Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NerewelNombre de messages : 60
Age : 19
Date d'inscription : 31/03/2014

Feuille de personnage
Race: Elfe Teleri
Possessions: Une épée et deux dagues
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Nerewel
Intendante du Lindon

MessageSujet: Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe   Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe EmptySam 29 Juin 2019 - 22:18
Nerewel avait parcouru des heures avant de trouver un coin abrité. Partie de la Comté, la jeune femme avait l'ambition de visiter un peu l'Est de la Terre du Milieu, région où elle n'avait auparavant jamais mis les pieds. Seulement, la jeune femme est Intendante. Il est hors de question de voyager seule, sans ses gardes à ses côtés. Ceux-ci l'ont alors accompagnée, de la Comté jusqu'à maintenant.  

C'est alors une petite troupe elfique qui se promenait dans les terres quelque peu désertes après avoir traversé les montagnes, à dos de cheval. A présent, la chaleur était devenue insoutenable, et ils manquaient d'eau. Les montures dépensaient toute leur énergie en marchant, si bien qu'ils devaient faire régulièrement des pauses pour les laisser souffler. De l'eau et des pauses : telle était la solution pour avancer sans que ni elfe ni cheval ne s'évanouisse.

L'intendante dirigea sa monture vers le coin d'ombre offert par un petit bois. Ici, sous la fraîcheur des arbres, ils pouvaient s'abriter de la chaleur accablante. Cependant, aucune rivière ne venait traverser ce bois, aucune goutte d'eau à disposition ne pouvait les soulager.

"Dame Nerewel ! Dame Nerewel !"

L’interpellée se retourna vers l'homme paniqué qui venait de prononcer ces mots.  Celui-ci était agenouillé auprès de sa monture, clairement allongée sur le sol.

"Il manque d'eau, il est épuisé, je ne peux plus lui demander le moindre effort vu l'état dans lequel il est..."

Nerewel s'approcha de l'animal : en effet, c'était un vieil étalon blanc tacheté de gris, depuis longtemps pris par les rhumatismes et autres douleurs dues à la vieillesse. Le pauvre peinait à respirer et ses yeux se fermaient instinctivement. Pas besoin d'être vétérinaire pour comprendre qu'il vivait ses dernières heures...

"Je crains qu'on ne puisse plus avancer avec lui. Je vous laisse cependant le choix Nomin : on peut vous laisser ici avec lui pour que vous essayiez de le maintenir en forme avec un peu de nourriture, mais ça me semble un peu sans espoir à mon avis... On reviendra avec des vivres quand on aura trouvé un village où l'eau n'est pas une denrée rare. Deuxième option, on l'abandonne ici en espérant qu'il ne souffre pas trop pour ses dernières heures... "

Avec un regard rempli de tristesse, la Teler regarda en face le pauvre garde qui semblait désemparé face à la situation. Ce cheval l'avait suivi pendant toutes ses missions quasiment depuis le début de sa carrière. C'est donc la nostalgie, et le sentiment de perdre un être très cher qui envahit le cœur du soldat, émotion qu'il essayait de cacher en serrant la mâchoire. Nerewel posa sa main sur l'épaule de son collègue et ami, apportant toute sa compassion.

"Je préfère... je préfère rester avec lui. Avec un peu de chance, on est tout près d'une rivière pas encore asséchée... Je vais faire ce que je peux pour lui, revenez le plus vite possible, je vous en prie."


L'Intendante se releva alors :

"Très bien, nous ferons de notre mieux pour le sauver."

Puis, se tournant vers les autres gardes :

"Vérifiez aussi que vos montures ne souffrent pas trop et sont capables de repartir. Il y a-t-il d'autres cas graves ?"

Un deuxième de ses compagnons se signala : son animal transpirait bien plus qu'il ne devrait et ses membres fléchissaient. L'Intendante décida alors de laisser les deux animaux sous la surveillance de Nomin, et celui qui avait perdu son cheval rejoignit le dos d'une autre monture. Les autres chevaux se tenaient droits, fatigués mais capables de partir. Nerewel fit un signe comme quoi il fallait repartir. Dès lors, les elfes se mirent en action : chacun se mit sur le dos de sa monture, même si chacune d'entre elles rechignait à l'idée de repartir si tôt. Nerewel enfourcha de même son cheval qui avait l'air de subit calmement sa douleur. Elle lui pressa un peu les flancs et il se mit en route, suivi de la troupe.

Ils allèrent ainsi au pas, pendant deux petites heures, avant d'apercevoir au loin quelques maisonnettes en bois qui ressortaient du paysage verdoyant et gondolant par la chaleur. Dès qu'ils aperçurent leur bonheur, la troupe elfique fit accélérer les chevaux jusqu'à rejoindre le village.

Aucune muraille n'entourait celui-ci : il s'agissait vraiment d'une petite bourgade, réunissant quelques familles avec les commerces suffisants pour faire vivre chacun. Nerewel prit la tête du convoi pour entrer en trottant dans la rue principale, avant de mettre son cheval au pas. La rue était déserte, tous les villageois semblaient cloîtrés au frais dans leurs habitations.

La Teler aperçu cependant sur le côté une pancarte annonçant un commerce de chevaux. Elle descendit alors de sa monture en confiant les rênes à un de ses accompagnateurs, et entra dans le commerce. Les murs étaient couverts d'accessoires d'équitation, et un comptoir se présentait au fond de la pièce, surmonté d'un fer à cheval clouté en haut du mur.

"Bonjour ? Il y a quelqu'un ?"

Nerewel attendit alors que quelqu'un se présente pour lui demander l'aide dont elle et sa troupe avaient besoin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6711-nerewel-leweren
Anskar HaraldNombre de messages : 25
Age : 18
Date d'inscription : 24/08/2018
Anskar Harald

MessageSujet: Re: Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe   Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe EmptyMer 17 Juil 2019 - 17:13
Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe Anskar_vava02



Cela allait faire plusieurs semaines que Anskar était parti et toujours pas de nouvelles. Je commençais à m'inquiéter pour son cas. Il était du genre débrouillard mais on pouvait vite tomber sur une bande de brigands à la sortie d'Edoras. Et connaissant Anskar, il n'aurait pas cédé ses chevaux à des malfrats. Ce n'était pas mon genre de stresser mais si Anskar ne revenait pas pour quelque raison que ce soit, l'écurie me revenait et je devrais m'en occuper. J'en étais tout simplement incapable. Certes, j'avais l'habitude de m'occuper des chevaux mais je n'avais jamais géré le "commerce". J'avais déjà vu Anskar vendre et négocier mais je savais bien que je n'avais pas assez d'expérience pour cela. Un inconnu pourrait me berner si facilement. Cependant, je devais tenir ce commerce coûte que coûte, même si la chaleur se faisait de plus en plus insupportable.

Au moment où j'étais en train de cogiter sur mon devoir de tenir l'écurie, une voix se fit entendre dans l'entrée du commerce. Des clients ! Je m'empressai alors de me diriger vers le comptoir sans même penser à ce que je pourrais dire. Je fis surpris en arrivant à la source du bruit. Une elfe en armure.

Je n'avais déjà pas l'habitude de voir des elfes au Rhovanion, alors en voir une en armure dans l'écurie était encore plus improbable. Et surtout, que pouvait-elle chercher dans un commerce de chevaux perdu en pleine campagne ? Vu son armure, elle ne semblait pas venir d'un coin perdu au fond d'une forêt. La femme, elle, avait cependant l'air plus ou moins fatiguée. Etant donné la chaleur  qu'il faisait au soleil, je me doutais bien qu'une armure en métal n'était sûrement pas le meilleur des conforts.

- Bonjour madame, je peux vous aider ?

Comme tous les marchands, je me doutais bien que je pouvais l'aider mais j'attendais qu'elle précise en quoi je pouvais l'aider. Et je m'attendais à tout venant d'une soldat vraisemblablement perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NerewelNombre de messages : 60
Age : 19
Date d'inscription : 31/03/2014

Feuille de personnage
Race: Elfe Teleri
Possessions: Une épée et deux dagues
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Nerewel
Intendante du Lindon

MessageSujet: Re: Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe   Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe EmptySam 3 Aoû 2019 - 13:56
Nerewel n'eut pas à attendre longtemps avant de voir un marchand devant elle. Celui-ci paraissait aimable d'après ses paroles, quoique son visage eut l'air quelque peu renfermé. La jeune femme ne pourrait deviner son âge : il paraissait relativement jeune, mais une barbe de trois jours lui recouvrait la mâchoire, ce qui lui donnait un air plus mature.

La jeune elfe adressa un sourire au jeune homme afin d'expliquer sa situation et la raison pour laquelle il pouvait se rendre utile :

"Votre aide nous sera certainement très utile. Je suis Nerewel, Intendante du Lindon, et quelques uns de mes chevaliers m'attendent dehors. Nous avons laissé l'un des nôtres à quelques kilomètres de ce village, avec deux de nos chevaux. Ceux-ci étaient trop exténués pour continuer la route... je crois même que leur santé est gravement mise en danger. En tant que marchand de chevaux, auriez-vous la possibilité de nous aider à les soigner ? Ou connaissez-vous quelqu'un dans les entourages qui en serait capable ?"

Plus elle parlait, plus elle sentait son inquiétude monter. Ses mots étaient parfois étouffés par un serrement de gorge quand elle repensait aux chevaux qu'elle avait abandonné il y a maintenant quelques heures. Nomin avait-il réussi à les maintenir en bonne santé, ou du moins conscients, depuis ? Pour lui aussi, le temps devait être long. Il fallait à tout prix se dépêcher pour retourner près des animaux malades.

"Il leur faut surtout de l'eau, et un moyen de les ramener jusqu'au village, peut-être même ici, sans qu'ils n'aient à fournir d'efforts. Leur situation ne leur permet plus de parcourir le moindre mètre à présent. Je vous demande un peu d'humanité et de compassion pour venir en aide à nos montures..."

Nerewel avait tellement peur qu'il refuse ou qu'il soit dans l'incapacité de lui apporter de l'aide. Si c'était le cas, ce serait le décès assuré des chevaux, chose que l'Intendante voulait à tout prix éviter. Malheureusement, il arrive que le choix ne se présente pas.

Après ses paroles, la jeune Teler vit le visage de l'Homme s'emplir d'inquiétude aussi. Cela ne la rassura pas, mais il s'apprêtait à prendre la parole pour lui donner sa réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6711-nerewel-leweren
Anskar HaraldNombre de messages : 25
Age : 18
Date d'inscription : 24/08/2018
Anskar Harald

MessageSujet: Re: Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe   Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe EmptyJeu 8 Aoû 2019 - 21:40
Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe Anskar_vava02



L'elfe se trouvait être une intendante du Lindon. Je n'en attendais pas moins. Cela expliquait la fameuse armure malgré le temps. Effectivement, la chaleur avait empiré depuis plusieurs jours et même les chevaux commençaient à mal supporter la température. Alors lorsque la nouvelle venue m'expliqua sa situation, je ne fus que très peu surpris. Malheureusement, un cheval épuisé, assoiffé et en plein soleil avait autant de chances de survivre qu'un humain. C'est-à-dire pas beaucoup.

- Je suis désolé mais il n'y a pas grand chose à faire. Je pourrai bien aller voir l'état des chevaux si ce n'est pas trop loin, leur apporter de l'eau. Mais s'ils sont âgés, je préfère ne pas vous donner trop d'espoirs. Je sais que c'est difficile à s'avouer, mais les chevaux meurent plus jeunes que nous, et donc il est naturel de les voir périr.

Elle me demandait un moyen de les transporter jusqu'ici mais risquer la vie de quatre autres chevaux pour en sauver deux, c'était stupide. Cependant, je ne pouvais pas la laisser dans cette situation et en tant que responsable de l'écurie, il était de mon devoir de m'occuper des chevaux, même s'ils ne sont pas les miens.

- Je peux évidemment vous proposer de l'eau, et les chevaux déjà présents au village peuvent s'abreuver et se reposer ici si vous le souhaitez. Et, à votre place, je ne risquerai pas la vie de mes autres chevaux pour sauver ceux laissés plus loin. Mais je ne peux pas vous empêcher de le faire.

L'écurie était assez grande pour accueillir d'autres bêtes pendant un temps, et puis Anskar avait amené des chevaux avec lui à Edoras donc l'endroit s'était fait un peu plus vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe   Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la Diaspora Tousse, Haïti a la Fièvre
» Quand les beaux-parents débarquent....
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]
» J'vais me noyer sous un déluge, sans PC, sans mon cheval. Suicide en vue!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Quand le cheval est l'ami le plus précieux de l'Homme... et de l'Elfe N448 :: Rohan-