Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akasha IdrilNombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 02/07/2018

Feuille de personnage
Race: Semi Elfe Noldorine
Possessions: "Hadhafang" L'épée le défenseur, L'anneau de Barahir, Couronne Impériale d'Ouistrenesse
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Akasha Idril
Impératrice Undomiel

Impératrice Undomiel
MessageSujet: Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV)   Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV) EmptySam 11 Mai 2019 - 16:33

1 Hour of Magic Fantasy Music - Emotional & Beautiful | ALBUM


Voilà quelques heures déjà que l'astre enflammé avait laissé sa place à la douce lune. En cette nuit, elle se trouvait pleine, généreuse et lumineuse. Même avec de la concentration, il était ardu de remarquer les étoiles à ses cotés. La salle principale de la cour de l'Impératrice était faiblement éclairée. On pouvait y retrouver la végétation luxuriante endormie qui laissait quelques effluves florales embaumer les lieux avec subtilité. La lune perçait les voilages entrouverts, laissant son éclat illuminer le visage des quatre présences silencieuses.

Premièrement, on retrouver une silhouette immobile, respirait-elle seulement ? Son teint était aussi pâle que celui de la lune laiteuse. Ses longs cheveux noirs de jais retombés sur l'une de ses épaules alors qu'elle portait une robe d'une couleur améthyste profonde. Une pierre aux éclats émeraudes était attachée par une mèche de cheveux pour trôner au milieu de son front. L'Impératrice se trouvait assise sur une méridienne, patiente. Sur ses genoux, un fourreau rempli d'une épée qui se voulait légerement courbée, Hadhafang dormait.

On ne pouvait pas dire de la seconde silhouette était aussi patiente. Elle se mouvait de long en travers de la salle, laissant l'air vibrant dans son sillage provoquer un léger mouvement d'air.

Cette seconde silhouette portait une robe d'un carmin incendiaire. Sa chevelure raide d'un châtain réchauffé par quelques étincelles de feu, son visage se retournait vers la porte à chaque bruits réels ou inventés qu'elle entendait. Se frottant les mains de temps à autre, elle observait l'impératrice par intermittence, semblant apaisée ce singulier instant pour retrouver son impatience lorsqu'elle détournait de nouveau son regard vers la double porte de chêne entrouverte. Elle était aussi tendue qu'une corde d'arc et par réflexe, elle pourrait bien arrêter une flèche dans la nuit d'un simple geste de la main.

Il était plus complexe de remarquer la troisième présence. Elle se trouvait proche d'une fenêtre, son regard plongeait sur la capitale endormie. On ne voyait d'elle que sa longue chevelure blonde qui accueillait les reflets de l'astre nocturne avec beauté. Sa robe était d'un bleu pâle que la lune blanchissait un peu plus encore. Autour d'un de ses poignets, un éventail couleur ivoire qui pendait avec nonchalance. On ne voyait rien de son visage, mais une aura de concentration se dégageait d'elle naturellement.

Quant à la dernière, elle se trouvait au plus proche d'Akasha. D'une taille plus haute que les deux dernières présentées, elle était aussi statique que l'impératrice. Ses longs cheveux blonds n'étaient pas dorés comme les blés mais proches de la couleur de la lune. Tressés d'un ruban, sa chevelure retombait dans son dos. Elle portait une robe verte comme pouvait l'être une forêt de pins. On pouvait reconnaître quelques broderies elfiques sur ses manches. Positionnée face à la porte pour être la première à pouvoir agir, elle avait les bras croisés dans le dos. Patiente, calme et mesurée, son regard perçant scrutait l’entrebâillement de la porte.

Trois rubans flottaient à la lune, certains dansant, d'autres patients. Certains concentrés, d'autres emportés. Mais ses rubans un seul et même but: trouver leur place aux poignets de l'Impératrice pour la rendre invulnérables. Elles ne le savaient pas encore, mais leur destinée prendrait un autre chemin, en cette nuit, sous cette lune magnifique et puissante qui représentait toute l'étendue du pouvoir de la féminité en ce monde.



Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV) KjJonHX

Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV) Gio4ciO
-Symbole et Sceau personnel d'Akasha-
Code couleur = [color=leafgreen]
Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV) Cdpd_b10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7583-akasha-idril-le-re
Astriel NirokiniNombre de messages : 173
Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Astriel Nirokini
La Danse-Lame

La Danse-Lame
MessageSujet: Re: Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV)   Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV) EmptyMar 14 Mai 2019 - 0:42
Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV) Gunell10

PNJ : Gunelle de l'Ithilien




Dans le secret de la nuit, la jeune blonde avait revêtu sa plus belle robe, qui par le plus heureux des hasards, était coupée dans un riche tissus émeraude parfaitement assorti à la paire de gants qu'elle avait soigneusement enfilés pour l'occasion. Ses pieds chaussés de petits mocassins en daim ne produisaient presque aucun son lorsqu'ils touchaient le sol. Une cape de velours noir dissimulait ses cheveux, formant une tresse-couronne que nul ne pouvait voir. Le capuchon tiré à l'extrême dissimulait le visage de la douce herboriste dans l'ombre, tant et si bien que lorsqu'elle quitta sa chambre, nul ne remarqua son passage. Elle évoluait dans les ténèbres à l'image d'un petit animal silencieux, invisible.
 
A cet instant, elle se figurait fort bien héroïne d'un roman d'aventures chevaleresques et son cœur battait si fort qu'elle craignit un instant qu'un tel vacarme, dans sa poitrine, n'alerte la garde. Mais il n'en fut rien. Ses pas légers n'attirèrent l'attention d'âme qui vive et elle parvint enfin au lieu de rendez vous.Tandis qu'elle arrivait devant la porte, elle se demandait s'il n'aurait pas été plus sage d'utiliser un mot de passe afin de se reconnaître. Ou un nom de code. Elle aurait tant aimé avoir un surnom unique ! Gunelle ferma les yeux un instant, s'imaginant ce qu'aurait pu être son patronyme secret. Un nom de plante, peut être bien ? Quelque chose comme... Laurier rose ? Ou Belladone. Celui-ci lui plaisait particulièrement, cela sonnait si bien...

Très légèrement, avec hésitation presque, elle frappa à la porte. Un son très léger, à peine perceptible elle doutât elle même de l'avoir entendu, tant son pouls résonnait à ses oreilles. Son esprit vagabondait tant dans d'incroyables aventures qu'elle ne remarqua même pas que la porte était entrouverte, trop occupée à rêvasser... Dans ses bras, empaqueté avec soin dans une étoffe de lin brun, se trouvait une théière si chaude qu'elle n'avait pu se résoudre à la transporter sans protection.

La tisane qui s'y trouvait était un savant mélange d'épices et d'herbes coûteuses qu'elle avait obtenues ici et là en échange de menus services. Elle avait lu dans un manuel venu d'une contrée lointaine que cette décoction était à même d'apporter le meilleur sommeil de toute une vie. Un sommeil si profond, disait-on, qu'il apportait rêves et réconfort même au plus malheureux des hommes. Elle n'était pas certaine de parvenir à faire quelque chose d'aussi remarquable, mais offrir une boisson chaude avec une quelconque bienfait était déjà une bonne chose. En particulier pour l'impératrice, au sujet de laquelle Gunelle se faisait du souci. Aussi la demoiselle avait-elle passé l'après midi à concocter le breuvage, qu'elle avait goûté en se brûlant la langue. C'était assez doux mais relevé par des épices qui lui donnaient du corps. La chaleur bienfaitrice s'était répandue dans son corps en vagues successives et elle avait aussitôt ressenti un bien être assez inhabituel chez elle.

Alors, seulement, un léger bruit à l'intérieur attira l'attention de la demoiselle et lui révéla que la porte était entrouverte. Rougissant de son inattention, elle la poussa doucement du coude, en prenant garde à ne pas renverse son précieux fardeau. Clignant des yeux dans la pénombre, elle ne distingua pas grand chose au premier abord, rien de plus que le décor dont elle se souvenait et quatre silhouettes, toutes plus grandes qu'elle. L'endroit sentait si bon que Gunelle s'arrêta dans son élan, inspirant à pleins poumons les fragrances végétales qui parlaient si bien à son cœur.

Elle ferma les paupières et lorsqu'elle les rouvrit, ses yeux s'habituèrent à la luminosité blafarde prodiguée par la lune au travers des fins voilages. Elle examina alors soigneusement les visages qu'elle apercevait à peine. Elle reconnut bien vite l'impératrice, glorieuse dans son fourreau violet, dont la couleur ressortait par contraste avec sa peau et ses cheveux.

Gunelle esquissa un pas dans sa direction pour la saluer comme il convenait, mais s'interrompit lorsqu'un éclat rouge vif attira son regard en passant sous un rayon lunaire. Une dame se trouvait là, révélée par le très léger jeu d'ombres et de lumières nocturnes. Celle ci avait une expression vive, très éloignée de celle de leur souveraine. La jeune herboriste la vit aussitôt comme une renarde, vive et rapide, éclat de couleur dans la nuit. Elle quitta bientôt cette contemplation pour s'avancer vers Akasha, s'inclinant tant bien que mal en essayant de ne point perdre une goutte de tisane. Ce fut alors qu'elle put voir la troisième personne, parfaitement immobile au point que la jeune fille l'eût d'abord prise pour une statue. Quelque chose dans sa posture lui fit penser à un hibou, droit, immobile et fier, à l'affût du moindre mouvement pour fondre sur sa proie.

La jeune femme oublia complètement la dernière présence, si discrète comparée aux autres. Son attention à présent était toute entière focalisée sur l'impératrice et elle accompagna sa courbette de quelques mots :

"Bonsoir, Ma Dame."
lâcha-t'elle enfin d'une voix douce, aussi légère que la neige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
Akasha IdrilNombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 02/07/2018

Feuille de personnage
Race: Semi Elfe Noldorine
Possessions: "Hadhafang" L'épée le défenseur, L'anneau de Barahir, Couronne Impériale d'Ouistrenesse
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Akasha Idril
Impératrice Undomiel

Impératrice Undomiel
MessageSujet: Re: Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV)   Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV) EmptyVen 17 Mai 2019 - 16:42
Dans sa rêverie, Akasha s'était perdue dans un souvenir lointain. Pendant son adolescence, bien que différente de celle des humains, la princesse de Fondcombe avait rassemblé une petite troupe d'amis dans les jardins de la demeure principale pour des genres de réunions secrètes. Bien sûr, les parents n'étaient pas loin et les gardes avaient également un regard sur la prochaine génération de dirigeants et de notables de la ville cachée des elfes. Pendant ces soirées, ils se racontaient leurs rêves d'aventures, leurs souhaits pour l'avenir des elfes mais aussi leurs secrets. Les jeunes elfes ont pour point commun de vouloir tout apprendre et tout entreprendre. Le monde est si vaste tout comme leur vie immortelle. Cette présente réunion n'avait rien d'un rassemblement enfantin, mais Akasha n'avait pas réuni d'âme depuis lors et ce souvenir ne pouvait que lui revenir alors que son attente allait bientôt être terminée.

La capitaine Omayia Blancbois déposa sa main sur l'épaule de sa suzeraine et amie en lui signifiant d'un regard que le pas de la porte allait être franchi. Le regard de la belle Noldorine accueillit donc la venue d'une frêle silhouette encapuchonnée. Gunelle s'était, vraisemblablement, prise au jeu de cette réunion discrète pour s'être cachée sous ce voile de velours. Elle s'avançait vers elle, la saluant enfin de quelques mots et d'une révérence. Sara Rin, la jeune en rouge, se rapprocha à son tour pour observer la nouvelle arrivante, scrutatrice, elle garda le silence, laissant la primauté à Akasha. Lynne, observant toujours la nuit plongée sur la ville, n'avait pas bougé. L'impératrice brisa le silence nouvellement retombé de sa voix douce et calme.

-" Bienvenue dame Gunelle, nous vous attendions. Pressons nous de passer dans l'autre pièce pour nous mettre à l'aise."

Cette dernière remarque était adressée à la nouvelle arrivante, observant son fardeau. L'odeur des plantes qui en sortait été prometteuse mais la chaleur du liquide arrivait tout autant aux narines de l'elfe. Se levant, la capitaine lui emboîta le pas instantanément, suivit de la pugiliste. L'impératrice se dirigea vers la gauche de la salle ou une porte était entrouverte. Omayia passa son bras devant Akasha pour lui ouvrir la porte et la laissa entrer. Lynne se retourna enfin pour se rapprocher de la pièce dont elle était la plus proche en réalité. Mais elle entrerait la dernière, assurant ainsi que personne n'allait les écouter.

La pièce éclairée par un grand lustre rayonnant et quelques chandeliers était dans l'esprit typique des elfes. Les meubles de bois sculptée en arabesque représentaient la nature lointaine des forêts séculaires elfes. Une grande bibliothèques remplie de livres et de parchemin tapissait l'un des mûrs en longueurs. L'autre mûr accueillait de longues fenêtres voilaient de rideaux bordeaux et dorés. Au centre, une table rondes parcourue de huit sièges de bois et de cuir et d'un neuvième plus haut et sculpté d'une couronne et  du symbole personnel de l'impératrice, l'arbre blanc et l'étoile du soir stylisés. Quelques plantes parcouraient les lieux, grimpant sur les meubles, fleurissant parfois le sol et laissant cette odeur de nature envahir les lieux. Une méridienne et des fauteuils dans l'un des coins le plus proche de la cheminée invitaient à la détente et au confort.  

Dans cette salle de réunion aux allures se trouvait deux secrets bien gardés. Deux entrées qui menaient à des passages secrets. Pour le moment, seules la capitaine et l'impératrice en connaissait l'existence, sur les présentes dans la pièce. Ces passages menaient aux galeries et tunnels détournés souvent utilisés pour s'enfuir ou se cacher. Ce réseau existait en parallèle de l'ensemble de la tour et de la demeure de l’empereur. On pouvait même rejoindre la maison des guérisseurs si on ne se perdait pas, bien sûr.

Prenant place la première et invitant les autres à faire de même. On pouvait remarquer une bois en bois rougeâtre posé au milieu de la table. Encore un secret bien gardait, semblait-il, car aucun indice ne transparaissait de cette dernière. Naturellement, Omayia prit le siège à la droite de l'impératrice, la pugiliste celui le plus proche de la porte d'entrée et la stratège celui en face d'Akasha. La première parce qu'elle était la supérieur du nouvel ordre qui allait naître ce soir, la seconde pour agir le plus rapidement en cas de danger et la dernière pour voir les réactions de l'impératrice en chaque circonstance. Une longue soirée s'annonçait. De nouvelles rencontres et une nouvelle aventure à venir.



Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV) KjJonHX

Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV) Gio4ciO
-Symbole et Sceau personnel d'Akasha-
Code couleur = [color=leafgreen]
Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV) Cdpd_b10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7583-akasha-idril-le-re
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV)   Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cynthia
» Rendez-vous sous la lune (PV Mymy =3)
» Chanter sous la lune
» Sous la Lune
» Piège sous la pleine lune [PV Eowen Sauloon] terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Sous la lune éclatante, les rubans s'envolent... (PV) N448 :: Gondor :: Minas Tirith-