Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Maisons de Guerison Royales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sefir
Le Porteruine

avatar

Nombre de messages : 1731
Age : 27
Date d'inscription : 16/02/2006

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Fatalité, la Lame des Esprits
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Mer 3 Mai 2006 - 16:18

Sefir entra dans les jardins. Il était équipé en guerre, les poignées de ses sabres visibles dans son dos. Il s'approcha du bassin.

-Maya... J'aurais aimé passer plus de temps avec vous, mais le devoir m'apelle. Il me faut aller au Harad...

Il s'approcha encore. La jeune elfe était totalement nue. Sefir frémit à la vue de son corps, une larme coulant de son oeil droit.

-Je vous aime, et je veux vous protèger...il se peut que je ne revienne pas...



...
......
...
...
Au royaume des Cyclopes aveugles, le Cyclope borgne passe inaperçu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2632-une-histoire-trace
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Mer 3 Mai 2006 - 23:31

Maya, en écoutant attentivement ses mots et en observant ses larmes sortit du bassin. Elle attrapa un léger voile et se recouvrit, elle frisonna légèrement avec le vent sur son dos à moitié nu. Elle prit le visage de Sefir dans ses mains, et l'embrassa passionnément.

" Pourquoi dites vous toutes ces choses? Vous vivrez...Parce que je serais toujours auprès de vous, Sefir. Je ne puis être physiquement avec vous, mais toute mon âme vous accompagne..."

Elle déposa sa main sur le coeur de Sefir, et le sentit battre. Elle sourit, bien qu'une larme vint perler à ses yeux, elle voulait le rassurer.

" Je serais là...Et je vivrais pour que notre fils grandisse...Vous le verrez grandir...Je tiendrais ma promesse, et je prierais chaque jour pour que le jour de votre disparition n'arrive jamais...Je vous aime Sefir...De tout mon coeur, de toute mon âme...C'est vous qui m'avez donné le courage de continuer à vivre..."

Elle le serra contre elle aussi fort qu'elle le pu. Jamais elle ne pourrait oublier combien de fois il l'avait sauvée...

" Vous m'avez sauvée de toutes les façons dont une femme peut être sauvée, Sefir. Et à présent je ne vis que pour vous et pour notre fils...Pour Alanon...Votre devoir semble important à vos yeux, et je respecterais toujours cela."
Revenir en haut Aller en bas
Sefir
Le Porteruine

avatar

Nombre de messages : 1731
Age : 27
Date d'inscription : 16/02/2006

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Fatalité, la Lame des Esprits
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Jeu 4 Mai 2006 - 2:56

Sefir la serra lui aussi dans ses bras.

-Je fais cela pour nous tous. Pour nous trois, pour le peuple du Gondor secondement. L'Ombre ne nous aura pas sans y perdre nombre de soldats...

Il l'embrassa une dernière fois, déposa un baiser sur le front de son fils, sécha ses larmes, et s'éloigna doucement, murmurant:

-Désolé de devoir vous faire vivre ça...



...
......
...
...
Au royaume des Cyclopes aveugles, le Cyclope borgne passe inaperçu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2632-une-histoire-trace
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Ven 5 Mai 2006 - 0:22

Les larmes et la souffrance de Maya demeurèrent silencieuses. Elle ne lâcha sa main que le plus tard possible, elle ne voulait pas le voir partir...Mais il fallait qu'il le fasse et cela, elle en avait bien conscience.

" Peut-être est ce vous qui souffrez le plus Sefir...Moi, mon coeur s'arrêtera de battre dès que vous serez sur ce maudit champ de bataille, qui vous ôte à moi..."

Son fils dans les bras, elle le serrait aussi fort qu'elle pouvait et tentait de le calmer, car il semblait très agité.

" Je vous attendrais...Puissiez vous me revenir vite en vie..."

Elle ferma un instant les yeux, ne pouvant plus retenir ses larmes...
Revenir en haut Aller en bas
Sefir
Le Porteruine

avatar

Nombre de messages : 1731
Age : 27
Date d'inscription : 16/02/2006

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Fatalité, la Lame des Esprits
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Les Maisons de Guérison   Ven 24 Aoû 2007 - 17:37

On mena Sefir à travers la Cité Blanche, sur son brancard improvisé, toujours entouré de son escorte. Les simples soldats s'arrêtèrent devant la porte des maisons de soins, desquelles sortaient déjà des personnes portant sacs et besaces chargés de plantes médicinales. Ceux là avaient pour mission de repérer les blessés les plus gravement atteints et les nobles, pour les mener ici. Les autres étaient soignés sur place.
Seuls la Garde de Sefir entra, portant silencieusement leur maître. Jamais un seul d'entre eux ne parlait. Seul Armelos, leur Capitaine, en avait le droit. Terrifiant de mutisme... Leur simple présence suffisait à faire savoir qui était le personnage qu'ils portaient.
On mena donc le Seigneur de Dol Amroth dans une chambre, où un des chirurgiens se pencha sur lui. Quand il ressorti, il vit Armelos, arrivé entre-temps.

-Alors? Pensez-vous qu'il survivra?
-Oui, ses jours ne sont pas en danger... Il a ramassé une entaille peu profonde sur la cuisse gauche, et sa tête a visiblement heurté un rocher, ou quelque chose du genre, sans gravité heureusement. La lésion la plus grave est celle de son bras. Il a été cassé en trois endroits, mais le fait de lui avoir laissé son armure a grandement aidé à la réparation... Je lui ai posé une atelle, et je pense pouvoir guarantir qu'il pourra de nouveau manier une arme dans quelques mois...

Il s'eclipsa ensuite, vaquant à d'autre blessés. Armelos se laissa tomber dans un siège. Les Gardes se postèrent à différents endroits, la moitié montaient la garde, les autres se reposant, non loin des Maisons. Armelos tentait de garder les yeux ouverts. Il savait que Maya ne tarderait normallement pas à arriver, ou un autre personnage important de Gondor... Peut-être même l'Empereur... Il voulait remplir son devoir...

***Madris, c'est le moment de faire montre de tout ton zèle...***



...
......
...
...
Au royaume des Cyclopes aveugles, le Cyclope borgne passe inaperçu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2632-une-histoire-trace
Aragorn
Ancien Empereur de l'Ouest

avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 109
Date d'inscription : 18/06/2005

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Possessions: Cheval, Nargil, Anneau de Barahir
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Ven 24 Aoû 2007 - 20:16

Les portes des maisons de guérisons s'ouvrirent, et l'Empereur, suivit par deux Gardes de la Citadelle pénétrèrent dans celle de assignée à Sefir. Ioreth, qui était responsable des Maisons accueillit l'Empereur avec beaucoup de plaisir. Elle l'observait, pour voir quelle blessures elle avait à soigner, et l'Empereur lui esquissa un petit sourire.

Non, ne t'en fais pas. Je viens voir Sefir, et savoir comment il va.

Ne vous en faites pas, il s'en remettra votre Altesse. Mais vous? Tout va bien? Je vois quelques écorchures! Allongez vous, je vais vois soigner votre altesse!

Et me forcer à rester plusieurs jours, comme tu le fait toujours. Non merci! Tout va bien

L'Empereur était plus détendu. La Guérisseuse le mena au chevet de l'Empereur de Dol Amroth. Il salua Armelos, et lui dit

Votre action sur la rive Est de l'Anduin a été un succés! Je suis fier de vous, soldat!

Puis il se pencha sur Sefir, se demandant ce qu'il pouvait faire pour lui. Il demanda quelques plantes, et approndit le travail fait par le Chirurgien sur la plaie de la jambe... (Capacité "Maitrise des Plantes" utilisée)


Dernière édition par le Sam 25 Aoû 2007 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t60-aragorn
Sefir
Le Porteruine

avatar

Nombre de messages : 1731
Age : 27
Date d'inscription : 16/02/2006

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Fatalité, la Lame des Esprits
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Sam 25 Aoû 2007 - 19:17

Réveillé il y a peu, et ayant reconnu dans l'entrée la voiexd'Aragorn, Sefir avait tenté à l'entrée de son seigneur de se relever...mais la poigne d'acier d'une guérisseuse alors à son chevet l'en avait empêché. D'ailleurs, le mouvement ainsi fait avait fait irradier sans son corps une telle douleur qu'il n'aurait raisonnablement pu mener son projet à bien...

-Pardonnez ce manque de salutations, mon Roi...

Sa voix tremblait légèrement, contrecoup logique de sa précédante tentative. Mais il l'avait claire et assurée, quand bien même il était fatigué. Armelos, de son côté, se tenait coit, après avoir bafouillé quelques formules d'usage dans ce genre de situation...
Voyant ce que faisait Tar Elessar, Sefir recommença:

-Laissez-la, mon Empereur... Elle n'est guère importante, d'autres auront plus souffert que moi...

Il n'était pas réellement au courant des derniers événements de la bataille, toute tentative d'obtenir des informations s'étant heurtée sans succès au refus catégorique des responsables des blessés. Il brûlait d'envie de savoir. Même si la présence d'Aragorn ici ne pouvait signifier que la victoire, il lui fallait se tenir informé...
Surtout, il voulait savoir ce qu'il était advenu de Toranur. Jamais personne ne l'avait blessé de la sorte. Tous ceux qui l'avaient fait étaient morts. Seul Hargrot ne l'avait pas été de sa main... Il ne comptait pas commencer à faire des exceptions...
S'arrachant à ses pensées, il regarda son bras, puis son roi.

-Excusez ma curiosité, mais, j'imagine que votre présence à l'intérieur des murs est signe de notre victoire... Quel en fut le prix?

Important, il le savait déjà. Il repensait à ses hommes... Les Cinq Cent Volontaires... Ceux de sa Garde. Ceux de sa Cité... Sa femme refusait qu'il parte en guerre. Mais tant que Mordor se tiendrait, la guerre ne cesserait jamais. Et il y aurait des morts... Combien, parmi ceux qui étaient tombés aujourd'hui, auraient voulu rester chez eux, en paix? Tous. Sefir en était sur. Tous auraient voulu rester autant que lui voulait rester. Et pourtant, tous étaient partis.
C'était le prix à payer. On pense souvent que les soldats sont les plus à plaindre. Qu'ils sont les plus exposés, et qu'ils doivent vivre avec le poids de ceux qu'ils ont tué... Non. Le plus dur, c'est de commander. De savoir qu'une erreur entraîne la mort non pas d'un, mais de dix, cent guerriers. Le général doit vivre avec le sentiment d'avoir tué ceux de son propre peuple.
Sombre, Sefir attendait... Il savait bien que quand quelque chose serait décidé, si conseil il devait avoir lieu, on viendrait le chercher... Il repris quand même la parole.

-Et que comptez-vous faire, à présent?



...
......
...
...
Au royaume des Cyclopes aveugles, le Cyclope borgne passe inaperçu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2632-une-histoire-trace
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Lun 27 Aoû 2007 - 21:14

Le caporal Rangorn des Gardes de la Citadelle se présenta à la porte des Maisons de Guérison et demanda à parler au roi. Mais on lui en refusa l'entrée au motif qu'il n'était pas blessé. Rangorn n'eut cependant pas besoin de beaucoup insister pour obtenir de la jeune guérisseuse qui lui avait ouvert la porte qu'elle aille prévenir le roi de son arrivée, ce qu'elle s'empressa de faire.
Elle se dirigea donc vers la silhouette d'Aragorn au chevet de Sefir. Elle s'approcha discrètement et s'éclaircit timidement la voix avant de parler.

-Mon roi, Rangorn, des Gardes de la Citadelle désire vous voir.

(pour comprendre la raison de ce message, voir "Les champs du pelenor")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Mar 4 Sep 2007 - 17:02

Ilm était bien évident que Maya ne comptait pas rester une seconde de plus à Dol Amroth alors que Sefir était à l'agonie. Ne perdant pas de temps, elle fit en sorte de Thane l'accompagne, prenant par la même occasion les chevaux qui avaient été mis à disposition par Madris. Il ne fallait pas oublier qu'elle avait été une elfe par le passé, et par conséquent une excellente cavalière...Tout ce qu'elle espérait, c'était arriver à temps pour voir Sefir en vie. Ils avaient certainement beaucoup de choses à se dire...Maya souhaitait notamment lui dire ce qu'elle avait sur le coeur, elle souhaitait aussi tout lui avouer concernant ce qu'elle avait fait avec Thane...Mais même si elle n'avait pas honte d'elle, elle savait que cette nouvelle détruirait l'homme qu'elle avait tant aimé et qu'elle aimait encore bien profondément sans le savoir. Elle le rendait responsable de bien des choses, et notamment de la mort de leur fils, Alanon, dans un certain sens. Mais dans le fond de son coeur, Maya n'avait guère changée, ses sentiments pour Sefir étaient toujours les mêmes et elle se sentait toujours prête à gravir des montagnes rien que pour le retrouver et se serrer contre lui. Tout ce qui l'effrayait, c'était de ne pas avoir le temps de lui avouer ses sentiments. C'était ce qui était le plus important pour elle en ce moment, mais c'était ce qui lui serait le plus difficile à faire.

* Sefir, je t'en prie, je t'en supplie, tiens bon jusqu'à ce que je parvienne jusqu'à toi...*

Chevauchant à vive allure, suivie de près par Thane et Madris d'après ce qu'elle avait pu constater, le coeur de Maya ne fit qu'un bond lorsqu'elle pu enfin contempler le palais de Minas Tirith. Elle savait que Sefir était aux maisons de guérisons, et c'était pourquoi il lui fallait faire vite. Elle n'avait même pas pris le temps de se changer, et était donc habillée d'une robe digne d'une souveraine...Elle souhaitait faire honneur à celui qui deviendrait peut-être son époux, si toutefois il survivait. Elle souhaitait juste pouvoir le toucher rien qu'une fois, même si elle savait qu'après tout ce qu'elle lui avait fait elle n'en avait sans doute pas le droit.

Montant les marches quatre à quatre une fois qu'elle fut descendue de cheval, Maya se heurta violemment aux gardes qui gardaient la porte qui menait à Sefir. Il était là, c'était comme si elle sentait sa présence...Mais elle ne pouvait pas entrer tant que le Roi n'en avait pas donné l'ordre. Epuisée, essoufflée, le visage de l'ancienne elfe avait bien pâlit et elle manqua de vaciller à un moment. Néanmoins, elle garda la tête haute, bien loin de se démonter...


" Il faut que je vois le seigneur Sefir...Laissez moi entrer je vous en prie..."
* Je suis navré, mais je ne suis pas autorisé à vous faire entrer, madame...*
" Sefir! Tu n'as déjà pas tenu ta promesse en partant loin de moi, alors respecte au moins ce que j'ai à te dire!"


Maya ne savait plus très bien si elle parlait dans le vide ou bien si Sefir l'avait bel et bien entendue...Forçant le passage, l'ancienne belle elfe ne tarda pas à pénétrer dans la chambre de son bien aimé, manquant d'avoir un cri de surprise en voyant l'étendue de ses blessures. Avant toute chose, elle s'inclina devant le roi avant de lui demander si elle pouvait avoir l'honneur de s'entretenir avec Sefir en privé. Ce ne fut que lorsqu'elle posa son regard d'un bleu turquoise sur celui-ci qu'elle laissa échapper une larme, ne pouvant la retenir. Si on lui avait dit que son coeur lui ferait aussi mal maintenant, Maya n'était pas sûre qu'elle aurait pu avoir le courage de venir...
Revenir en haut Aller en bas
Sefir
Le Porteruine

avatar

Nombre de messages : 1731
Age : 27
Date d'inscription : 16/02/2006

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Fatalité, la Lame des Esprits
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Mar 4 Sep 2007 - 17:27

À l'arrivée de Maya, les Gardes Phénix de Sefir s'étaient immédiatement rangés pour former une haie d'honneur. Disciplinés, ils n'avaient pipé mot. Ceux qui empêchaient la dame de Dol Amroth d'entrer étaient des Gardes de la Citadelle, dépendant d'Aragorn. Sur qui Sefir n'avaient nulle autorité. Quand Maya força néanmoins le passage, les deux hommes n'osèrent opposer trop de résistance, les habits dont étaient couverte la nouvelle venue indiquant une appartenance certaine à la noblesse... Ils s'apprêtèrent à l'attraper, quand Armelos intervint. Lui seul parmi la garde rapprochée de Sefir avait droit de parler.

-Laissez-la passer... puis, tout bas: Il n'y a que vous deux contre quinze de notre côté...

Face à de tels arguments, et voyant bien qu'il n'avait pas l'aventage, le Garde reprit son post, un vif déplaisir peint sur son visage. Sefir avait regarda sa femme entrer, n'y croyant trop... Ses premières paroles furent pour son Lieutenant:

-C'est toi qui l'a fait venir, Armelos?
-J'ai pris cette liberté, monseigneur...
-Que les Valars te bénissent...

Il leva son bras valide vers la belle elfe, l'invitant à s'approcher... La main faible et rude de Sefir enserra celle fine et douce de sa compagne... Et l'amena doucement à s'assoir sur le lit. À cet instant, il ne se souciait plus de la présence d'Aragorn...

-Tu m'as manqué... Je sais que c'est de ma faute si tu es partie... Mais quand je n'ai plus eu de nouvelles de toi, j'ai été perdu... J'ai recherché la mort au combat, mais durant le siège, pas un ne fut capable de me l'apporter...

Il remua légèrement, s'installant plus confortablement, mais la manoeuvre peingit sur ses traits la grimace entre toutes reconnaissable de la douleur. Il renonça à bouger plus.

-Cette fois, j'ai rencontré quelqu'un à la hauteur... J'ai plus souffert que lui, quand bien même l'acier de ma lame mordit la chair du cou de Toranur de Mordor...

Il souriait néanmoins faiblement. La satisfaction du succèx de son plan de bataille? Ou plutôt le fait d'être de nouveau auprès de sa bien-aimée? La deuxième option semblait plus envisageable...



...
......
...
...
Au royaume des Cyclopes aveugles, le Cyclope borgne passe inaperçu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2632-une-histoire-trace
Toranur
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 1366
Age : 28
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Numénorien Noir
Possessions: Trésor Royal d'Angmar
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Mar 4 Sep 2007 - 22:27

(=>Suite de Aux portes de la ville)

[MJ on]

Après un long parcours au milieu des ruines et des cendres,Arasul et son guide arrivèrent à destination.
Le soldat s'entretint quelques instants avec ceux de l'entrée qui portait els armes personnelles de l'empereur puis revint vers Arasul.

"Seigneur,vous voici arrivé à destination.Je dois désormais rejoindre mon poste mais les gardes ici présents vont vous annoncer."

Saluant l'elfe,l'homme repartit sans un mot tandis que l'on annonçait à l'empereur la venue d'Arasul,intendant de Lorien.

[MJ of]




Les soldats vivent mais ne savent pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2301-une-vie-au-service
Arasûl
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2006

Feuille de personnage
Race: Elfe de la Lothlorien
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Jeu 6 Sep 2007 - 17:23

Arasûl : Merci.

Il avait été conduit aux Maisons de Guérisons par un garde, et attendant qu'on l'invite à entrer, il observa les alentours. Une grande cité, Minas Tirith. D'extérieur elle avait l'air fortifiée, et de l'intérieur encore plus. Les nombreux étages offraient diverses occasions de repli. Il pensa qu'il fut facile aux hommes de résister fort longtemps, sur une place comme celle-ci.


Arasûl Felowë,Général et Intendant de la Lorien.
"Utuahyanda, une des lames les plus légères et résistantes !"
Maison : Galadhrim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tulkor
Cyclope errant

avatar

Nombre de messages : 1101
Age : 27
Date d'inscription : 31/12/2005

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Jeu 6 Sep 2007 - 21:33

La porte s'ouvrit, embaumant les pièces et couloirs d'un vent frais et putride - l'odeur de la fumée, et plus minimement, celle qui émanait des corps gisant à l'extérieur, remontait jusqu'aux plus hautes cimes de la Cité Blanche -

Tulkor s'avançait à tâtons dans ce dédale aux murs d'un blanc qu'il trouvait agressifs, il n'avait l'habitude - en son royaume - de ces étranges murs uniformes et sans couleurs, il trouvait ceci particulièrement triste, agare et barbare. Ironie me diriez vous, que le jugement d'un homme du sable, barbare des steppes des sa naissance, argumentant ses pensées de l'acariâtreté de la décoration d'une antre de pareille prestige. Chassant son idéologie et ses thèses sur l'architecture globale de la Cité Blanche, il pénétra dans un couloir, après avoir été dirigé par un garde en faction : il devait y trouver Tar Elessar, Seigneur et réunificateurs des drapeaux humains de l'Ouest.

Mais de qu'elle surprise fut il le spectateur, lorsqu'il aperçut cette étrange scène d'un Sefir, étendue et blessé, se faire soigneusement entretenir par le Roi, dixit Empereur par lui même. Affichant un petit rictus malin, marquant ses trais de visage d'une profonde ironie, il ria grassement derrière ses dents.
Devait-il s'accepter l'audace de dévoiler sa logorrhée verbale et ses accusations sur les manoeuvres anti-diplomatiques du supposée Seigneur des Terres du Cygne, celui qui, de sa contrée flamboyante, faisait rabattre l'estime par des fifrelins actes, des farandoles fringantes de freluquet férus de fantasques fantasmes : ceux qui idéaliseraient, l'idée - Ô si suprême et enchanteresse - de pouvoir agir avec tant de lâcheté, sans s'en voir dénoncer par la suite.

Cette herbe aux vertus médicinales serait elle être efficace, Tar Elessar, pour faire cesser incessamment toutes les sottises insensées ?

Marquant une pause pour se montrer, il ajouta, toujours dans les règles de bienséance :

Peut être serais ce matière à voir en l'avenir de Sefir, Seigneur de Dol Amroth, autre chose que des actes de colporteur burlesque. Car si je viens en ces lieux, c'est dans l'optique que vos si précieuses herbes deviennent orties ou chardons...

Levant les bras comme un histrion de vaudeville

J'accuse, Ô oui J'accuse... Sefir de Dol Amroth d'avoir ordonner en Arda, le colportage d'accusation de la responsabilité du Royaume réunifié des Terres du Sud dans l'assassinat du Lord Nrylos, Roi Hobbit de la Comté.
Qu'en pensez vous ... Empereur ?



J'ai été Prince de Khand, Roi de Harad & d'Umbar, Intendant d'Harondor et Roi des Singes.
Aujourd'hui, je ne suis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1290-tulkor-seigneur-du
Sefir
Le Porteruine

avatar

Nombre de messages : 1731
Age : 27
Date d'inscription : 16/02/2006

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Fatalité, la Lame des Esprits
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Ven 7 Sep 2007 - 2:17

Sefir émit un petit rire...qui se transforma en une légère toux. Il secoutait légèrement la tête de gauche à droite, sourire aux lèvres...

-Voyons, Tulkor Haoyati de Harad, pardonnez-moi, mais vos extravagantes gestuelles sont fort déplacées, et vu votre apparences, ridicules...

Sefir trouvait en effet comique qu'un souverain en armure et armes, encore tâché de terre, d'herbe, de sang, de poussière se tienne devant lui, et l'accuse d'une manière fort théatrale...
Il reprit son sérieux.

-Vous fûtes un temps mon seigneur... Mais si vous pouvez encore accuser quiconque vous importune de tout les maux imaginables n'importe lequel de vos vassaux, il n'en est plus de même avec moi. Je trouve vos accusation particulièrement ridicules. Loin de moi l'idée de trahir les traités unissant Gondor et Harad. Quelles preuves avez-vous de ce que vous avancez? Un pressentiment? La parole d'un devin?

Le visage du (blessé) seeigneur de Dol Amroth restait un parfait masque de dignité, de conciliance. Nulle trace d'arrogance, juste celle d'un désir de comprendre, de s'arranger... Sa première remarque et son sourire n'avaient eut pour unique but que celui de se composer se masque.

-Qu'en pensez-vous...Empereur Tulkor? Pensez-vous pouvoir m'accuser sans preuve aucune?


[La capacité Langue de Vipère de Sefir est utilisée dans ce post.]



...
......
...
...
Au royaume des Cyclopes aveugles, le Cyclope borgne passe inaperçu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2632-une-histoire-trace
Tulkor
Cyclope errant

avatar

Nombre de messages : 1101
Age : 27
Date d'inscription : 31/12/2005

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Sam 8 Sep 2007 - 16:41

Tulkor afficha un petit rire malin, et se retournant vers Aragorn il dit :

Vous m'en voyez désolé, Empereur, de stopper cette phase si importante de votre entreprise de soin, mais s'il m'en est donné l'audace de répondre habilement à ce félon fifrelin, je ne m'en gâcherais pas la possibilité : j'utiliserai mes mots avec la sincérité qui nous lie par le Traité de Methir, et chacune de mes phrases ne sera à juger comme hantise et mensonges...

Continuant en se retournant vers Sefir,

... Car comprenez, Sefir, Hasharin. Que si j'envoie pareille gratitude, aujourd'hui, de vous faire valoir le miroir enfouis de votre personnalité, ce n'est que pour que vous soyez jugé à votre plus haute estime : celle d'un colporteur et d'un orateur du vice. Celui d'un parjure et renégat, d'un traître et d'un indigne du Cygne.
Comprenez donc, Sefir, que vos acerbes insultes de vos prémices dires ne sont pour moi que grain de sable parmi les dunes : je n'ai guère peur de vos serpentes paroles, vipères assassine que vous puissiez être, car aujourd'hui Tulkor Hayoaty, Seigneur des Terres du Sud, ne viens pas s'adresser à son ancien vassal, qu'il congédia de séjour en mes terres...


Il reposa son regard vers Aragorn pour assister sur ces derniers mots

... pour tentative de meurtre.

Retournant ses yeux décidés vers le félon Sefir.

Mais bel et bien, pour aujourd'hui clamer de quelle manière, par d'ingrates pratiques qui ne sont guère défendables... et qui plus est irraisonnables malgré toutes les raisons qui font que vous puissiez en ceci avoir raisonné de raisons.
Car vos raisons ne sont pas bonnes, la vengeance est un plat qui ne se mange ni froid, ni chaud, mais qui se vomis. Vous vouliez sûrement vengeance, vous venger d'avoir eu une humiliation mérité, d'un homme qui tente d'abattre son prochain pour des raisons inconcevables, et irrespectueuses. Si dorénavant, Lord Aragorn a décidé de vous placer sous la régence de la province de Dol Amroth, as t'il eu la possibilité d'entendre tout ceci pour que son jugement soit des plus parfait et justifié ? Vous, Sefir de Dol Amroth, avez vous joué encore ce jeu malin du parfait homme de confiance, celui qui jadis me dupa et qui en dupera encore ?

Tulkor laissa paraître un sourire en coin, signe de son contentement de faire comprendre à Aragorn, qui était le véritable Sefir, le scorpion...

Vous avez fait, par le biais d'un de vos émissaires, transmettre, et ceci jusqu'aux terres des Hobbits, une rumeur grotesque qui stipulait que l'Empire du Sud avait cautionné l'assassinat du Lord Nrylos de la Comté. En ceci, jugez vous donc que je ne puisse avoir de preuves, si je vous dit que ce sont les Hobbits eux même qui vinrent m'en trouver explications... Accuseriez vous les Hobbits d'un complot politique ? Ceci serait burlesque, mais pas étonnant de votre part.



J'ai été Prince de Khand, Roi de Harad & d'Umbar, Intendant d'Harondor et Roi des Singes.
Aujourd'hui, je ne suis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1290-tulkor-seigneur-du
Sefir
Le Porteruine

avatar

Nombre de messages : 1731
Age : 27
Date d'inscription : 16/02/2006

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Fatalité, la Lame des Esprits
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Sam 8 Sep 2007 - 17:08

Sefir écouta calmement Tulkor. La seule expression qui marqua son visage fut celle d el'incompréhension lorsque le Seigneur du Sud parla de tentative de meurtre en Harad...

-Me parleriez-vous donc d'honneur, Tulkor? Me diriez-vous que j'aurais dû laisser ma femme se faire insulter par Jaryak? Si Jade avait été à la place de Maya, je pense que ledit Jaryak ne s'en serait pas tiré avec une simple aiguille soporifique enfoncée dans le bras... Non, vous lui auriez trancher la tête. Je ne vois pas qui j'ai pu tenter de tuer dans vos terres, en dehors des Nains que je combattis pour vous...

Il évitait bien entendu de mentionner ses précédantes exactions contre la population du Harad... Même si il n'avait fait que suivre des ordres, nul doute qu'Aragorn ne les apprécierait guère... Et il avait déjà suffisamment de problèmes de la sorte...

Quand à vos Hobbits... Ce peuple passe pour être courageux quand on le réveille, mais de ne pas se mêler de ce qui se passe hors de ses frontières... Le Roi Nrylos l'a fait, et en paya les conséquences... Ne vous vient-il pas à l'idée, Grand Tulkor, que ces rumeurs aient pu être déclanchées par l'Ennemi? Par Sauron, ou un de ses sbires? Toranur est homme à se livrer à de tels actions... Son sens de l'honneur ne l'empêche pas de se livrer à des fourberies...

Il reprenait peu à peu confiance en lui... Pour le moment, Tulkor n'avait rien dit qu'il ne pu réfuter... Néanmoins, combien de temps encore ce petit jeu pourrait-il durer... Plus le temps passait, et plus l'Empereur du Sud pouvait amener Sefir à se contredire. L'inverse était aussi possible, mais l'Hasharîn ne se faisait guère d'illusions: dans ce combat, il n'avait pas l'aventage de l'attaque. Pas encore. L'initiative était à Tulkor, qui décidait où il frappait, et qui forçait Sefir dans ses retranchements...

-Qui parle de duper, Tulkor? J'avoue avoir commis une faute. J'avoue avoir introduit Maya dans vos archives. J'ai déjà reconnu cette erreur, allez-vous donc me poursuivre de la sorte jusqu'à ce que l'un de nous ne respire plus? N'estimez-vous pas votre vengeance assouvie? Car cette intrusion ne vous causa aucun tort, tandis qu'elle apporta du bon pour ma compagne... Non, Tulkor, avec tout vos beaux discours sur la vengeance et la paix, vous êtes remplis de haine pour une raison qui m'échappe...

Il réussit à se remonter un peu sur son oreiller, diminuant un peu la sensation d'être écrasé par la stature de Tulkor... D'autant que, même debout, il était forcé de lever les yeux pour regarder le Roi de Harad.

Quand à duper mon Empereur... Regardez votre sabre, Tulkor. Il est encore tâché su sang des Orques. Regardez le mien. Vous savez quel sang coula dessus. Celui des Orques qui attaquèrent cette cité. Celui des Orientaux qui déferlèrent sur ma compagnie comme la vague balaie les grains de sable... Et, celui de Toranur... Voyez votre état. Vous n'êtes même pas blessé. Vos adversaires n'étaient pas bien experts dans le maniement des armes, soit. Regardez-moi. Pensez-vous sérieusement que je m'exposerai ainsi aux coups si je n'avais pas mon coeur le fervent désir de défendre la patrie et ma famille? Le croyez-vous Tulkor?

Il plongea son regard vert dans les yeux de son interlocuteur. Une sorte de rage, de colère du juste, qui sonnait néanmoins un peu faux, s'empara de ses pupilles et de sa voix.

-Oseriez-vous prétendre que je ne suis qu'un lâche qui se retournera à la première occasion? Oh, oui, vous en seriez capable... Pensez-vous sérieusement que si j'étais un homme de cette trempe, j'aurais accomplit ce que j'ai fait? Un périple avec cinq cent hommes qui m'emmena sur des lieues et des lieues pour revenir dans la bataille avec une armée? Ne pensez-vous pas qu'un homme de cette trempe aurait courbé l'échine et juré loyauté à celui qui commandait alors la Cité, à celui que je combattit en duel et blessai d'une habile passe d'armes, à Toranur de Mordor???

Sur la fin, il hurlait presque. Sa colère n'avait plus rien de faux.



...
......
...
...
Au royaume des Cyclopes aveugles, le Cyclope borgne passe inaperçu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2632-une-histoire-trace
Tulkor
Cyclope errant

avatar

Nombre de messages : 1101
Age : 27
Date d'inscription : 31/12/2005

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Sam 8 Sep 2007 - 17:45

Tulkor continua à rétorquer, il n'avait aucune idée capable de le faire se stopper, s'il venait ici, c'était pour régler ce litige diplomatique, et cette perversion d'esprit qui fut - et il en était certain - comanditer par Sefir lui même :

Connaissez vous, Haradrim, ce vieux conte de nos deserts. Celui du duel des Scorpions, celui qui, raconte comment deux scorpions sont ammenés à se battre, pour savoir lequel était le plus vénimeux des deux. Toranur était il un Scorpion valeureux ?

Puis rétorquant avec autant d'enthousiasme aux insultes prodigués à l'encontre des troupes d'Harad

Vous deviez avoir la tête bien trop près de la poussière pour ne pas avoir vu à l'horizon, la vague des montures de nos terres remontant la colline derrière nos Mumakils et les valeureux hommes jonchés sur leurs Howdah. Vous deviez, même, dirais-je, avoir la tête enfouis sous terre pour ne pas avoir vu cette marée dévastatrice des troupes d'élites de Harad, qui ont repoussées activement toutes les maudites troupes de Sauron avec une ferveur incomparable, et une organisation unitaire et militaire sans failles.
Si je n'ai de blessures, c'est surement car ma lame fut bien plus prompre à donner la mort que la votre, souvenez vous de cette bataille comme celle de toutes les vérités.


Reprennant son calme, il continua son argumentation avec la même sereinité qui le démarquait lors des discours :

L'ennemi aurais surement été plus malicieux dans sa façon de faire, nous connaissons le vice extrême des troupes de Mordor, de leurs généraux et de leurs plus hauts dignitaires. Si vous puissiez alors, en ce jour, énoncer que ce fut surement cet ennemi qui instrumenta ce complot, alors expliquez moi comment votre émissaire royal est en contact avec le Mordor ? Vous n'avez donc pas tout dit ?



J'ai été Prince de Khand, Roi de Harad & d'Umbar, Intendant d'Harondor et Roi des Singes.
Aujourd'hui, je ne suis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1290-tulkor-seigneur-du
Aragorn
Ancien Empereur de l'Ouest

avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 109
Date d'inscription : 18/06/2005

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Possessions: Cheval, Nargil, Anneau de Barahir
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Dim 9 Sep 2007 - 12:08

Tar Elessar s’occupait donc de la jambe de son vassal avec autant d’attention qu’il y aurait mis pour les plus grands,sans s’occuper plus du pauvre Armenelos qui bafouillait des formules d’usages.C’était bien la plus grande amrque d’estime qu’il pouvait faire pour Sefir,ce brave qui n’avait pas failli dans la tourmente à ce qu’on lui avait rapporté.
Les soins prodigués eurent apparemment un effet bénéfique puisque Sefir put,malgré la douleur,s’adresser de manière audible à son suzerain,posant nombre de questions à la fois.


-Laissez-la, mon Empereur... Elle n'est guère importante, d'autres auront plus souffert que moi...
Excusez ma curiosité, mais, j'imagine que votre présence à l'intérieur des murs est signe de notre victoire... Quel en fut le prix?
Et que comptez-vous faire, à présent?



Restez calme seigneur de Dol Amroth ou vous risquez de gâcher le travail que de bonnes âmes ont accomplies pour vous.

Le seigneur Aragorn sourit à son vassal alors qu’il prononçait ces mots de manière tranquille.
Il n’ajouta rien ensuite,continuant son œuvre.Une fois qu’il eut fini,il se releva et plongea son regard dans celui tourmenté de Sefir.On sentait sur ce dernier le poids de celui qui commande et Aragorn le connaissait bien .

Cessez de vous tourmentez Sefir,vous avez accompli ce que vous deviez faire et la victoire est nôtre.Certes,nombreux sont nos hommes qui jamais ne rentreront à leur logis,de l’ordre du millier de tout les coins de la Terre du Milieu,mais pensait qu’ils sont morts en faisant ce qu’ils croyaient juste et qu’ils avaient confiance en nous.
Quand à ce que je vais accomplir par la suite,vous le saurez bien assez tôt.


C’est à ce moment là qu’une guérisseuse vint trouver l’Empereur et lui souffla ces quelques mots :

-Mon roi, Rangorn, des Gardes de la Citadelle désire vous voir.

Aragorn se tourna vers elle et lui répondit :

Amenez cet homme au seigneur Anarion et qu’il lui confie ce qu’il a à nous dire comme si le seigneur Anarion était moi même.Je dois recevoir d’ici peu mes alliés et ne peut pour le moment le recevoir.

Mais le temps qu’Aragorn dise tout cela,une brise légère entra dans la pièce tandis qu’une jeune elfe entrait,paré de vêtements précieux et s’inclina devant lui,demandant à s’entretenir en privé avec son époux.
Compatissant,Aragorn fit signe à ses gardes d’agréer aux paroles d’Armenelos et se recula dans la pièce pour laisser un peu d’intimité au couple.
Au bout de quelques instants,on vint le prévenir que le seigneur Arasul de Lorien était ici.Il ordonna qu’on le fasse venir ici.Il était bon de savoir que les elfes,malgré la tourmente,n’avait aps oublié leurs alliés.Et même si Aragorn n’en avait jamais douté,il savait quel effet bénéfique pouvait faire à ses soldats la présence d’un elfe de haut rang.
C’est alors qu’entra Tulkor,souverain des terres du Sud et sans plus de préambules,s’engagea un long discours d’accusations entre les deux protagoniste,chacun l’un de l’autre tentant de prouver à Aragorn la validité de leur dires.
L’Empereur prit alors sa tête entre ses amins et se massa les tempes.Il n’avait guère eu beaucoup de temps pour se reposer et voir ses alliés,non,des gens qu’il considérait comme ses amis,s’entredéchiraient.Certes,les accusations étaient graves et méritaient d’être entendues mais Tar Elessar ne s’en sentait pas le courage en ce jour.Aussi,regardant tour à tour Tulkor et Sefir,il dit :

Mes amis,à peine l’Enemi a-t-il fuit que nous devrions nous jeter à la gorge les uns les autres ?Ce jour est le jour de notre victoire,ne venons pas tâcher le sacrifice de tant de valeureux hommes par une discorde.Oui Tulkor je comprends votre colère et votre désir de voir la vérité triompher,et croyez bien que sitôt nos affaires terminées,nous nous occuperons de cette affaire.Justice sera faite,n’en ayez aucun doute.Quand à vous Sefir,si votre indignité est vrai,alors contenez vous,je ne supporterai pas une seconde fois que vous vous permettiez d’insulter notre hôte et allié,quelque soit vos liens passés et votre état actuel.

La stature d’Aragorn semblait s’être grandi tandis qu’il prononçait ces paroles pleines de majesté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t60-aragorn
Sefir
Le Porteruine

avatar

Nombre de messages : 1731
Age : 27
Date d'inscription : 16/02/2006

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Fatalité, la Lame des Esprits
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Dim 9 Sep 2007 - 13:38

-Vos désirs sont mes ordres, Tar Elessar...

Sefir semblait s'être calmé... Il paraissait épuisé...mais heureux. On pouvait mettre cela sur le compte de l'euphorie de la victoire...même si c'était surtout le fait d'avoir gagné un peu de temps qui le réjouissait.

-Pardonnez-moi, mon Roi, de m'être emporté... Je n'aurais pas dû... Veuillez excuser mes emportements, Tulkor...

Il damait le pion à Tulkor, se confortant dans ses positions: il venait de s'excuser auprès de son accusateur, ce qui entrait tout à fait dans le rôle d'homme loyal et dévoué qu'il jouait en Gondor...
De la sorte, il diminuait les soupçons éventuels d'Aragorn... Il s'allongea de nouveau dans son lit, avec une nouvelle grimace. Puis, ferma les yeux... Il ne s'endormait pas, il aspirait au repos, à la détente... Et à une longue discussion avec sa femme... Mais, visiblement, cette denrière semblait bien compromise...
Quand il ouvrit de nouveau les yeux, cinq secondes après, il resta coit... Contemplant le visage de Maya, il mesurait son bonheur... Son deuxième regard fut un regard de reconnaissance pour Aragorn. Ses paroles sur le poid que portent ceux qui commandent avaient été réconfortantes...



...
......
...
...
Au royaume des Cyclopes aveugles, le Cyclope borgne passe inaperçu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2632-une-histoire-trace
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Dim 9 Sep 2007 - 17:58

La jeune guérisseuse revint vers Rangorn après un moment qui avait parut une éternité au Garde de la Citadelle. Il avait même eu le temps de croiser une nouvelle fois Gaerlin de Lond Daer qui venait lui porter un message de sa bien aimée. Curieux qu'un homme de sa trempe ai accepté de jouer le rôle de messager... Mais il était vrai qu'Eilinel pouvait être très persuasive quand elle le voulait. Et comment ne pas acceder à ses désirs quand elle vous regardait avec de tels yeux ? Il avait vraiment hâte d'aller à la Chope de Fer afin de serrer dans ses bras l'élue de son coeur. Mais avant cela, il devait aller voir Anarion. Il devait se trouver à la citadelle.

Rangorn s'y rendit pratiquement en courrant. Il passa sans difficulté les gardes qui le connaissaient bien et arriva rapidement devant Anarion.

-Seigneur, dit-il. Le roi Aragorn m'a ordonné de vous faire mon rapport.

-Et bien allez-y, répondit son interlocuteur d'un ton pressé. Je suis désolé, mais je n'ai que très peu de temps à vous consacrer.

Je serais bref, le rassura Rangorn. Car en fait, il n'y a pas grand chose à dire. Simplement que nous avons capturé deux hommes qui rodaient dans Osgiliath. C'est là que nous étions basés avant la bataille. Nous avons décidé de les garder et de n'intervenir dans la bataille que lorsque notre aide aurait un quelconque impact. Quand ce fut le cas, le capitaine partit avec le gros de nos forces. Je fus désigné, avec quelques autres pour veiller sur nos prisonniers. L'un d'eux était un assassin de la pire espèce, du nom de Revan. Mais il ne semblait pas lié au Mordor. Il est parvenu à s'enfuir en tuant l'une de nos montures. L'autre était beaucoup moins farouche. C'était un voyageur venant de Lond Daer, du nom de Gaerlin, fils d'un seigneur de là-bas. Il était beaucoup moins farouche et voulait même se porter au secour de notre cité. Je l'ai relâché à la fin de la bataille, comme nous le lui avions promis. Ce n'était pas non plus un espions de Sauron puisqu'il est allé de lui-même dans Minas Tirith une fois qu'il a été libéré.

Anarion écouta avec attention ce que lui disait Rangorn. Il promit de faire parvenir ces informations à Aragorn qui prendrait alors les dispositions nécessaires, si toutefois il y en avait. Rangorn demanda encore si l'on avait des nouvelles des Gardes partis à la bataille. Anarion lui répondit qu'il n'en avait aucune, mais que des soldats survivants venaient se déclarer toute les dix minutes ici. Il y avait donc encore de l'espoir. Rangorn hocha la tête et pris congé avant de se diriger d'un pas rapide vers l'auberge de la Chope de Fer.

(désolé, tout le post ne se situe pas dans les Maisons de Guérison, mais je pense que ce n'est pas la peine de créer un nouveau sujet kuste pour un message)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Tulkor
Cyclope errant

avatar

Nombre de messages : 1101
Age : 27
Date d'inscription : 31/12/2005

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Dim 9 Sep 2007 - 21:00

Tulkor remercia Aragorn d'un signe de tête. Il pensait avoir remis tout ceci à plat, et éviter ainsi toutes mésententes futures : il faisait confiance à Elessar sur ce point.

Les excuses de Sefir furent bien évidemment la preuve rationnelle que les accusations pouvaient être véridiques. Tulkor s'en amusa, il avait trouvé en Sefir un orateur brillant mais néanmoins trop peu sur de lui, s'agaçant rapidement, ne sachant garder son sang froid : il est vrai que se batailler pour sa défense, et qui plus est par des mensonges, est un exercice périlleux et épuisant. En ceci, Tulkor compris l'instabilité caractérielle de Sefir.

Sans piper mot, et saluant seulement Aragorn, le Seigneur des Terres du Sud quitta la maison de guérison et redescendit dans la grande cour de Minas Tirith.



J'ai été Prince de Khand, Roi de Harad & d'Umbar, Intendant d'Harondor et Roi des Singes.
Aujourd'hui, je ne suis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1290-tulkor-seigneur-du
Arasûl
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2006

Feuille de personnage
Race: Elfe de la Lothlorien
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Dim 9 Sep 2007 - 21:24

On fit entrer Arasûl, mais son entrée ne fut point remarqué. En effet, au moment même où il allait entrer, quelqu'un arriva brusquement et ouvrit les portes.
Il écouta malgré lui la dispute entre les deux hommes, s'effaçant dans le décor. Dans un recoin, observant, il pourrait passer inaperçut si on n'y prêtait pas attention.
L'intervention du roi, cependant, avait stoppé net la fureur des deux gens, pourtant partis pour crier de plus belles. Arasûl en fut quelque peu admiratif.
Une fois que tout fut calmé, il attendit qu'on l'autorise à prendre la parole.
Bien qu'il fut de haut rang, il ne voulait pas offenser les hommes, ni se mettre à la hauteur d'un roi ou empereur.


Arasûl Felowë,Général et Intendant de la Lorien.
"Utuahyanda, une des lames les plus légères et résistantes !"
Maison : Galadhrim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragorn
Ancien Empereur de l'Ouest

avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 109
Date d'inscription : 18/06/2005

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Possessions: Cheval, Nargil, Anneau de Barahir
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Mer 12 Sep 2007 - 20:24

Tar Elessar fut satisfait du résultat obtenu.Pour un temps au moins,l'harmonie régnerait dans le coeur des hommes.
Mais,perdu dans ses pensées,Aragorn ne vit aps que Tulkor le saluait et sortait de la pièce.
Tar Elessar,surprit,mis quelques secondes avant de s'élancer à sa suite dans le but de lui demander de rester ici.Mais,sa vue perçante vit une forme dissimulée dans l'encognure alors qu'il passait la porte.S'arrétant,il observa mieux et distingua l'elfe dans la pénombre.
Son visage s'illuminait tandis qu'il reconnaissait les traits de l'inconnu.


Arasul de Lorien,quel plaisir de vous revoir.J'imagines que le voyage a dut être long de votre contrée à ici.Entrez donc.

Aragorn invita Arasul à pénétrer dans une pièce à côté de la chambre de Sefir.Avant de lui emboiter le pas,l'Empereur demanda à un de ses hommes d'aller inviter le seigneur Tulkor des terres du Sud à se joindre à une réunion d'après victoire pour discuter des relations entre leur deux pays.Les traités d'alliance trouveraient là à nouveau le moyen d'être validés.

Puis,s'excusant auprès de Sefir,il entra dans la pièce avec Arasul tandis que le soldat allez porter l'invitation de son seigneur.

"Alors Arasul,quelle nouvelles des royaumes elfes?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t60-aragorn
Arasûl
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2006

Feuille de personnage
Race: Elfe de la Lothlorien
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Mer 12 Sep 2007 - 20:44

Arasûl, interpellé le seigneur, s'approcha près de Tar Elessar.
Il sourit en entendant " long voyage ". Oh oui, depuis qu'il avait quitté sa chère Lothlorien, le voyage fut long. Mais pas vain.
Il répondit ensuites à cet ami qui avait une fois combattu a ses côtés.


Arasûl : Tar Elessar, c'est grande joie de vous revoir également. Long, certes. En fait, j'ai comme qui dirait fait un long détour.
Pour faire bref, après plusieurs visites chez mes frères Elfes, j'ai convaincu Elrond de leur demander de l'aide. Vous sachant en difficulté, et l'Ombre semblant gagner en puissance, j'ai pensé qu'il vallait mieux rassembler les Elfes, et renouer les Alliances.
Enfin, tout ça pour vous dire qu'Elrond va faire son possible pour rassembler des elfes et vous aider.
Si personne n'y verrait d'inconvéniant, je pense faire moi-même partie de ces renforts.


Il laissa quelques secondes à Aragorn, le temps de bien réaliser les paroles. Oui, avec de la chance et de l'espoir, les Elfes et les Hommes pourraient conclure alliance.
Il sourit encore et parla a nouveau.


Arasûl : Oh, je ne promet rien, mais Elrond lui-même demandant de l'aide, je doute que personne ne se présente.
Mais, l'improbable restant possible, et même si celà galvaniserait les hommes, il vaudrait mieux ne pas annoncer publiquement cette nouvelle, enfin ce n'est que mon opinion.
Aussi, je suis venu voir les dégats de la bataille, n'ayant pu vous aider.



Arasûl avait là annoncé les raisons de sa venue, en dehors de revoir Tar Elessar.
Annoncer la probable aide des elfes, et voir si les Hommes avaient bien tenus. Cela semblait le cas, mais les attaques de l'Ennemi pouvaient survenir n'importe quand. L'Elfe doutait que Sauron ait envoyé ne serait-ce que le tiers de son armée.


Arasûl Felowë,Général et Intendant de la Lorien.
"Utuahyanda, une des lames les plus légères et résistantes !"
Maison : Galadhrim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eodred
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 484
Age : 45
Date d'inscription : 24/10/2006

MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   Jeu 13 Sep 2007 - 17:02

( désolé je corrige une grosse incohérence en repostant ici)

C’est alors qu’Eodred pénétra dans les maisons de guerisons. Dehors les gardes l’avaient laissé passer et ses propres gardes étaient restés dehors. Seul Eodwyn et Nirdin Ildien l’accompagnait. Il scruta de ses yeux la pièce principale qui était de lumière puis il enleva un casque laissant ses beaux cheveux d’or tombés sur ses épaules. Eodwyn lui pris la main et ensemble ils avancèrent prêt d’un garde de la citadelle :

« Ou puis je trouver l’empereur ?

- Vous etes Eodred, le prince des seigneurs des chevaux. Soyez bénit pour votre intervention. L’empereur est dans une chambre avec un elfe de la lorien. Je vais vous y introduire venez. »

Alors les deux humains et l’elfe suivirent le garde dubitatif. Mais qui était donc cet elfe. Apres une petite marche ils entrèrent dans la chambre ou l’empereur et l’elfe discutaient. Eodred et Nirdin le reconnurent immédiatement, il s’agissait d’Arsul général en chef de la lorien. Il prononça en langue elfique :

« Arsul voila bien longtemps que je ne vous ai vu, je suis heureux de vous revoir. »

Derrière Nirdin ajouta :

« Je vous croyais mort mon frère, qu’en ce jour de victoire, mon cœur est en fête de nos retrouvaille. »

Eodred se retourna vers l’empereur :

« Mon ami, je suis venu, j’ai honoré le serment d’Eorl fait a l’intendant du Gondor il y a bien longtemps. Il sourit. Cela devient une habitude de venir à votre secours. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maisons de Guerison Royales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maisons de Guerison Royales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maisons de Guerison Royales
» remise en vente des maisons abandonnees
» Maisons à vendre: 10 500$
» Recensement Maisons Elfiques
» Les Maisons Elfiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes humains (uniquement RP) :: Gondor :: Minas Tirith-
Sauter vers: