Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Le Port de Lond-en-Edaïn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
TulkorNombre de messages : 1102
Age : 29
Date d'inscription : 31/12/2005

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:
Tulkor
Cyclope errant

MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyMar 3 Avr - 18:10
Alors que Grandin, illustre guerrier impitoyable et aux despotiques pulsions guerrières s'élança de par dessus le mâchicoulis fauché, le capitaine des résistants Edain fit tournoyer sa lame comme étoiles dans un ciel calme, et aussi violente et forte que la frappe puisse avoir été donnée, la tête de Grandin, pleine de bons sens guerriers, et d'honneur de l'épée, vola en éclat dans un jet mêlé de limpide liquide rougeâtre et d'une cervelle dépérie en minuscules quartiers gaiement éclatés.

Lances !!!

Hurla, le capitaine à ses guerriers, qui frénétiquement, tels des robots coordonnés à agir à même allure et au même moment, baissèrent leurs longues pertuisanes vers les assaillants qui gravissaient la muraille.

Un écho tonitruant et résonnant se fit entendre, à quelques pas de la compagnie du capitaine, le mur tombait en morceaux, le mécanisme strident et métallique des engins de siège, résonna de par derrière les murailles de la ville, et les Edains, non dupe de la science de pouvoirs calculer avec précision la longueur des tirs de tels ouvrages, lancèrent les premiers rocs sur l'ennemi.

Les troupes brandirent leurs boucliers, quand les premières échelles furent misent à terre, mais bientôt, l'effervescence des assaillants sur ces dernières, rendait l'opération impossible. Les sporadiques grêles de flèches partirent des tours, brisant les lignes des archers ennemis, et alors que le fléau gravissait les murs, l'armée organisée sonna le cor pour que la cavalerie qui rôdait non loin du port, puisse chargée sur l'un des flancs des assaillants.

Ces cavaliers étaient souvent en rondes dans l'Arnor, et veillaient au bon traitement des marchands dans les ports alentours : leurs armes étaient émoussées, et leurs armures peu renforcée, quant au dragon habituel qui orne le pavois des guerriers Edains, sur les leurs, ne ressemblait plus à rien, tant l'usure en avait corrompus les traits et ornements.


Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Bannieretulkor2
J'ai été Prince de Khand, Roi de Harad & d'Umbar, Intendant d'Harondor et Roi des Singes.
Aujourd'hui, je ne suis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1290-tulkor-seigneur-du
ToranurNombre de messages : 1366
Age : 30
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Numénorien Noir
Possessions: Trésor Royal d'Angmar
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Toranur
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyLun 9 Avr - 20:48
La défense de la ville,sitôt passée la première surprise,devenait plus efficace et donc plus meurtrière.
Aussi Toranur ne fut-il guère étonné par le déluge de pierre et de flèches qui vint s'abattre sur ces lignes ou encore par cette pathétique sortie de cavalerie.

Il allait bientôt être l'heure de participer au combat.Lançant un ordre,les tambours de guerre résonnèrent et les terribles uroloki s'élancèrent dans els airs en formation parfaite avant de se séparer en groupes désordonnés et foncer droit sur les murailles.
Se regrouppant à ce point précis,ils firent abattre un déluge de feu sur les machiens de guerre dissimulées derrière les remparts tant par le souffle des bêtes monstreuseus que par le lancer de sac de poix enflammés.
Une fois cette première vague lancée,les urolokis s'éloignèrent en formation dispersées pour éviter les flèches afin de se ravitailler.Une fois fait cela,ils recommencèrent trois fois leur maneouvre adacieuse.

Mais pendant ce temps,les troupes au sol n'étaient pas restées inactives.Le lourd bélier venait d'atteindre la porte et commença à l'ébranler sérieusement alors que les troupes massées autour continuaient à grimper sur les terribles échelles de guerre.
Ailleurs encore,les tours beffrois avaient atteint les hautes murailles et abaissant leurs terribels passerelles,une horde hurlante d'hommes en armes s'élança à l'assault des défenseurs tandis que des archers,positionnés sur des passerelles protégées,envoyaient un nuage de flèches à courte portée avant le choc d'acier.

Enfin,la ou la terrible sape avait fait son ouvrage,les guerriers de la Main Blanche,plus génés par l'osbtacle du mur,s'élancèrent,malgré les pertes causées par l'effondrement du mur,dans les rues de la cité.
Mais alors qu'ils s'enfonçaient dans les rues de la ville,un cor résonna et les fiers cavaliers du Cygne s'élancèrent sur les fantassins venus de l'autre côté de la mer.
La mêlée fut impitoyable et de nombreux braves perdirent la vie des deux côtés comme partout ailleurs.Mais,malgré le courage des Edains,le nombre et la supériorité de l'équipement commençait à se faire sentir et ils reculèrent,lentement,mais surement...

Puis,dans le camp des assaillants,résonna encore les tambours de guerre et sur la mer calme,les bateaux prirent connaissance des ordres.La vingtaine de navires leva l'ancre et commença à s'approcher du port,archers et balistes envoyant de tels salves que le ciel en fut obscurci.
En attendant une réaction du port,sur les ponts encore plongées dans la pénombre,les hommes se préparèrent à débarquer,leurs préparatifs encore invisibles aux défenseurs.

Toranur contempla la gigantesque machine de guerre qu'il avait mise en route et se tournant vers Raya,il dit:

"Ma chère,dans une demi heure tout au plus,nous sommes dans la cité.J'espère que vos armes sont prêtes."


La question était de pure forme car le général avait vu lui même combien la faux avaient été aiguisées et nettoyées.
Souriant à sa compagne,il s'approcha délicatement et l'embrassa tendrement.
Se redressant,il ajouta amusé:

"Nous risquons de ne pas pouvoir nous embrasser de novueau pendant un moment."


Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Bannie10

Les soldats vivent mais ne savent pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2301-une-vie-au-service
RayaNombre de messages : 204
Age : 30
Date d'inscription : 20/10/2006

Feuille de personnage
Race: Orientale
Possessions:
Statut:
Raya
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyMar 10 Avr - 10:20
Raya eut un sourire ironique, et empoigna Toranur pour l’embrasser passionnément avec fougue. Puis, elle lui prit le menton en le regardant dans les yeux.

- Ne me vouvoie pas, c’est un ordre ! Sinon je te tue…

Elle se mit à rire, et baissa la tête en rougissant légèrement. Elle se tourna vers Toranur en souriant après avoir regardés discrètement les murs de la ville s’écrouler et les autres soldats de la Main Blanche entrer.

- Désolé, mais c’est plus fort que moi « chéri »…

Elle tapa du pied sur le flanc de son cheval, qui s’élança au galop dans les rues de la cité, sans un cri, faisant seulement tournoyer sa double-faux au dessus d’elle.
Les yeux de la guerrières étaient toujours dorés, avec la même pupille rétrécie. Malgré son envie de combattre et sa férocité grandissante, elle avait un mauvais pressentiment : et si la maternité récente l’avait…rouillée ? Il y avait bien des années qu’elle ne s’était pas battue au sein d’une grande armée, un peu comme son clan… mais tout de même, il fallait essayer de se battre, pour le Mordor, mais aussi pour Toranur… et elle…

Elle n’eut pas le temps de penser plus longtemps, quelques hommes commençaient à l’attaquer ; la jeune femme descendit de son étalon noir et les tua, leur lacérant le ventre en un seul coup, et les décapitant par la suite. Lorsqu’elle se battait, elle ne pouvait pas s’arrêter de grogner, comme une bête sauvage, tuant ses proies sans aucune pitié…
De temps à autre, des pierres du mur de la ville s’écroulait, mais Raya ne s’en occupa guère, et continua sa course folle et meurtrière dans les rues de la cité, tuant quiconque se mettait sur son chemin… ou presque, car elle épargnait les quelques enfants qu’elle rencontrait…

Elle blessa aussi quelques marchands, et leur vola un peu de marchandise, qui était on ne peut plus diverses : nourritures, bijoux et armes…
La guerrière possédait maintenant une fourche, et une hache à double tranchant…
Quand au cheval, lui…il était repartit vers Toranur, seul…
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2020-les-chroniques-du-
ToranurNombre de messages : 1366
Age : 30
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Numénorien Noir
Possessions: Trésor Royal d'Angmar
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Toranur
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyVen 13 Avr - 20:20
Toranur se sentit géné par le comportement barbare de sa ompagn;cependant,ayant remarqué l'éclat étrange qui brillait dans ses pupilles,il préféra s'abstenir de tout commentaire et contempler ses hommes assaillir la ville.
Mais à peine avait il tourné la tête que Raya,obéissant à instinct guerrier,talonna sa monture et se dirigea vers la faille ouverte par la sape.
Jurant,le maréchal du Mordor s'appréta à la rejoindre quand il se rappela son rang et sa situation.Pestant d'autant plus,il resta à sa place pour continuer à diriger l'assault et tenta de se convaincre qu'elle pourrait bien s'en sortir sans lui.
Cependant,il ne pouvait la laisser partir seule ainsi,d'autant plus qu'elle ne semblait guère prête à combattre dans une formation.Se tournant vers cinq nains de sa garde qu'il avait mené ici,il dit:

"Suivez cette femme et veillez à ce qu'il ne lui arrive rien."


Les anins acquiescèrent sans broncher,habitués aux lubies des généraux humains,quand bien même celui là avait semblé plus probe.
Ils se lancèrent à la suite de Raya mais leur poneys ne purent rivaliser avec l'étalon noir.
Heureusement,les combats à la faille ralentirent la guerrière ce qui permit aux nains de se placer autour d'elles,à distance respectable.
Ils évitèrent ainsi qu'on déborde sur les flancs la jeune femme et l'accompagnèrent dans son sillage de mort sans que la jeune femme semble les remarquer.

Quand elle s'arréta,ils se placèrent aux extrémités de la rue pour veillez à ce qu'aucun ennemis n'arrivent par surprise.Ils s'étaient eux aussi débarassés de leur poneys en même temps que Raya,combattant ainsi à pieds mais de manière plus redoutable pour des nains.
Cela permettrait de plus au général de comprendre qu'il n'était rien arrivé à sa compagne...

PNJ jeune soldat de la Main Blanche

Il sentait la sueur lui couler sur le nez et tout le long du dos,rendant le tissu plus rêche.De plus,ses mains moites rendaient la tenue de son épée et de son bouclier plus difficile qu'elle ne l'était.
En effet,Charles,car tel était son nom,avait peur.C'était son premier combat et pour le paysan qu'il avait été jusque là et malgré l'entrainement intensif qu'il avait subi,il ne pouvait se retenir de trembler.Heureusement,dans la tour d'assault,personne ne faisait attention à lui,chacun étant plongé dans ses propres pensées.
Pourtant,le jeune homme avait eu de la chance car il était relativement protégé des tirs adverses dans la tour et ne devrait pas monter une échelle.Mais l'homme est ainsi et sans être un lâche,l'ancien paysan avait peur.

Cependant,quand on les prévint de l'arrivée imminente aux murailles,il se força à détourner ses pensées de la visualisation de sa mort.

*Aujourd'hui je vais vivre encore,je ne peux pas mourrir.Pas aujourd'hui,j'ai encore tant de choses à faire,tant de gloire à récolter...*

Il pensa alors au maréchal Toranur;Cet homme était une véritable légende parmi les Numénoriens.Fidèle serviteur de Sauron,il avait mené des combats allant de la simple escarmouche aux batailles à grandes échelles en retirant le plus d'honneurs qu'il était possible pour un serviteur du Mordor.Il avait aussi mené des missions dangereuses,voir suicidaires dont il s'était toujours sorti vivant et l'on avait commené à murmurer qu'il s'était rendu en brethil,avait menacé la vie du roi Handir et était reparti avec un taux de pertes extrêment bas.
Et la vision du personnage sur son destrier n'avait fait que renforcer l'admiration que Charles lui portait.

Aussi,reprenant courage à ces pensées,quand la passerelle s'ouvrit,il s'élança tel un possédé,et,derrière ses compagnons d'armes,hurla de toute la force de ses poumons et commença son travail de bucherons d'hommes...


Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Bannie10

Les soldats vivent mais ne savent pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2301-une-vie-au-service
TulkorNombre de messages : 1102
Age : 29
Date d'inscription : 31/12/2005

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:
Tulkor
Cyclope errant

MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptySam 14 Avr - 14:20
Les chevaux des cavaliers débarqués par surprise terrassèrent bon nombres d'opposants, et les marteaux d'attaques qui tournoyaient sur les côtés des encolures, frappaient avec violence les quelques guerriers qui évitaient la charge. Mais en vains...
Quelques minutes suffirent à voir ces quelques chevaliers à terre, entourés, incapables de se retirer de l'étau qui les tiraillaient. S'en fut régler.

Les portes tombèrent, et les murailles furent assaillies, les premiers guerriers qui sortaient des tours de siège étaient pulvérisés par des défenseurs aguerris, qui par la suite, étaient à leur tour pris de nombres. La vague d'assaut était conséquente, et sur leur mur, le capitaine et ses hommes, s'organisaient, pourfendaient et repoussaient les vagues ennemis.

Le capitaine ordonna qu'on quitte les murs pour défendre l'entrée. Le hommes avançaient en formation dans les ruelles, boucliers aidés de leurs lances. Et lorsque leur meneur hurla l'ordre de foncer, la moitié d'entre eux fut envoyer à la mort par cinq nains des plus violents.
Le capitaine se jura intérieurement de venger ces hommes, il chargea.

Les cinq nains furent terrassés par ce puissant Edain, qui avec toute la force divine de ses bras, pourfendit les corps bourrus de ses opposants barbus. Puis il prit du recule, essoufflé, aspergé de sang, et cramponnant sa lance, il tendit son bras par dessus sa tête, trois pas d'élan et le projectile fut rapide et lancé avec puissance si bien qu'il vint transpercer l'épaule de Raya, qui s'écroula au sol, piétinée par les vagues d'assiégeants.

Le capitaine fut de nouveau entouré, et ces hommes, encore survivants, revinrent à ses côtés pour mourir à l'unisson, mais dans l'honneur. Leur trépas n'était pas encore arrivée, et tant que leurs lames seraient des plus efficaces, leur vie gagnerait des minutes : mais ce n'était plus qu'une question de temps, ils rechargèrent...

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA


Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Bannieretulkor2
J'ai été Prince de Khand, Roi de Harad & d'Umbar, Intendant d'Harondor et Roi des Singes.
Aujourd'hui, je ne suis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1290-tulkor-seigneur-du
RayaNombre de messages : 204
Age : 30
Date d'inscription : 20/10/2006

Feuille de personnage
Race: Orientale
Possessions:
Statut:
Raya
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptySam 14 Avr - 19:46
La jeune guerrière aperçu la horde de soldats décimer des nains ; étrangement, ils l’avaient, sans doute avaient-ils étaient envoyés par Toranur pour assurer sa sécurité… A cette réflexion, l’esprit de la jeune femme repensa au mauvais pressentiment qu’elle avait ressentie avant de se battre.

Puis, elle ne vit rien venir vers elle… trop préoccupée par ses pensées…

Raya sentit la lance transpercer son épaule, et poussa un cri aigu et perçant tandis que la cicatrice sur sa joue s’ouvrit vivement, accentuant sa douleur physique. Elle venait d’être touchée par un Edain, un opposant ; il était accompagné d’une quantité d’homme non négligeable.
Ces derniers la piétinèrent, se dirigeant vers l’armée de la Main Blanche. Malgré la douleur, et le sang la noyant, elle protégea sa tête, pour éviter un choc plus important.

Une fois la troupe partie, elle se leva péniblement, en gémissant. Sa vision était trouble malgré ses yeux écarquillés de stupeur, et son esprit était comme… envenimé…
Pourtant, la guerrière ressentait de la tristesse, et de la déception : elle avait échouée dans son combat aux côtés des forces du Mordor, et pour être punie et allait perdre son nouvel amour… l’ombre de son frère se dessina dans son esprit torturé et meurtrit, alors que la jeune femme sentit des larmes couler sur ses joues. Elle sentit les forçes l’abandonner de plus en plus, qu’elle s’agenouilla, appuyée sur un des nains assassinés en tremblant.

Puis, elle leva la tête vers une silhouette familière, qu’elle reconnu parmi toutes les autres : celle de Toranur…
Raya tenta de le regarder, avec cette même expression, visible sur son visage tout entier, contrairement à celle de l’homme de guerre, étant donné la défaillance visuelle de la femme du Rhùn.
Elle aurait tant souhaitée parcourir cette silhouette après la bataille, et mieux la silhouette…
La guerrière blessée tandis une faible main vers lui, en murmurant faiblement quelque chose d’inaudible pour toute personne loin d’elle : le nom de « Toranur », puis elle s’écroula au sol, inconsciente.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2020-les-chroniques-du-
ToranurNombre de messages : 1366
Age : 30
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Numénorien Noir
Possessions: Trésor Royal d'Angmar
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Toranur
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptySam 14 Avr - 22:52
Les murs étaient tombés et désormais,la masse d'hommes de la Main Blanche se déversa dans la ville pour mener un ultmie combat contre les Edains.
Ces derniers,harassés,hébétés et en sous nombre,résistaient cependant vaillament et ne reculaient que contraints et forcés,tenant chaque rue comme si c'était la prunelle de leurs yeux.C'est ainsi qu'ils commencèrent à reculer vers l'île centrale et le port,exactement comme l'avait prévu Toranur.

Ce dernier fit signe aux tambours de guerre qui lancèrent leurs notes graves et sonores dans l'aube naissante à laquelle la nuit laissait place.
Les navires qui s'étaient avancés dans la rade du port,dissimulant leur préparatifs,continuèrent leur avancée et jetèrent à l'eau 10 canots remplis d'hommes en armes.
Dans chacun de ces canots se trouvaient 50 hommes dont une dizaine d'archers.Accostant le port,couverts par leurs archers,ils se jetèrent sur les défenses du port qui semblaient comme désertes,bombardées qu'elles avaient été par les navires de guerre et les murailles requérant toute les forces disponibles.
La moitié des navires resta alors sur le port,contenant encore de nombreux hommes et attendant une contre attaque des Edains tandis que le reste de la flotte pénétra plus avant dans un des deux canaux entourant le centre de la cité.Aussitôt,d'autres canots furent mis en mer et 800 hommes furent débarqués dans le centre de la cité,prenant aussitôt à revers les dernières forces Edaines qui furent alros prises entre le marteau et l'enclume.

D'autant plus que les terribles canons qui n'avaient pas explosés ou étaient détruits par l'ennemi,venaient d'être démontés et mis en place dans les artères ou la résistance étaient la plus acharnée et que les archers de la Main Blanche,prenant position dans les défenses désertées par les Edains,bénéficiaient désormais d'un point haut et empechaient toute sortie.

C'est ce moment que choisi Toranur pour participer au combat,ranimant ainsi les hommes exténués et porter la terreur chez l'ennemi.
Avec sa troupe,survolée par les urolokis,Toranur s'engouffra dans la faille et il se dirigea au galop vers l'endroit ou le capitaine Edain,le chef du dispositif défensif,menait la vie dur aux assaillants.
Quand il entra dans la rue dans laquelle se déroulait le combat,il fit sonner de la trompe et les fantassins présents s'écartèrent légèrement pour laisser place aux 50 cavaliers qui foncèent droit sur les Edains qui n'avaient eu la possibilité encore d'établir des barricades.
Mais,alors que son destrier le portait rapidement sur l'ennemi,Toranur entraperçut un nain mort sur le côté.Or,les seuls nains qu'ils avaient envoyés dans la ville étaient ceux chargés de la défense de Raya.

Le maréchal faillit s'oublier et abandonner la charge mais une flèche passant près de lui,il se rappela ou il était.
Il eut quand même le temps en arrachant la bannière d'un bataillon à un jeune homme de lui dire:

"Toi,cherches parmi les corps ici celui d'une jeune femme en armure avec une cicatrice sur la joue droite."


Puis,porté par son cheval,le maréchal atteignit les lignes ennemis,ses hommes groupés autour du drapeau qu'il tenait à la main,s'enfonçant avec furie dans les rangs Edains.
Tenant l'étendanrd de la main gauche,son bouclier fixé au bras et armé de l'épée à destre,Toranur fit preuve de ses talents martiaux aux cavaliers de l'Isengard.
Son cheval écrasa 2 adversaires et en mordit un autre tandis que son cavalier,d'un simple mouvement d'épée ota la tête d'un lancier imprudent,sonna d'un coup de la hampe du drapeau un autre et en cueillit deux autres avec son épée qu'il avait dégagé du corps de l'adversaire.
Puis,poursuivant le combat,il tenta de se rapprocher du capitaine Edain qui était protégé par ses hommes.Voyant qu'il y réussirait difficilement,Toranur préféra alors lancer un défi qu'il se savait en mesure de remporter haut la main malgré les prouesses de son ennemi.

"Edain,je te défie de venir m'affronter.Jamais un homme n'aura montré tant de bétise à se battre en vain et commis de plus lourdes erreurs que toi.Tes hommes sont morts en vain."


Toranur tenta par la même d'émoustiller la fierté de l'officier pour qu'il relève le défi.Attendant une réponse,il continua son travail de mort,traçant un chemin de sang et d'acier.

PNJ Charles:


Charles ne se souvenait même pas comment il avait survécu.Il savait simplement que lorsque la passerelle s'était abattueil avait jailli derrière ses compagons qui s'étaient fait hacher menu.Il fut bientôt en première ligne ou son entrainement avait pris le dessus et,coude à coude avec d'autres compagnons venus remplacer les morts,il s'avança sur le chemin de ronde avant de se retrouver dans la ville et faire jonction avec d'atres troupes à un carrefour tenu solidement par les Edains.
Puis,comme le porte étendard était mort,il avait pris naturellement le drapeau,jugeant juste qu'un étendard était fait pour être porter et non pas à trainer au sol.
C'est ainsi que le maréchal Toranur lui avait pris l'étendard et lui avait donné cet ordre.
trop éberlué pour discuter,un ordre qui plus est,il regarda de tous côtés sans rien voir avant de visualiser pleinement ce que l'on voulait de lui.
Ah oui,il devait trouver une femme en armure avec quoi déjà?Bah,une feme en armure,sa ne devait pas courir les rues.Aussi se mit il en recherche et malgré le nombre de morts importants,il eut tôt fait de la trouver.
Voyant Raya,il se rappela alors la dernière caractéristique de la personne.C'était la blessure àla joue droite.En effet,du sang vermeil en coulait en abondance et Charles se sentit un peu erdu devant cet épanchement de sang.
Mais le bon sens paysan repris le dessus et il se pencha sur la jeune femme qu'il pensait morte pour la mener ailleurs.
Mais tandis qu'il se penchait,cette dernière murmura quelques mots dont il n'entendit clairement que celui là:"Toranur"
Il tressaillit.Ainsi,l'homme qui lui avait pris le drapeau et onné cet ordre était Toranur,le maréchal en personne?
ICharles se promit de ne pas le décevoir et,prenant Raya,il la mit sur son dos et se dirigea vers le camp.


Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Bannie10

Les soldats vivent mais ne savent pas pourquoi.


Dernière édition par le Lun 30 Avr - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2301-une-vie-au-service
TulkorNombre de messages : 1102
Age : 29
Date d'inscription : 31/12/2005

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:
Tulkor
Cyclope errant

MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyVen 20 Avr - 12:04
Les derniers résistants Edain tombèrent l'un après l'autre, seul leur capitaine, droit, dégageant un aura de puissance divine combattait avec entrain.

Il aperçut parmi l'ammasement, le capitaine Toranur, et ramassant un javelot, il pointa de toute ces forces vers l'arrière pour jeter avec toute la force de ses bras, le projectile vers le capitaine ennemi.

Il ne pensait pas pouvoir vaincre cet "homme" mais espérait pouvoir au moins lui tenir tête quelques temps, et ainsi, mourir dans le plus honneur.

La ville était submergée, et aucun Edain n'était assez prestigieux pour tenir tête à autant d'ennemis à la fois.


Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Bannieretulkor2
J'ai été Prince de Khand, Roi de Harad & d'Umbar, Intendant d'Harondor et Roi des Singes.
Aujourd'hui, je ne suis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1290-tulkor-seigneur-du
ToranurNombre de messages : 1366
Age : 30
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Numénorien Noir
Possessions: Trésor Royal d'Angmar
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Toranur
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptySam 21 Avr - 13:45
Les défenses tombaient les unes après les autres mais malgré tout,les Edains refusaient de lâcher une miette de terrain et l'avancée ennemie ne s'effectuait pas sans qu'un lourd tribut de sang ne fut prélevé à chaque fois.
Mais le nombre et la supériorité tactique s'affirmant,dans une heure tout au plus,la ville tomberait et serait à la merci du vainqueur.

Toranur le savait et donnait l'exemple à ses hommes pour qu'ils fournissent un dernier effort pour arracher la victoire dans l'aube naissante.Aussi,le guerrier fauchait de sa terrible épée tout Edain qui s'opposait à lui et bientôt,dans la rue ne resta plus qu'une dizaine d'Edain sur la centaine qu'il y avait,regroupés autour de leur capitaine.
Toranur se détourna un instant pour donner un ordre mais il ne put le prononcer,un coup violent à l'épaule droite le fit tomber lourdement au sol.
Si l'armure avait bien tenu le coup,un mince filet de sang s'en échappa tout de même et dans les rangs,les hommes se sentirent faiblir.
La situation risquait de tourner mal aussi Toranur,Levant haut l'étendard qu'il avait pris à un de ses hommes,se releva brutalement en criant:

"Haro,haro soldats!Sus à l'ennemi."


Et donnant l'exemple,il se précipita vers le capitaine adverse.Son épaule le lançait faiblement mais le maréchal fit abstraction de la douleur et levant son épée,il croisa le fer avec son adversaire.
Ce dernier,épuisé,démoralisé,n'était aps moins animé de la flamme du combat et souhaitait emporter dans sa tombe ce "maudit général ennemi".
Toranur en conçut aussitôt un grand respect pour cet adversaire qui,se sachant perdu,refusait cependant de lâcher prise et donner lieu à moquerie dans les annales de l'histoire.

Le combat s'engagea et si Toranur était un maître dans l'art des ames,il était blessé à l'épaule droite,tenait un étendard dans la main gauche et était empetré dans les attributs de son pouvoir militaire ce qui ralentissait considérablement ces mouvements.
Le capitaine en profita pour lancer une série d'attaques,poussant Toranur à la défensive et il put à force de moulinets et de feintes habiles le toucher au casque.Mais ce dernier était fait en mithril le plu pur et une parade incomplète du maréchal avait fait perdre au coup beaucoup de sa force.
Toranur donna alors un coup de pied dans le ventreau capitaine pour l'éloigner ,planta à terre l'étendard et se débarassa de sa lourde cape rouge frappée de ses armoiries.
Le capitaine,qui avait repris son souffle,chargea à novueau mais sa main armée fut arrétée par la main sinistre de l'homme du Mordor.L'Edain tenta alors de donner un coup avec son bouclier mais un coup violent l'en empecha tandis que des étoiles se mirent à danser devant ses yeux.Toranur venait de lui donner un coup de boule avec son casque en forme de pointe,ce qui avait perforé complètement les défenses de l'Edain et provoqué cet étourdissement.
Le maréchal Toranur propulsa le capitaine contre un mur et le serrant à la gorge,il arma son bras et dit:

"Malheureux,peut importe quel courage vous déployerez toi et les tiens,votre défaite est inéluctable.Vois maintenant ta mort arriver."


Et l'épée batarde du maréchal s'abatit alors.


PNJ Charles:

Portant toujours Raya sur son dos,le jeune soldat arriva au campement.Cherchant la tente du maréchal,il la trouva assez rapidement.Hésitant un instant,il entra dedans et posa la jeune femme qui semblait délirer.
Quelque peu effrayé,il sortit en trombe à la recherche d'un médecin.Avec un peu de chance,ils n'étaient pas encore trop occupés,les combats n'étant pas terminés.
Arrivé à l'infirmerie,il vit bientôt que ses espoirs étaient vains étant donné le nombre de blessés présents.Cependant,il refusa de baisser els bras et avisant un médecin,il lui enjoignit de le suivre,trouvant assez d'autorité en lui pour que ce dernier accepte d'aller soigner la "maîtresse du maréchal".
Quand le toubibfut entré donner des soins à Raya,Charles se sentit soulagé.Il avait survécu à cette journée et avait pu mener à bien une mission donné par son idole.Heureux,il s'assit à côté de la tente en attendant le retour de ses camarades.


Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Bannie10

Les soldats vivent mais ne savent pas pourquoi.


Dernière édition par le Mar 1 Mai - 11:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2301-une-vie-au-service
TulkorNombre de messages : 1102
Age : 29
Date d'inscription : 31/12/2005

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:
Tulkor
Cyclope errant

MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyMar 24 Avr - 15:32
L'épée de Toranur transperça la gorge du capitaine Edain, qui s'effondra lourdement sur le sol, dans un bain de sang.

Les défenses de la ville perdurèrent quelques minutes, mais, rapidement, la coalition du mal remporta la victoire.


Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Bannieretulkor2
J'ai été Prince de Khand, Roi de Harad & d'Umbar, Intendant d'Harondor et Roi des Singes.
Aujourd'hui, je ne suis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1290-tulkor-seigneur-du
ToranurNombre de messages : 1366
Age : 30
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Numénorien Noir
Possessions: Trésor Royal d'Angmar
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Toranur
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyLun 30 Avr - 11:37
Tout était fini désormais,la ville aux mains des agresseurs et prête à être livrée au pillage.
D'ailleurs,nombreux commençaient à être les vétérans qui brisaient les formations pour aller se payer de justes compensations sur le dos des habitants effrayés.
Aussi,la dépouille du capitaine encore chaude à ses pieds,le maréchal Toranur réunit rapidement son état major.

"Camarades,nous avons accompli un beau labeur mais je dois vous demander encore un effort.Comme toujours,la victoire a eu raison de la discipline et je vois déjà de nombreux hommes à nous semer le désordre.Je désire que cela cesse immédiatement.Que les bataillons soient reformés et rejoignent les points clés de la ville que sont le port,le donjon,les portes et la faille créee par nous dans le mur d'enceinte.Personne ne doit pouvoir s'échapper de cette cité sans mon consentement.Je souhaite aussi que l'on s'occupe des blessés,qu'ils soient des notres ou pas.Et puis faites éteindre ces incendies et rassembler la population sur la place centrale sans que le moindre mal lui fut fait.Est ce clair?"

"Mais seigneur,cela va rendre les hommes furieux de ne pouvoir se récompenser et.."

Toranur regarda d'un air sévère l'homme qui osait contester ses ordres.

"Nous ne sommes pas des bêtes et cette cité devient aujourd'hui ville de l'Isengard.En tant que telle,elle doit bénéficier des même droits que les autres.Que mes ordres soient bien clairs,si un seul de vos hommes se laissent aller au pillage et à la destruction au mépris de mes ordres,il sera condamnés à mort et son chef le plus proche bastonné.Quand au général qui n'aurait pas appliqué cette sentence dans l'heure,je me chargerais moi même de son chatiment.Maintenant,à vos postes."

"A vos ordres sire."

Et les généraux commencèrent à s'éparpiller dans la ville avec leur garde pour rétablir le plus vite possible l'ordre qui commençait à se déliter dans les rangs.Toranur lui même,récupérant un cheval et suivi de sa garde personnelle,parcourut les rues ou les hommes l'acclamaient,rétablissant instantanément l'ordre par sa seule présence.S'il s'en trouvait pour renacler,le baton du maréchal,symbole de son grade,s'abattait telle une épée de justice et l'homme ainsi désigné,était mis au fer par de terribles nains qui bénéficiaient de fort belles et solides chaînes.
Le jour s'était levé depuis une heure déjà que les ordres de Toranur avaient été appliqués.Sur les tours étaient déjà exposés le corps des pilleurs qui avaient refusés de se plier aux ordres,les incendies déclenchés par les redoutables canons étaient terminés,la ville complètement verouillée par les soldats et la population rassemblée sur la place centrale ou elle se lamentait en se demandant ce qui allait lui arriver.Elle était en effet entourée des unités qui n'étaient assignées à aucun poste et voir les soldats encore couvert du sang des Edains,la furie guerrière toujours dans leur yeux,ne faisait rien pour les rassurer.

Toranur se trouvait sur le balcon du donjon qui dominait la place.Il ruminait de se trouver là alors que Raya gisait blessée,peut être même mourante dans une tente,mais son devoir était féroce et fortement ancré enlui.Il devait d'abord tenir ses hommes parfaitement en main avant de pouvoir régler ses affaires personnelles.Car un maréchal ne s'appartient pas,il se doit tout entier à son armée et Toranur était plus maréchal qu'un maréchal.
On lui avait rapporté que malgré son charisme et la victoire,les hommes grondaient contre lui car il refusait que la ville soit pillée et même,les généraux complotaient secrètement contre son commandement.Toranur sourit de mépris.Ainsi étaient les hommes,refusant de voir plus loin que leur propres personnes et oubliant trop vite.Mais Toranur gardaient les cartes maîtresses entre ces mains et il n'avait pas encore abattu tout son jeu.Et il allait montré une fois encore la puissance de son esprit à ces pathétiques généraux qui se laissaient gouverner par l'état d'esprit du soldat que par la politique oubliant que la stratégie est subordonnée à l'art de gouverner.
Mais il était temps et sortant de l'ombre,Toranur,suivi de quelques généraux,s'accouda au balcon.Quelques clameurs montèrent de ci de là mais rien qui montrait la véritable exaltation que des hommes pouvaient avoir pour leur chef,confirmant les rapports.
Mais Toranur passa outre,les clameurs viendraient après,il en était certain.Il prit alors la parole,s'adressant tout à la fois à ses hommes et à la population:

"Frères,une fois encore votre hargne de vaincre,la puissance de vos coeurs et la discipline de vos bataillons nous ont permis d'obtenir la victoire sur l'oppresseur Edain."

Des murmures s'élevèrent dans la populace mais ils furent couverts par les acclamtions des soldats.Le troufion aiment qu'on le vante et quand bien même est il mécontent,se savoir victorieux lui fit oublier ses rancunes contre son chef.

"Oui,contre l'oppresseur Edain qui avait établi sur ce rivage une épine destiné à notre maître bien aimé Saroumane.Ils ont taxé larégion d'impôts insupportables pour le véritable gouvernement de l'Isengard,ils ont entretenus une armée pour se défendre soi disant alors que ce n'était que volonté belliqueuse du roi Hador et offense à Curunnir.Dans leur grande traîtrise,ils ont même obligés les habitants à quitter les habitudes du pays pour les leurs,méprisant alors les vrais habitants de cette terre."

Toranur savait que nombre d'habitants de cette ville était une colonie et en tant que telle ne comptait pas beaucoup d'anciens habitants de l'Isengard et dans tout les cas,personnne n'avaient été forcés à quoi que ce soit,mais la vérité est dictée par le vainqueur et il fallait que les homme soient convaincus de la justice de leur couroux et que la population rejette sur le royaume Edain tout ce qui pourrait lui causer du tort lors de son occupation.Toranur voyait à plus long terme que ses généraux et les ordres du magicien était de conquérir la ville et non de la détruire.Cela voulait donc dire que cette cité serait amener à jouer un rôle dans le royaume et pour cela,que la population soit acquise à son "envahisseur".

"Mais cela est fini.Vous mes soldats,vous avez mis à mal le serpent insidieux placé ici par le maudit roi Hador et vous mes frères de Lond en Edain êtes désormais libre.Vous êtes revenus dans le sein de l'Isengard qui seul vous aime et veut vous protéger.Désormais,il n'y a plus d'Edains et des soldats dans cette cité mais uniquement des frères unis par la royauté de l'Isengard."

Et pour confirmer cela,Toranur prit la bannière de la Main Blanche tenue par un homme à ses côtés et la planta dans l'ancienne encoche ou tronait la bannière des Edains.Ainsi,Toranur montrait que cette ville était possession de l'Isengard et,embrassant le drapeau frapés des armes de la cité,la reconnaissait comme pardonnée.
S'élevèrent alros de aprtout des acclamations,tant poussés par les soldats de l'Isengard que apr la population qui comprit par là qu'elle serait épargnée.

"Mes frères,il reste désormais à définir le nouveau gouvernement de cette cité.Aussi,je demande à tous hommes se considérant digne de partager sa sagesse de venir me rejoindre avec mes généraux.Quand nous aurons fini,je souhaite que nous accomplissions une grande fête en l'honneur de nos vaillants soldats et de votre libération aussi,que caves et greniers se préparent à s'ouvrir!"

Là,ce furent de véritables hurlements de joie qui s'élevèrent,venant plus des soldats que des habitants qui se demandaient comment nourrir une telle troupe à moindre frais.Les soldats commençaient à reprendre confiance en Toranur car un homme qui célèbre sa victoire par l'alcool trouve toujorus ses amis chez le soldat qui veut oublier qu'il a failli mourrir dans la journée.
Toranur se détourna du balcon et ordonna de sa voix autoritaire et rapide:

"Messieurs,je souhaite que cette ville soit nettoyés des ravages de cette batailles.Aussi,un homme par foyer sera réquisitionné pour rebatir avec l'aide de nos hommes éléments défensifs et bâtiment d'interêts publics.Quand au reste de la populace,qu'elle vaque à ses occupations mais que l'on maintienne l'interdiction de sortir."

Les généraux hochèrent de la tête et la plupart partirent accomplir les ordres tandis que les plus importants restaient avec Toranur pour accueillir les bourgeois.Le temps qu'ils arrivent,Toranur confia une mission à un de ses hommes discrètement et s'assit sur le siège de l'ancien maire qui présidait la table du conseil.Les généraux restants se mirent de aprt et d'autres de son siège,les plus hauts gradés s'asseyant sur les autres fauteuils de la pièce.
Enfin on fit entrer une quinzaine d'hommes habillés assez pauvrement mais dont le bon teint indiquait l'aisance dans laquelle vivait ces personnes,leur tenus étant déguisement pour qu'on ne les taxe pas trop à cause de leur argent.
Toranur se leva à leur entrée et leur dit:

"Installez vous,installez vous!N'ayez pas peur,nous sommes entre gens civilisés tout de même."

Les bourgeois n'en semblaient pas vraiment convaincus mais s'assirent tout de même,étonnés de la sympathie du maréchal qui avait pris le temps de nettoyer son armure ce qui le rendait plus imposant et amical à la fois pour des hommes qui s'étaient crus mourrir par les lames de soldats avides de richesse.
S'asseyant lui aussi,Toranur prit immédiatement la parole.

"Messieurs,comme vous vous en doutez,l'ancienne forme de gouvernemant qui avait lieu ici n'est plus.Cependant,comme je souhaite que la paix et l'ordre demeure dans cette cité,il convient de mettre au point,provisoirement,un commandement qui soit assuré par des gens en lesquels la population a confiance et certains de mes généraux.Ce gouvernement sera assuré le temps que Orthanc vous envoie ses fonctionnaires et surtout..."

Toranur regarda bien fixement chacune des personnes présentes

"...le temps que nous récoltions les réparations que doient votre ville à l'armée."

Un silence de plomb suivit cette déclaration,les généraux trop étonnés de cette nouvelle,croyant bêtement que leur maréchal renverrait l'armée les coffres vides et les bourgeois atterés.Ils avaient eu beau se préparer à payer,ils avaient secrètement espéré avec le discours de Toranur à la population,qu'on laisserait leurs deniers tranquilles.
Un homme plus éngeriques que les autres demanda enfin au bout d'un temps assez long:

"Combien devons nous à l'Isengard messire?"


"A l'Isengard,vous ne devrez rien de plus que les impôts en cours sur le territoire et que l'on vous définira mieux que moi le moment venu.Cependant,7 000 hommes ont campés devant ces murs et leur peine mérite récompense.De plus,les Edains ont fait dans mes rangs un millier de veuves et d'hommes en incapacité de travailler.Ces veuves et ces éclopés doivent donc bénéficier d'une aide financière de votre ville.Nous dirons donc 10 pièce d'argent à l'année pour les veuves jusqu'à leur remariage ou leur mort et 12 pour les éclopés.Plus une première prime de 5 pièces d'argent cette année.Ce n'est que justice quand l'on sait qu'ils vous ont libérés de la menace Edaine."

Les bourgeois calculèrent rapidement.Ils devraient donc 5 000 pièce d'argent dans l'année et chaque année,la ville devrait se séparer de 10 000 à 15 000 pièces d'argent soit en moyenne 1 250 pièces d'or ce qui est énorme pour une cité comme celle là,devenue exangue par le blocus et le siège.

"Bien entendu,cela concerne uniquement nos blessés et nos morts0.Il reste les vivants tout de même qui mérite bien 1 pièce d'or chacun soit 6 000 pièces d'or.Une bagatelle quand l'on sait l'or dépensé par les Edains dans cette cité.Et puis il y a nos généraux aussi qui ioivent bénéficier d'un régime spécial.Une rente de 10 pièce d'or par général,ou veuve,jusqu'à leur mort."

Les réparations commençaient à être vraiment lourde pour la ville et les bourgeois se demandèrent ou trouver l'argent autre aprt que chez eux.

"Enfin,il reste les frais du siège.Vous savez,déplacer une armée,la nourrir,l'approvisionner en munitions de sièges et en fourrage pour les chevaux,cela coute cher.Et puis certains de nos navires ont été abimés.L'armée mérite donc,en plus de ce que nous avons défini,la moique somme de 5 000 pièce d'or plus la corvée d'un homme par foyer."

Généraux comme bourgeois n'en revenaient pas.Les premiers car ils se voyaient dotés d'une forte somme d'argent,inférieure à celle d'un pillage mais assurée jusqu'à leur mort,et les bourgeois se mordaient les doigts de n'être partis de cette cité plus vite.
Toranur,imperturbable,ajouta:

"Bien entendu,je ne tiens pas à ce que ce soit uniquement les plus pauvres qui payent.Je sais combien ils sont lents dans leur payement et ils sont utiles pour la corvée.Notre première mesure gouvernementale sera donc d'établir un impôt par tête et par richesse.Les plus riches payeront plus que les autres afin de garantir la survie de la population.Et comme je ne souhaite pas que le Trésor de la cité soit à sec,seule la moitié devra être donner,ce qui reste de compensations à donner sera assuré par cet impôt."

Toranur se leva alors et indiqua:

"Bien entendu,la fête que nous donnerons sera à vos frais.Maintenant,je dois vous laisser débattre de votre futur gouvernement.Je laisse le soin d'en définir les règles avec le général Gridis et vous ferai parvenir le contrat des réparations dès ce soir.Messieurs,au revoir."

Et Toranur sortit de la salle,laissant généraux et bourgeois définir les affaires civiles.Le rôle du maréchal était terminée.Il effectuerait un courrier au magicien et partirait aussitôt après rejoindre les forces du Mordor au Gondor ou l'on risquait d'avoir besoin de lui,d'inquiètant mouvements de troupes lui ayant rapportés en Harad et Rohan.


Dernière édition par le Mar 1 Mai - 11:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2301-une-vie-au-service
ToranurNombre de messages : 1366
Age : 30
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Numénorien Noir
Possessions: Trésor Royal d'Angmar
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Toranur
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyLun 30 Avr - 12:10
un elfe l'attendait à la sortie et lui dit aussitôt:

"Messire Toranur,comme vous l'avez demandé,je suis allé voir Dame Raya.Sa blessure est mauvaise et le chirurgien a peur qu'elle s'infecte.Il est en ce moment même en train d'essayer de retirer des morceaux de la pointe du javelot qui traine dans son épaule."

Toranur ne dit rien,ne bougea pas d'un cil mais au fond de lui,il se sentait comme vide.Ainsi,après avoir été sur le point de vivre l'amour une fois encore,voilà que celle qu'il aimait allait peut être le quitter.Il s'en sentait responsable,il n'aurait jamais du la laisser partir comme cela.Mais il était trop tard pour les remords.De plus,l'elfe ajoutait quelquechose:

"Messire Toranur,le reste de la troupe nous a rejoint ce matin.Avec les pertes en Brethil et celle de cette bataille,nous sommes désormais 378 soldats à vos ordres."

"Croc Noir est il parmi la troupe?Et notre prisonnier Turendil?"

L'elfe eut le regard un instant fuyant et Toranur,déjà très affecté par la blessure de Raya,sentit la fatigue de l'après bataille et une grande lassitude le prendre.

"Votre loup Croc Noir va bien mais pour le prisonnier,Turendil est mort.Les hommes ont voulu ramener sa dépouille mais ils ont été obligé de l'enterrer sur la route.Ils en ont juste ramenés les restes de son épée et la broche de sa cape."


"Merci,tu as bien travaillé,tu peux disposer."


L'elfe s'inclina et partit en avant tandis que Toranur avançait l'air décidé mais le coeur vide.Devait il regarder toutes les personnes qu'il se permettait d'apprécier mourrir autour de lui alors que lui restait vivant?Son esprit tourbillonait et il oubliait que Raya était encore vivante,l'assimilant déjà à un tombeau.Il se sentait seul,immensément seul.Seul et perdu.Il pénétra,hagard mentalement,dans le camp.Devait il mettre fin à ses jours?N'avait il pas déjà trop vécu et ne méritait il pas la mort?
Autant d'interrogations auquelle le maréchal ne savait que répondre avant que son regard ne tombe sur sa chevalière.Voilà longtemps qu'il n'avait prié Sauron et peut être était ce un signe montrant que sa foi ne devait faiblir.Turendil et Raya était mort pour lui et Sauron,il ne devait pas trahir leur mémoire,il devait vivre.Regaillardi,d'autant plus que son fidèle compagnon canin venait de lui sauter dessus,Toranur se sentit l'âme plus légère.Voyant approcher ses camarades d'armes,il leur dit:

"Préparez vous au départ;nous partons dans quelques heures une fois mon courrier fini."


Les hommes hochèrent la tête et laissèrent le maréchal seul avec Croc Noir.Ce dernier,visiblement ravi,ne cessait de sautiller autour de Toranur qui le regardait avec amour.Voilà quel devait être sa seule compagnie pour cesser de souffrir.Raya était morte,Toranur pouvait en faire le deuil,du moins croyait il cela.
En effet,quand il s'approcha de sa tente,il entendit un grand remue ménage.un jeune soldat rentrait et sortait avec des chiffons propres ou ensaglantés tandis qu'une voix de femme criait de douleur.Toranur revint sur terre.Raya n'était pas morte,elle reposait là,blessée,par sa faute.Cela réveilla en lui tout ses tourments qu'il pensaient avoir enterrés avec Raya et il entra dans la tente en furie.Le chirurgien était penché sur Raya et il semblait que son ouvrage était difficile car la sueur eprlait à ses temps et le corps de Raya était agité de tremblements.Le chirurgien se retourna l'air furieux et Toranur jugea plus prudent de laisser le chirurgien finir.
Il s'installa donc à son bureau pour rédiger son courrier mais il était fréquemment interrompu par les hurlements de douleur de Raya et els allées et venue du soldat avec les bandages.
Enfin,le chirurgien s'épongea le front et dit:

"C'est tout ce que je peux faire."

Puis,sans attendre un remerciement ou des questions,il sortit en ajoutant:

"Je reviendrai voir ça demain."

Toranur bondit de son bureau et se pencha sur Raya,la regardant droit dans les yeux qu'elle avait fermé.
La gorge nouée,il demanda timidement:

"Raya?"


Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Bannie10

Les soldats vivent mais ne savent pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2301-une-vie-au-service
RayaNombre de messages : 204
Age : 30
Date d'inscription : 20/10/2006

Feuille de personnage
Race: Orientale
Possessions:
Statut:
Raya
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyLun 30 Avr - 21:24
Raya était plongée dans un profond sommeil malgré ses convulsions ; elle était en plein délire… en plein cauchemar…
La jeune femme se voyait dans le noir, entourée d’immenses silhouettes identique, aux traits de son frère ; elles n’avaient aucune expression particulière, mais semblait menaçante, à cause leur présence particulière : elle disparaissaient de temps à autre pour se rapprocher de la jeune femme qu’il encerclaient. Elle se débattait au milieu d’eux, malgré une étrange douleur dans tout son corps, qui la faisait tomber au sol, tremblante. Une voix résonnait avec ironie et autorité… son frère… Abbes…


« Hais moi ! » « Déteste-moi ! » « Maudis moi !»

Un rire machiavélique s’en suivit, tendis que Raya, en plein délire, hurlait de douleur, mais aussi de tristesse, la sueur coulant sur ses temps… Elle ne se doutais pas que dans la réalité, le chirurgien tentait de la soigner de sa blessure à l’épaule, malgré ses convulsions…

Cette folie tortueuse dura de longues minutes, voir des heures… elle ignorait depuis combien de temps elle délirait ainsi…
Puis, tout un coup ; les ombres de son frère disparurent définitivement, et la voix de son terrible proche se tue ; Raya se retrouva seule dans le noir, dans un profond silence, avec une douleur estompée. Puis, petit à petit, elle sentit une voix lointaine l’appeler, mais tellement rassurante… set appel résonna dans l’endroit obscur, de plus en plus fort, et plus clair…




Raya se réveilla en frissonnant et en gémissant doucement, toujours les yeux clos à l’entente de cette voix, qui était on ne peut plus clair, on ne peut plus connue… Toranur…
La jeune femme ouvrit délicatement les yeux, sa vision était trouble, mais elle redevint normale au bout de quelques secondes… le côté gauche de son corps lui faisait terriblement mal.
En voyant le visage inquiet de l’homme de guerre, les larmes lui montèrent aux yeux, et elle sourit, joyeuse ; la présence de cet homme la réconfortait de sa déception, causée par son échec au combat. Elle tendit son bras valide vers lui, et le serra doucement dans ses bras, toujours le sourire aux lèvres, et les larmes aux coins des yeux. Elle lui fit une tendre bise sur la joue, la gorge nouée de joie.


- Je suis si contente que tu sois là… pardon… tu as dû t’inquiéter…

La jeune femme se sentit envahi par un sentiment de joie intense, tandis qu’elle caressait du bout des doigts la nuque du maréchal.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2020-les-chroniques-du-
ToranurNombre de messages : 1366
Age : 30
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Numénorien Noir
Possessions: Trésor Royal d'Angmar
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Toranur
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyMar 1 Mai - 21:26
Toranur était la proie d'émotions violentes et conflictuelles.Il était sous tension depuis trop longtemps et l'annonce de la mort d'un ami proche et la blessure lui avait fait perdre ses repères.Mais le regard de Raya et ses paroles l'avaient réconfortés et il se sentait soudainement comme revenu à la vie.Serrant toujours plus fortement les mains de Raya entre les siennes,il l'embrassa tendrement puis se releva:

"Ne t'inquiète pas,tu n'es responsables de rien.C'était une bête erreur de ma part.Maintenant reposes toi.Nous allons partir bientôt et je ne veux pas que tu te fatigues inutilement."

Il l'embrassa tendrement sur le front et repartit à son bureau reprendre son travail même si l'homme de guerre ne cessait de lancer des regards inquiet vers sa compagne.

Toranur était soucieux.Une fois son courrier rédigé,il devrait malheureusement partir.Or,il ne savait pas si Raya pourrait tenir le rythme.Mais la laisser ici serait un arrachement.
Toranur trancha finalement en faveur de Raya.Il lui laisserait une journée de repos et ne partirait que le lendemain.Ainsi la blessure pourrait être plus saine et le rythme de la chevauchée pourra alors être plus important.Oui,se levant,il sortit de la tente et ordonna à ses gardes de faire venir ses officiers.

Pendant ce temps,Croc Noir,qui avait repris ses habitudes et s'était allongé au sol dans le coin proche de l'entrée,observait la jeune femme.Qui pouvait donc bien être cette femelle et pourquoi autant d'agitation autour d'elle?pouvait on lire sur la face intelligente de l'animal.Mais il se garda de bouger,attendant que Toranur lui donne un ordre ou ne s'éloigne trop pour quitter sa place confortable.

Les officiers arrivèrent au pas de course au bout de quelques minutes.Ils ne virent pas Raya devant laquelle Toranur avait poussé le paravent,et se mirent au garde à vous devant le bureau.

"Messieurs,suite à de nouveaux rapports,je reporte notre départ à demain matin.La journée est donc offerte en repos aux hommes.Qu'ils se détendent mais ne rentrent pas ivre.Vous pouvez maintenant disposez."


"A vos ordres Toranur."

Et les officiers repartirent.


Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Bannie10

Les soldats vivent mais ne savent pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2301-une-vie-au-service
RayaNombre de messages : 204
Age : 30
Date d'inscription : 20/10/2006

Feuille de personnage
Race: Orientale
Possessions:
Statut:
Raya
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyMer 2 Mai - 20:11
Raya fut touchée par les petites attentions que Toranur portait à son égard ; si elle était apte à bouger, elle lui aurai sauté au cou pour le remercier.
Tandis qu’il rédigeait une lettre en la regardant fréquemment avec inquiétude, la jeune femme lui souriait doucement avec un regard enjôleur, comme pour le rassurer malgré la fatigue qui la prenait ; elle luttait pour ne pas la montrer : ils allaient partir incessamment sous peu, mais qui sais si le maréchal voulait d’une femme désormais blessée dans ses rangs… ?
Soudain, l’homme de guerre de leva et se dirigea vers l’entrée pour ordonner à ses gardes de faire venir ses officiers ; la guerrière lui jeta un regard surpris, mais il ne répondit pas et la cacha derrière un paravent. Il retourna à son bureau, elle se sentit légèrement vexée d’être ainsi mise à l’écart, mais elle compris bien vite que c’était pour qu’elle se repose plus tranquillement.
Le Numénorien allait-il vraiment la laisser ici pour partir sur un autre champ de bataille ? Cette pensée attrista Raya, qui se mit à fixer l’entrée, guettant l’arrivée des officiers. Son regard sombre se posa sur un coin proche de l’entrée : un loup s’y tenait couché et la regardait avec curiosité. La vision de cet animal lui rappela Fathi, le petit fennec disparu offert par son père durant son enfance. Elle sourit au canidé et tendit sa main valide vers lui pour le faire venir ; l’animal resta impassible.
Le sommeil de plus en plus prenant, la guerrière ferma les yeux pour essayer de s’endormir, mais l’arrivée des officiers fut si bruyante qu’elle sursauta ; ils ne semblèrent pas la remarquer à cause du paravent. La jeune femme entendit alors le maréchal déclarer qu’ils partiraient le lendemain, histoire de laisser les soldats se reposer. Ils sortirent de la tente, sans ce soucier du bruit qu’il faisaient.
Toranur se retrouva de nouveau seul face à son bureau, et la guerrière blessée soupira d’aise et de soulagement suite à la nouvelle qu’elle venait d’apprendre ; elle se sentait de plus en plus faible, et si angoissée à la fois…elle avait vraiment besoin de repos…
Pourtant, une pensée plaisante revint dans son esprit, la faisant frissonner agréablement : elle songeait à la courte nuit passée avec l’homme du Mordor, peu de temps auparavant…
Raya tendit sa main hors de la couchette vers le serviteur de Sauron, bien que le paravent les séparent. Elle eut un faible sourire à cause du besoin de sommeil de plus en plus fort, et se mit à rougir.


- Dommage qu’on ne puisse pas finir notre première nuit à tous les deux… on ne va pas mieux se connaître tout de suite… pourtant… j’aimerai que tu restes avec moi…mon repos serai plus efficace à tes côtés…

Elle tentait de garder une voix forte et claire, mais elle devint vite étouffée et affaiblie par la lassitude, de plus en plus forte…elle espérait une réponse rapide de Toranur, sous peine de s’endormir sans lui, et cela, elle ne le voulait pas, elle se le refusait… elle voulait vraiment être près de lui… elle devait s'avouer qu'elle l'aimait... mais à quel point, elle l'ignorait encore...
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2020-les-chroniques-du-
CurunirNombre de messages : 688
Age : 2018
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:
Curunir
Istar porté disparu

MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyJeu 3 Mai - 0:08
C’est alors que sonnèrent plusieurs trompettes et un héraut de l’Isengard apparut, habillé d’argent sur un destrier blanc comme la neige, sur la place centrale de la ville encore jonchée de quelques cadavres et gravas.
Il s’exclama d’une voix claire et forte :


Par ordre de Son Altesse l’Archimage, la ville de Lond-en-Edaïn doit être vidée de la totalité de ses habitants. Ces derniers doivent tous se rendre à Lond Daer qui sera leur ville d’accueil temporaire ou, si ils le souhaitent, définitive.
Il leur est possible d’emporter avec eux tous leurs biens, mais ils doivent néanmoins payer les tributs exigés par le Sieur Toranor.

Les soldats ont, quand à eux, quelques jours supplémentaires pour se retirer.
Melkor est fier de votre travail accomplit et vous offre sa bénédiction.
»

La population fut étonnée d’une telle décision et était, il faut l’avouer, inquiétée pour son avenir.
Mais le messager n’avait point eu d’air agressif et cette manœuvre semblait être pour leur bien.
Au loin, à l’abri des regards indiscrets, se préparaient plusieurs milliers d’ouvriers orcs qui devraient bientôt démonter la ville jusqu’à la dernière pierre…


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
ToranurNombre de messages : 1366
Age : 30
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Numénorien Noir
Possessions: Trésor Royal d'Angmar
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Toranur
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyVen 4 Mai - 17:59
Toranur avait à peine regagner son bureau que son premier regard fut pour la femme allongée sur sa couchette.Lui souriant,il vit qu'elle lui souriait et lui dit alors:

- Dommage qu’on ne puisse pas finir notre première nuit à tous les deux… on ne va pas mieux se connaître tout de suite… pourtant… j’aimerai que tu restes avec moi…mon repos serai plus efficace à tes côtés…


Il se leva et lui prit une fois encore les mains.

"Mon courrier peut encore attendre.Va,reposes toi,c'est mon plus cher désir pour l'instant.Demain,nous aurons tout le temps."

Et tout en disant cela,il lui caressa le visage de ses mains fines et musclées d'épéistes.La jeune femme,épuisée,s'endormit au son de sa voix.Toranur resta quelques instants encore à ses côtés,puis il se releva.Il avait encore du travail à faire et lui même était assez fatigué de l'effort donné ces dernières heures.
Il finit son courrier détaillant la bataille et les mesures qu'il avait prises quand retentirent les trompettes de l'Isengard.
Etonné,il scella la lettre et alla demander la raison de ce remue ménage.

"Sire,un hérault de Saroumane a été envoyé pour faire évacuer la ville.L'armée restera cependant ici."

"Et rien nous concernant?"

"Non monseigneur."

"Tiens,va porter cela au plus vite à ce hérault et convoque le général Von Grandber dans la tente de commandement."

Le soldat salua et partit au pas de course accomplirent les ordres.Toranur se retira un instant sous sa tente.Otant enfin sa pénible armure,il garda son haubert de mithril par dessus lequel il mit un tabard à ses armes,se rinça le visage et se lava les mains.Rechaussant ses éperons et ceignant son épée à sa ceinture,il dit à Croc Noir qui s'apprétait à le suivre:

"Non,toi tu restes ici et tu surveilles mademoiselle ici."


Il dé&signa Raya étendue sur le lit.Le loup ne sembla guère apprécier l'ordre et il vint quand même vers son maître.Toranur lui jeta alors un regard glacial qui avait le don de rendre muet le plus bavard.

"Conteserais tu mes ordres?"

Le loup montra les crocs et son regard féroce vrilla celui du maréchal mais il dut capituler.Il retourna à sa place non sans avoir grondé tout le trajet.
Toranur sortit alors de la tente et se précipita vers celle de commandement.Là,il y trouva Von Grandber ou il lui expliqua la situation.Il alla ensuite voir chacune des unités,distribuant récompenses et éloges à ceux qui s'étaient distingués et à la nuit tombé,revint evrs sa tente.
Il vit que le médecin était venu changer les pansements.Raya avait du être réveillée,mais elle s'était rendormie,sa fatigue physique et mental étant intense.Le général se dévétit et se coucha à ses côtés.S'endormant aussitôt,il fut réveillé 5 heures plus tard.Il lui fallait peu de temps pour récupérer.
S'habillant,il vint lui même réveiller ses hommes et tous se mirent à la tâche.On s'occupa de démonter sa tente en dernier,le temps que Raya bénéficie d'un peu plus de temps de sommeil mais elle fut cependant réveillée avant l'aube par un rapide baiser de Toranur.L'aidant à se vétir,il lui désigna sa place dans la troupe le temps du rétablissement de sa blessure.Elle serait à l'arrière avec les autres blessés et si le temps devenait trop mauvais pendant le voyage ou si des nouvelles rendaient pressantes l'arrivée de Toranur à Minas Thirit,ils devraient se séparer.
Enfin,il donna le signal du départ et les centaines d'hommes se mirent en route vers leur prochaine destination...


Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Bannie10

Les soldats vivent mais ne savent pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2301-une-vie-au-service
CurunirNombre de messages : 688
Age : 2018
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:
Curunir
Istar porté disparu

MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptyLun 7 Mai - 4:48
Acte III – La Destruction :


Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Siegeofminastirithyq9

Quand tous les habitants de Lond-en-Edaïn furent évacués, les Urulóki, terribles et invincibles Dragons, s’élancèrent sur la ville pour entamer leur affreuse besogne.
Les maisons, chaumières, masures, et toutes les habitations non faites en dur furent brûlées puis détruites dans le souffle infernal des rejetons de Morgoth.
Bientôt, le port ne fut plus qu’un gigantesque brasier ardent dont s’élevait un si grand panache que la légende nous dit que même les hommes de l’Arnor purent apercevoir une opaque fumée dans l’horizon.
Les bêtes déversèrent ainsi leur feu bouillonnant trois jours et trois nuits durant.
Au début du quatrième jour, le calme était revenu dans les restes fumants de la cité jadis florissante.
Bien que leurs toitures fussent en cendres, seuls les murs, les temples, et les palais restèrent quasiment intacts.

C’est alors que les ouvriers orcs intervinrent, ils entrèrent par milliers dans la ville et commencèrent sans attendre le démantèlement des édifices en bon état sous la surveillance attentive des Numénoréens Noirs qui patrouillaient activement dans les environs et sur les frontières.
On décida d’ailleurs d’emmener en bateau les pierres récoltées jusqu’à Vinyalondë, aussi appelé Lond Daer Enedh ou simplement Lond Daer, où elles seront utilisées pour la construction d’un immense temple en l’honneur de Morgoth.
La ville, sous la poigne de fer des orcs, disparaissait déjà à vu d’œil…


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
CurunirNombre de messages : 688
Age : 2018
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:
Curunir
Istar porté disparu

MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 EmptySam 23 Juin - 4:05
Lond-en-Edaïn ne fut bientot plus que le nom d’une citee perdu parmis tant d’autres, quasiement aucune trace de cet etablissement jadis florissant ne fut visible lorsque les orcs eurent terminer leur infame besogne.
Seul un large cercle de terre noircie et corrompue resta ainsi pendant des annees, sur lequel rien de vivant ne pouvait pousser ou se developer ; et si l’un des anciens habitants de la citadelle revenait sur les lieux il ne les reconnaitrait point.
Mais la perte de ce si grand port fut douloureuse pour Ulmo, Aratar et Seigneur des Eaux ; il envoya Ossë, son serviteur qui regne sur les Tempetes, afin que celui-ci reclame la Sombre Balafre pour l’Ocean.
Il y deversa tant et si bien sa colere que la falaise et la roche dure sur lesquelles avait ete construite la ville furent assaillies par l’ecume et sombrerent peu a peu dans les eaux profondes de l’ocean.
Ainsi disparurent a jamais les traces de Lond-en-Edaïn.


Fin.


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Port de Lond-en-Edaïn.   Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Port de Lond-en-Edaïn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Port-siner !
» Code Pénal Ayisyen an demode.
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Appel a une meilleure distribution des richesses naturelles
» L'ONU devrait rester 4 ans de plus en Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Le Port de Lond-en-Edaïn. - Page 2 N448 :: Les archives :: RPs des Royaumes Humains :: Archives Arnoriennes-