Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | .
 

 Dunharrow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
EodredNombre de messages : 484
Age : 46
Date d'inscription : 24/10/2006
avatar
Personnage mort

MessageSujet: Dunharrow   Dim 4 Mar 2007 - 23:17
[HRP: Postez ici lorsque vous êtes a Dunharrow]

Situé dans la vallée d'Harrowdale aux pieds des montagnes blanches pres d'Edoras. Dunharrow est la forteresse qui barre l'acces au chemin des morts. Elle sert de point de rassemblement aux forces du Rohan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EodredNombre de messages : 484
Age : 46
Date d'inscription : 24/10/2006
avatar
Personnage mort

MessageSujet: Re: Dunharrow   Sam 10 Mar 2007 - 17:34
Eodred arriva à Dunharrows. Ses gardes qui c’était dispersé pendant la « bataille » l’escortaient de nouveau. Il avait vu Hrethel le commandant de la troupe qui lui avait fait son rapport. Il lui avait donné comme consigne d’attendre Vakalor et de se mettre à sa disposition. Ensuite ils devaient les rejoindre à Dunharrow. Dunharrow, encaissé dans la vallée d’Harrowdale, battit bien avant le peuple du Rohan, défendant le chemin des morts. Eodred s’en servait maintenant comme lieux de rassemblement de ses troupes. Les cors sonnèrent, les échos retentirent dans toute la vallée. Passant au milieu des guerriers de pierre, vestige d’un passée révolu, il arriva dans le camp ou tous les rohirrims étaient assemblés pour l’accueillir. Il détestait cela mais c’était le protocole. Il descendit de Bicéforme et lui glissa quelques mots. Avant qu’un écuyer vienne le prendre le cheval s’en fut vers les écuries installées. Alors parmi la foule arriva un capitaine pas comme les autres. Les soldats s’en écartèrent avec une grande marque de respect. Il s’avança vers Eodred s’arrêtant tous prêt de lui, il enleva son casque laissant sa belle chevelure blonde descendre en cascade. Ainsi Eodwyn, femme d’Eodred accueillit son mari à Dunharrow. Eodred sourit malgré lui, malgré les événements, et il l’embrassa longuement :

« Je suis heureux de te revoir mon amour, j’ai malheureusement de mauvaise nouvelle. »

A ce moment, alors que la troupe c’était dispersée, surgit deux magnifiques enfants. Se jetant sur lui :

« Papa crièrent t’il ensemble. »


Alors Eodred étreignit ses enfants, son fils Havard et sa fille Dagmar :

« Je suis heureux de vous revoir les enfants, j’aimerais être au plus prêt de vous. »

A ce moment une servante vins les reprendre. Derrière il y a avait une flopé de garde :

« Il faut réunir la famille, nous avons d’importante décision à prendre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AragornNombre de messages : 1756
Age : 110
Date d'inscription : 18/06/2005

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Possessions: Cheval, Nargil, Anneau de Barahir
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Ancien Empereur de l'Ouest

MessageSujet: Re: Dunharrow   Dim 11 Mar 2007 - 19:14
Alors qu'Eodred voulait tenir conseil, il fut appellé. On lui amena un jeune homme, d'une vingtaine d'année. Il avait une taille raisonnable, et ne portait pas de signe distinctif. Pourtant, il avait été confié d'une mission des plus importante. Il avait pris le bateau en Arnor et était arrivé par la mer à Pelargir, avant de remonter vers Edoras, où on lui avait appris que l'autorité était à Dunharrow. Après de nombreuses chevauchées, il avait à moitié rempli sa mission, c'est à dire se présenter devant le Prince. Et maintenant, il devait lui parler...

Majesté... C'est un honneur pour moi de vous parler. Mais le temps est malheureusement contre nous. Je dois vous parler au plus vite... Je porte un message de... de vous savez qui.. Mais il m'a dit que notre discution devait être secrete... Pouvons nous nous retirer?

Maintenant qu'on le regardait mieux, le jeune homme paraissait plus noble, plus grand et plus sage. C'était en réalité un écuyer de l'Arnor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t60-aragorn
EodredNombre de messages : 484
Age : 46
Date d'inscription : 24/10/2006
avatar
Personnage mort

MessageSujet: Re: Dunharrow   Dim 11 Mar 2007 - 20:45
Eodred se retourna vers le jeune homme qui était incliné. Il reconnu en un éclair Anarion l’écuyer du roi. Lorsqu’il finit de parler, Eodred sourit. Il savait que la situation était grave mais l’empereur envisageait la prochaine phrase du plan :

« Hum, je vois nous irons dans ma tente, nous y serons plus tranquille. »

Il pris le bras d’Eodwyn et fit signe à Eoden qui était la :

« Vas chercher ma sœur et mon frère, une foi que cela sera fait mène les au plus proche de ma tente sous abris bien sur, allez vas. »

Le rohirrim s’inclina et partit exécuter les ordres de son maitre. Pendant ce temps, le couple princier gravit la colline suivit du messager de l’anor. Oui sa tente était située sur un pant des montagnes blanches sur une espèce de plateau. Il se terminait en falaise a pic qui surplombait le camp. On y accédait par deux chemins de chaque coté de la falaise. L’ascension ne pris même pas 30 minutes et ils arrivèrent près de la tente royale. Il y rentrèrent et prirent place. L’intérieur était brodé d’or, des chevaux, des fresques représentant la bataille du plateau, bataille dans laquelle le peuple du Rohan avait gagné le droit de s’installer. Eodred s’installa sur un fauteuil et Eodwyn se plaça à ses coté, sa main sur sa cuisse. Il lui posa la sienne dessus. Le messager rechigna lorsqu’il vu Eodwyn s’installer au près d’Eodred :

« Ne vous inquiétez pas, Anarion, elle sait que l’empereur est encore vivant et qu’il prépare son retour mais qu'elle nouvelle de lui ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Lun 12 Mar 2007 - 11:00
Vakalor arriva avec sa compagnie et leur donna un simple ordre





Cavaliers, Guerriers de L'empire reposez
vous avec vos fréres et préparez vous à n'importe quelle voyage à
n'importe quelle moment




Vakalor avec ca monture monta vers le campement des officiers et se dirigea vers la tente de Eodred
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Lun 12 Mar 2007 - 21:35
Eodwyn avait préparé le campement en Dunharrow selon les désirs de son époux, mais elle avait pris des libertés en ce qui concernaient les ravitaillements et l’installation des tentes de guérison en prévision des troupes qui allaient s’assembler en ce lieu. Ayant chargeait leurs tuteurs respectifs de ses enfants à veiller sur eux, doublant une escorte discrète autour d’eux, ne voulant pas renouveler la douloureuse expérience que leurs avait fais subir Thuringwethil, elle toute disposait à veiller sur le bien-être de toute les âmes mis sous son autorité.

Aussi passait-elle de groupe en groupe, discutant, interrogeant et écoutant ces hommes et femmes du Rohan. Certains étaient inquiets du devenir de la maison Rohirrim, mais par ses mots et sa présence, les vagues d’anxiétés fondaient comme neige au soleil. De voire leur princesse au cheveux d’or, revêtue de son armure de guerre déambulait ainsi, gérant et gouvernant d’une main de fer, tout en étant aussi proche de son peuple, recevant doléance et donnant des conseils avisés, femme simple et princesse régnante au coté de son époux ; donnait espoir et assurance aux hommes du Rohan. Ils seraient prêt le moment venus, lorsque le sol tremblera du fracas des armes, le peuple du Rohan chevauchera de nouveau vers la bataille, fier et puissant, leurs aïeuls à leurs cotés, mené par leur couple princier.

Un guetteur s’approcha rapidement d’Eodwyn, il s’inclina rapidement et annonça l’arrivée d’un groupe de cavalier. Relevant l’homme de la main, elle l’accompagna vers le haut du plateau pour dominer la situation. L’enseignement que lui avaient légué les elfes lui permit de scruter au loin, la foulée particulière d’un étalon lui fit monter le sourire aux lèvres. Un seul étalon chevauchait ainsi : Bicéforme, le jeune yearling qu’elle avait offert à Eodred avant qu’il ne devienne son époux. Ainsi il revenait, porteur de bonnes nouvelles et d’espoir pour son peuple. Elle se dirigea donc vers le bas du plateau, se portant vers sa rencontre, son cœur de femme battant au même rythme qu’au premier émoi de leur amour.

Une haie d’honneur s’ouvra à son passage et elle put se goûter avec lèvres tendres de son époux. Leur retrouvaille furent de courte durée, trop tôt interrompu par un jeune messager de l’Arnor : Anarion sollicitait une entrevue. Ils gravirent donc, main dans la main, la pente qui les mena vers la tente royale. Durant le chemin, Eodwyn palpa le pouls de son époux et sitôt arrivé à la tente, fit servir au prince régnant une décoction pour le revigorait. Elle prit place au coté de son époux, le regardant de trois quarts. Il paraissait fatigué par son voyage, préoccupé et de nouvelles rides apparaissaient sur son front, Thuringwethil avait laissé des traces de son méfait. Elle-même en avait ressenti les effets mais avait réussit à combattre ce sortilège. Maintenant, elle allait s’atteler à le faire disparaître de la pensée de son mari. Il fallait qu’il soit à nouveau serein pour prendre les décisions nécessaires au renouveau de la gloire des hommes du Rohan.

Ayant posé sa main sur la cuisse d’Eodred, elle lui communiqua calme, chaleur et réconfort, elle se tourna vers Anarion, écoutant ce que l’Empereur attendait d’eux. Une servante apporta à ce moment là, un plateau regorgeant de victuailles et s’éclipsa rapidement. Eodwyn attrapa le bol de décoction qu’elle tendit à son homme, invitant le messager de l’Empereur à faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Mar 13 Mar 2007 - 0:53
Vakalor entra dans la tente de Eodred avec dynamisme et salua celui-ci



"Heureux de voir que le Rohan se porte bien en ces sombres heures
mon ami.Alors vous m'avez fait demander Eodred me voici Prés à suivre
les ordres de mais de qui au faite ? "



Il n'enleva point son casque et regarda autour de lui et ne vit pas l'intendant du Gondor



"Je dis ca car notre bon Empereur à rejoind les siens dans le ciel
des Valars alors qui à le pouvoir de donnée des odres à L'empire ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Mar 13 Mar 2007 - 14:55
Voyant entrer un nouvel arrivant en armure et casqué, Eodwyn l’invita à les rejoindre autour du plat principale, renvoyant par la même occasion les deux gardes qui tentèrent de s’interposer. Avançant pour se servir, l’homme remarqua la présence du messager de l’Arnor qui se tenait face aux souverains. Une servante apporta un siège en bois sombre, ou l’homme put s’asseoir à sa convenance, à gauche du messager. Celui-ci, interrompu, préféra garder le silence face au soldat.

Eludant volontairement la question de l’homme du Gondor, elle se tourna vers lui pour l’interroger de sa voix la plus douce :

Approché, Capitaine, que nous rapportez vous comme nouvelles ? Avez-vous relevées les traces ? Menaient-elles aux Grottes d'Adrameör ? Que pouvez-vous nous apprendre sur ces brigandages, à la frontière ? Avez-vous réussit là ou nous avons faiblit ? Si c’est le cas, veuillez nous en expliquer la cause, que nous puissions en prendre note…

Eodred et elle attendirent que le capitaine au casque veuille bien répondre, se servant au plat pour prouver leur intention hospitalière. Un léger souffle traversé la tente, et au loin, on pouvait entendre le hennissement des chevaux. L’ambiance était calme et aspirait aux confidences.
Revenir en haut Aller en bas
EodredNombre de messages : 484
Age : 46
Date d'inscription : 24/10/2006
avatar
Personnage mort

MessageSujet: Re: Dunharrow   Mar 13 Mar 2007 - 21:06
Eodred faillit exploser lorsque Vakalor entra dans la tente. Il avait donné des ordres précis pour qu’il ne soit pas dérangé. De plus a ce moment précis il fut touché en plein cœur. Son regard s’obscurcit, il vit noir. Aussi noir que dans le profonde sans lune, aussi noire que dans le cœur d’un Nazgul, aussi noir que Sauron lui-même. Puis une faible lumière surgit, elle éclaira une sombre pièce nue. Il n’y avait rien ou sinon deux silhouettes près d’un bac remplit d’eau. La vision grossit et il reconnu son frère et sa ravisseuse :

« Toi pensa t’il, ou te trouves tu ? »

Puis il entendit des mots en elfique et il reçut un coup sur la tête. La vision cessa sur le hurlement de Thuringwethil dont le blessure se ré ouvrait. Une pensée sombre lui vint :

« Mon dieu l’enlèvement de mon frère serait elle le prequel de la nouvelle chute du Rohan et de ma lignée. »

Il serra le poing en vu d’effacer cette mauvaise pensée, et il sentit la main de sa compagne la serrer tandis qu’elle parlait a Vakalor. Eodred ajouta :

« Capitaine vos exploits m’ont été rapportés et c’est pour cela que je tolère votre arrivé brutale dans une réunion secrète et importante. Faites votre rapport rapidement, j’aurais besoin de vous encore, de vous et votre expérience. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Jeu 15 Mar 2007 - 10:26
Eodred semblait trés étrange mais Vakalor ne faisait comme si de
rien n'était. Puis il refusa la nourriture que l'on lui proposa et
resta debout visiére fermer arme ranger bouclier dans le dos et lui
répondit:



Eodred j'ai de une nouvelle assez triste à vous donnez.... Je
suis allé en Isengard et j'ai découvert que l'Isengard a crée des
fortifications militaires sans en parlé à L'empereur mais quand je suis
allé le voir de nombreuses choses me faisais pensée à des activités
militaires. De plus Saroumane m'a acceuillie étrangement alors je ne
veus pas m'avancé mais il semblerait que Isengard prépare une armée
personnel aprés je ne sais pas de quel camp celui la est



Une fois son rapport terminé Vakalor resta devant l'entourage de Eodred et refusa de s'asseoir
Revenir en haut Aller en bas
EodredNombre de messages : 484
Age : 46
Date d'inscription : 24/10/2006
avatar
Personnage mort

MessageSujet: Re: Dunharrow   Jeu 15 Mar 2007 - 11:06
Eodred écouta attentivement les propos de Vakalor puis il parla :

« Je suis au courant pour ces fortifications, je les ai traversé lorsque je suis aller sauver l’empereur a Long Daer. C’est plus inquiétant l’armée qu’il lève en secret mais ce qui est sur c’est que Saroumane est contre nous les hommes. Ses troupes étaient présentes à Long Daer. »

Il se leva puis il se dirigea vers Vakalor en lui mettant les mains sur les épaules. Bien qui sentait un mauvais pressentiment sur le Rohan, ces mots lui vinrent du fond du cœur :

« Ne perdez pas espoir, bien des mauvaises nouvelles se sont abattues sur le Rohan, l’enlèvement de mon frère, la disparition de l’intendant, la mort de l’empereur mais faites moi confiance il reste une petite lueur d’espoir. Maintenant retirez vous capitaine, après cette réunion je vous convoquerais de nouveau, ma sœur et mon frère et sont dehors, si vous voulez leur tenir compagnie en attendant. Les gardes sont à votre disposition, merci de votre rapport capitaine. »

Les gardes s’approchèrent l’escortèrent dehors tandis qu’Eodred reprenait sa place attendant d’écoute les nouvelle de l’écuyer de l’empereur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Jeu 15 Mar 2007 - 12:38
Eodred fit un discourt d'encouragement envers Vakalor. Sous son casque Vakalot souria et ajouta en sortant de la tente



Tant que les Valars nous guident nous serons victorieux



Puis il sortit de la tente en allant s'occupé de sa monture
Revenir en haut Aller en bas
AragornNombre de messages : 1756
Age : 110
Date d'inscription : 18/06/2005

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Possessions: Cheval, Nargil, Anneau de Barahir
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Ancien Empereur de l'Ouest

MessageSujet: Re: Dunharrow   Jeu 15 Mar 2007 - 15:46
Anarion avait écouté toute les paroles de Vakalor très attentivement. Son rapport à l'Empereur serait fait, et d'ailleurs, il ne faisait que conforter celui ci dans ses positions. En effet, c'était au sujet de l'Isengard qu'Anarion était venu devant le Prince du Rohan. Il se tourna alors vers son supérieur hiérarchique, et lui dit très posément

Le Capitaine du Gondor a, je pense, conforté l'Empereur dans ses pensées. En effet, celui ci s'apprete à percer les murailles Nord de l'Isengard. Ses armées sont prêtes à forcer les mes murailles dans trois semaines. Mais quelques jours plus tard, et avant que l'Isengard est pu former une nouvelle armée, il faut que vous perciez les Murailles Sud. Demandez à Vakalor vingt mille Numenoréens postés à Minas Tirith. Dites lui de forcer les défenses du Gondor. Il doit mettre en place le Niveau Orange. Les trébuchets doivent être en place à tous les niveaux, les defenses d'Osgiliath et du mur du Pelenor renforcés. Lorsque l'Empereur aura retrouver toutes ses terres, nous devrions, selon sa Majesté, subir une attaque de l'Est. Alors, pendant que l'Empereur repoussera l'ennemi, vous récupèrerez le Rhovannion, et en profiterez pour envahir le Rhun. Il faut minimiser les ennemis de l'Empire. Si ces missions sont menées à bien, le Rhovannion sera annexé au Rohan, tandis que le Rhun ira à l'Empire. Et, dans ce cas... le Rohan sera définitevement libre, et plus du tout sous tutelle de l'Empereur, si tel est votre désir.

Anarion posa sa voix. Il avait parlé avec la même raideur que l'Empereur. Car Tar Elessar lui avait demandé d'être intransigeant, et, étant son porte parole, il l'était...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t60-aragorn
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Jeu 15 Mar 2007 - 19:28
Alors que Vakalor, après avoir présenté son rapport, sortait de la tente royale, Eodwyn ne put cacher son soulagement de voire disparaître, tout capitaine qu’il était, ce grossier personnage. Pénétrait ainsi en plein conseil restreint montrait la haute estimes de lui-même que pouvait avoir cette personne. Secrètement, elle espérait pour l’avenir, que, même ayant de si mauvaises manières dignes d’un orque ivrogne et sanguinaire, il mènerait sa prochaine mission avec éclats.

Mais un autre trouble plus important cette fois si, qui déstabilisait Eodwyn même si, assumant son rôle de monarque, elle ne laissait rien paraître. Ecoutant le compte rendu d’Anarion, elle cherchait dans le comportement de son époux la raison de se trouble qu’elle percevait. Certes, la fatigue et les soucis dut à son rôle lui pesés, mais elle sentait que quelque chose de plus profond avait touché Eodred, mais le protocole obligé le maintient et l’aplomb. Dés que l’office serait fini, elle prendrait soin de son époux, pour le moment, elle se contentait de lui serrait la main et de tenir son statut en l’aidant, en l’épaulant de son mieux.

Une fois le message de l’Empereur délivrait, Eodwyn inclina la tête et afficha un doux sourire à Anarion, le remerciant ainsi pour tous les risques encourus pour informer Eodred et sa cour.
Elle prit la parole d’une voix douce mais ferme :

Merci à vous, Anarion, Tär Elëssär peut être fier de vous et vous méritez sa confiance….et la notre ! Cependant, nous devons nous consulter, et un repos mérité vous attend. Nous vous ferons mander pour vous donner réponse, qui, faites nous confiance, sera rapide et abordera à l’avenir de nos royaume respectifs. Le Rohan n’oublies pas ses serments passés !
Puis avec un sourire à l’intention de son mari, elle ajouta :

Mais je laisse mon prince mettre fin au protocole, si vous le voulez bien…
Revenir en haut Aller en bas
EodredNombre de messages : 484
Age : 46
Date d'inscription : 24/10/2006
avatar
Personnage mort

MessageSujet: Re: Dunharrow   Ven 16 Mar 2007 - 0:37
Eodred écouta attentivement Anarion :

« Je vois fis t’il, l’empereur a donc décidé de revenir parmi les siens. »

Il s’arrêta net avant d’ajouter :

« Veuillez me laissez maintenant Anarion, vous êtes un brave homme, vous avez l’amitié et le rohan a une dette envers vous pour ce que vous avez accomplit. Je vous demande de rester à quelques mètres de la tente, en compagnie de ma famille. Demandez à Vakalor de venir mais restez tous dehors tant que l’on ne vous auras pas fais mandez. »

L’écuyer s’inclina et les régents du Rohan firent de même avec leurs têtes. Anarion sortit alors laissant seul le couple princier du Rohan. Des larmes coulèrent sur les joues d’Eodred :

« Mon frère a été enlève, la sorcière elfe le torture et me torture. J’hésite j’ai peur de perdre la guerre contre Saroumane et la Mordor. Je doute de prendre les bonnes décisions pour le Rohan et nos enfants. »

Alors Eodwyn se leva pleine de grâce s’agenouilla prêt de son mari. Elle lui mit la main sur sa joue en essuyant. Puis elle la leva et gifla violemment Eodred sur la joue ou il y avait sa cicatrice. Alors elle commença un discours ou elle lui faisait la morale, ou elle lui rappelait ses devoirs, ses obligations et que son frère était dors et déjà mort. Bref au bout de ce monologue, Eodred releva sa tête. Il sembla alors que il redevenais aussi fort qu’avant :

« Que penses tu du plan de l’empereur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Ven 16 Mar 2007 - 11:25
Une fois que le messager de l’Empereur sortit, Eodwyn se retourna face à son époux. Des larmes perlaient à ses yeux alors qu’il contait sa vision, ainsi Eodred était touché par un curieux maléfice et tombé dans la spirale du pessimisme. Seul une réaction violente physiquement et morale pouvait le tirer de son abattement. A son corps défendant, elle le gifla et sans lui laisser le moindre répit, l’attaqua verbalement, espérant toucher l’orgueil caractéristique de son époux :

« Réveil toi Eodred, la fatigue et la mort n’ont pas d’emprise sur toi, ton peuple t’attends et tu es responsable de sa destiné, le Rohan doit pouvoir compter sur son prince, même si la mort emporte tout ton entourage. Chaque souverain goûte au terrible choix qui est le tien ce jour ; pleure sur ton sort et laisse l’Empereur se casser les dents sur les défenses de l’Isengarde, perdant à jamais la liberté pour ton peuple, ou bien relève toi, l’épée à la main pour commander à tes troupes de se préparer au combat, pour l’honneur des Rohirrim, pour honorer le serment solennel que nos aïeux ont fait. Il revint à toi que le Rohan retrouve le chemin des plaines ensoleillées ou qu’il se terre, acculé par la peur et la honte. Relève toi Eodred, fils d’Eoter, tes aïeux sont ceux de l’épée, ton histoire est gravé dans la pierre de cette terre, tu as menait tes troupes à la victoire déjà de nombreuses fois, Tär Elëssär te fais confiance et tu était à son chevet. »

Eodwyn était magnifique dans sa colère, ses yeux verts c’étaient assombrit, contrastant avec la lumière de ses longs cheveux dorés. Debout devant son mari, encore habillé de fer et d’acier, elle brandissait son poing sous le nez d’Eodred. Puis se radoucissant, elle se rassit à ses pieds, entourant ses jambes et posant sa tête sur ses cuisses. Deux larmes coulèrent tant cela lui avait fait violence de parler ainsi à l’homme qu’elle aimait. Elle rajouta avec une voix calme et sans trémolos, ne voulant pas qu’il s’aperçoive de sa peine :

« N’abandonne pas maintenant, tu n’en as pas le choix. Oh, relève toi et bats toi, doux Eodred, mon époux, mon prince, ma vie, mon souffle… » Eodwyn, releva le visage vers son cher et tendre et déposa un doux et long baiser.

Son discours semblait porter ses fruits, et le corps d’Eodred se redressa sensiblement et ses yeux reprirent leurs éclats d’autorité et d’orgueil. Pour le moment, elle avait réussit, mais pour combien de temps…

« Que penses tu du plan de l’empereur ? » L’interrogea-t il

« Le fait de prendre l’isengarde en tenaille en renforçant les défenses déjà existantes va considérable déstabilisé Saroumane, voire l’anéantir. Mais ne devrions-nous pas envoyer quelques espions préparez notre avances. Saroumane est rusé, il pourrait très bien se douter que nous l’attaquerons simultanément et nous préparez un mauvais tour. J’ai entendu parler de ses expériences avec de la poudre noire fessant de terribles dégâts, et tu connais mon penchant naturel à la prudence. »

Après un silence ou Eodwyn paraissait soucieuse, elle reprit, déambulant dans l’espace de la tente, alors que son prince restait assis à l’écouter.

« L’annexion du Rhovannion et l’indépendance du Rohan sont des sujets trop sérieux pour qu’une décision soit prise ce jour, et puis leur réalisation sont encore trop instables pour le moment. »

Puis après un silence :

« Notre pays est scellé au serment de Eorl et nous a toujours réussit, notre gloire et notre grandeur nous viennent de la. Penses-tu que renoncer à la bienveillance de l’Empire et annexer un peuple qui ne désirera peut être pas se soumettre à notre culture est synonyme d’équilibre et de paix? Non, décidemment, le rôle de souverain n’est pas de tout repos…ajouta t elle à l’intention de son époux, un sourire espiègle sur les lèvres.

« Mais qu’en penses tu toi et quels sont les mesures que tu souhaites adopter ? »
Revenir en haut Aller en bas
EodredNombre de messages : 484
Age : 46
Date d'inscription : 24/10/2006
avatar
Personnage mort

MessageSujet: Re: Dunharrow   Sam 17 Mar 2007 - 16:30
Eodred écouta attentivement les conseilles de son épouse. Le sort de Thuringwethil commençais a ce dissiper et il redevenait fort. Il voulait de toutes façons sa vengeance surtout contre Saroumane qu’il croyait derrière tous cela. Il lui pris la tête entre les mains et lui déposa un doux baiser sur les lèvres :

« J’ai de la chance de t’avoir mon amour, j’ai de la chance »

Il se tourna vers l’entrée :

« Gardes allez chercher Anarion, Vakalor, mon frère et ma sœur. »

Quelques minutes plus tard, les personnes demandées pénétrèrent dans la tante et s’installèrent devant le couple princier. Eodred avait déployé une carte sur la table. Il parla d’un ton clair et imposant :

« J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Je commence par la mauvaise. Mon frère Merdevel a été kidnappé, je n’ais pu le reprendre. Désormais l’ennemi s’en sert pour m’atteindre. Je dois donc compter sur votre soutient. Par conséquent je ne voulais pas vous mêler a cela toi ma sœur et toi mon frère mais désormais vous mènerez les troupes au combat contre la volonté de notre père. La bonne c’est que l’empereur n’est pas mort (une vague de surprise s’établit dans l’assemblée). Oui il a décidé de se faire passer pour mort pour mettre en confiance ses ennemis. Seul Eodwyn et moi étions au courant, je ne pouvais rien vous dire pour préserver le secret. Bref désormais il a décidé d’agir. Sa 1iere phase de son retour prendre en tenaille l’Isengard et de le réduire a néant. Lui au nord et nous au sud. Nous percerons ses murailles. nNous auront besoin de catapultes, trébuchets, de scorpions et des béliers. Par conséquent vu que l’intendant a disparu il vous nome vous Vakalor à la tête de ses armées en Gondor. Elevez le niveau d’alerte en orange au Gondor. L’empereur veut aussi que vous me détachiez 20 000 numenoriens. Anarion, nous coincerons les troupes de l’Isengard et nous prendrons ceux qui avance en pays de Dun par l’arrière c’est pour cela que l’empereur doit attaquer le 1ier. Dites lui de nous envoyer un aigle des qu’il frappera. Pour ce qui concerne l’indépendance du Rohan et l’annexion du Rohanion, dites lui que nous apprécions son geste mais que j’aimerais en discuter avec Elessar en personne, rien n’est encore fait et tout est a faire. »

Il se tu alors. Sœur et son frère se levèrent et s’inclinèrent devant lui. C’est sa sœur qui parla pour les deux :

« Mon cher frère, nous savions que tu n’avais pu sauver notre frère car nous t’avions vu revenir seul. La nouvelle qui l’est prisonnier de l’ennemi est grave mais pour nous il mort. Nous nous battrons selon tes ordres, pour notre frère. »

Il se relevèrent, serein et s’assirent ensemble. Eodred continua :

« Quelqu’un a des questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Sam 17 Mar 2007 - 18:45
Vakalor écouta le rapport avec attention car de surprise en surprise
Vakalor commençait a voir que beaucoup reposait sur lui et il ajouta



"J'ai une question Sir Eodred. Les 20.000 numenoriens doivent
être déployé à MInas Tirith ? et pour l'alerte je pensais
renforcer Osigiliath ainsi que Ithilien mais je voudrais de parlé de
ceci seulement avec vous. Et je voulais ajouté que je serais avec vous
jusqu'a la fin Eodred
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Sam 17 Mar 2007 - 20:43
Eodwyn resta un peu en retrait alors que les membres conviés entraient et faisaient face à son époux. Celui-ci avait reprit ses esprits et dressant une carte sur une table à tréteaux, commença son long discours sur le déroulement des prochains jours, annonçant la prochaine grande bataille.

Observant l’attitude de tous, Eodwyn fut heureuse de constater que sa belle-famille se ranger sous la coupe de son mari, malgré la perte de leur plus jeune frère et contre le vœu de leur père. Elle se rapprocha de sa belle-sœur et lui mit le bras en accolade, signe de deuil chez eux, penchant sa tête sur son épaule, elle lui souffla :

« Je t’apprendrais tout ce que je sais, et tu deviendras une guerrière accomplit et tout les hommes te suivront. » Ensemble, elles eurent un sourire de connivence. Et Eodwyn continua à observer les acteurs de cette pièce ou encore une fois, leur destiné à tous se trouvait entre leurs mains.

Une fois, son discours fini, la sœur et le frère du roi se levèrent et portèrent serment. Eodwyn appréciait le calme et la prestance de sa belle-sœur ; les deux femmes se ressemblaient par certain coté, mais alors qu’Eodwyn pensait que la séance prenait fin, Vakalor prit la parole :

"J'ai une question Sir Eodred. Les 20.000 numenoriens doivent
être déployé à MInas Tirith ? et pour l'alerte je pensais
renforcer Osigiliath ainsi que Ithilien mais je voudrais de parlé de
ceci seulement avec vous. Et je voulais ajouté que je serais avec vous
jusqu'a la fin Eodred


Un silence s’abattit sur la tente royale, Eodwyn n’en revenait pas. Ce jeune freluquet n’entendait vraiment rien à rien. Il venait d’apprendre sa nomination à la tête de l’armée du Gondor et tout un plan de bataille et il semblait en entendre que sa raison. Cet homme l’exaspérait au plus haut point, comme l’Empereur pouvait mettre sa confiance en un homme pareil. Devançant Eodred, elle se permit de répondre d’un ton n’acceptant aucune contestation :

« Ecoutez moi bien, jeune Gondorien, je ne sais comment vous avez eut les faveurs de Tär Elëssär, notre bon Empereur, mais ce n’est sûrement pas en agissant avec tact et diplomatie tel que vous le faites actuellement que vous améliorer ses contacts avec ses alliés. De plus, si vous aurez écouté un tant soit peu, mon époux, vous sauriez que vous este nommé à la tête des armées du Gondor, se trouvant en Gondor, donc!, et d’y proclamer l’alerte au niveau orange. De plus, vous avez ordres de l’Empereur, de détacher 20 000 numenoriens à l’armé du Rohan, c'est-à-dire nous. La dernière partie du discours de mon prince ne vous concernez pas. Vous qui este pressé par cette guerre, je vous conseil de prendre vos jambes à votre cou et de faire galoper votre canasson à bride abattue si vous désirez y participer un tant soit peu. Il ne serait pas bon pour vous que vous contestiez les ordres de votre supérieur et que vous mettiez en doute la confiance qui a en vous. Aussi, je ne vous retiens pas, jeune homme, cette assemblée est close pour vous, vous pouvez vous retirez ! »

Eodred venant à ses cotés, lui posa la main sur l’épaule. Il lui murmura quelques choses à l’oreille tout en faisant signe à Vakalor de se retirer. Eodwyn aurait tant voulu quitter son statut d’épouse de prince pour remettre ce jeune coq en place, ce n’aurait pas été le premier, mais elle préféra rester calme et sereine, comme il sied aux nobles têtes, ce qui les différencient de la fange orqueste. Elle l’accompagna donc de son sourire le plus modeste qui soit, ses yeux pétillants d’intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
AragornNombre de messages : 1756
Age : 110
Date d'inscription : 18/06/2005

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Possessions: Cheval, Nargil, Anneau de Barahir
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Ancien Empereur de l'Ouest

MessageSujet: Re: Dunharrow   Dim 18 Mar 2007 - 0:16
Anarion acquesa. Le discours d'Eodred et celui de son épouse lui avait plus. Il jeta un regard un peu hautain avec Vakalor, qui faisait perdre au Gondor son prestige. Il n'était pas un bon diplomate du tout. Mais l'Empereur lui avait confiance. Il se leva alors, et dit d'une voix posée, avec un sourire à Eodred

L'Empereur sera fier de vous. Je pars dès maintenant pour l'Arnor. Mon repos sera fait lorsque les Orcs expireront devant leurs propres murailles. Que la grace des Valars nous accompage tous. POUR L'EMPIRE, ET TAR ELESSAR!

Il sorti de la tente, non sans saluer Eodred et son épouse, et de leur souhaiter bonne chance. On lui amena son cheval, et il parti alors pour Annuminas, où l'attendant le Roi des Rois humains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t60-aragorn
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Dim 18 Mar 2007 - 1:18
[MJ ON]

Au moment où Anarion voulut récupérer son destrier, une femme le lui amena par la bride. Elle s’inclina légèrement et le messager put reconnaître à ce moment là, la propre sœur du prince Eodred. Alors que celui-ci récupérait les rênes, interdit, la jeune femme indiqua une paire de sac de voyage, accolé à la selle. Elle lui indiqua le contenu :

« Il s’agit de vivres pour la route, ainsi que de quoi vous réchauffer. Cela vient de ma belle-sœur et voudrait que vous transmettiez son éternel reconnaissance à l’Empereur, pour elle, son prince et époux et pour le peuple du Rohan. »

Elle s’inclina de nouveau, laissant le cavalier montait à cheval. Anarion, intrigué, retint sa monture en la fessant tourner sur elle-même, ne quittant pas la jeune femme du regard.

« Prenez garde à vous en chemin »ajouta-t-elle.


Puis, il détendit ses rênes et ils partirent pour Annuminas.

[MJ OFF]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Dim 18 Mar 2007 - 1:20
Avant de sortir Vakalor réponda à la jeune femme du Rohan





"Peut que je montre un coté strict et froid du Gondor mais sachez que
ce n'est pas avec des belles paroles longuqes et inutiles que l'ennemi
nous acceuilliera alors laissez moi parler ainsi même si je suis froid
la guerre qui se prépare peu être la derniére alors cessez de joué sur
la politesse. De plus sachez que je demande autre que en Gondor car le
nombre de capitaine diminue pour protéger votre vie alors cessez de
parlé de la guerre comme votre terrain vous etes encore une néophyte
j'espére juste que vous prendez exemple sur Eodred "



Ayant terminé de parlé il sortie mais ajouta en se retourna



"Empereur me fais confiance car les hommes croient en moi et je crois
en l'empereur alors ne remuet pas le pourquoi du comment de savoir
pourquoi je dirige les troupes du Gondor. Les belles paroles sont pour
les nobles gens qui observent moi j'agit pour notre survie"



A travers son casque Vakalor faisant passer une colére envers la jeune femme tout en montrant du doigt il insista



"
L'armée du Gondor est sous mes ordres et je suis fier des me
battrent avec cette armée tout comme celle du Rohan mais le probléme
est que certains comme vous mademoiselle parle trop vous n'etes pas
prête pour voir le sang des votres coulez sur le sol voir leur regard
de peur face aux orcs voir leurs corps transpersser de fléches voir
leur courage tenir et être détruit en un éclat non non jeune fille du
Rohan vous n'etes pas prete. A présent je ne parlerais que avec Eodred
lui seul représente la force de L'empereur en Rohan"



Il sortit en bousculant les gardes et alla prés d'un feu éteint et s'assis avec des gardes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Dim 18 Mar 2007 - 11:52
Les propos que tirent Vakalor ne firent faire qu’un tour au sang d’Eodwyn. Avant que quiconque ne puisse réagir, elle se saisit du doigts qui la menaçait et lui bloqua le bras dans le dos. Dans le même mouvement, elle se retrouva dans son dos, sa lame sous la jugulaire du casque, une perle de sang naissant sur la gorge du gondorien. Sa colère faisait siffler sa voix mais elle n’avait aucun mal à maîtriser l’homme :

« Sachez tenir votre rang, ne doutez pas que vos éclats seront rapportés à notre Seigneur. De plus, j’étais sur les murailles du gouffre de Helm bien avant que vous ne portiez vos premiers changes. Continuez votre arrogance, mon jeune ami, et, toute femme de prince que je suis, je vous jure de vous étouffer avec votre propre sang. »

Dégageant rapidement sa main armée, elle trancha le doigt accusateur et botta le capitaine gondorien hors de la tente royale. Ils bouscula en effets, les gardes de service à l’entrée, et se retrouva le nez dans la cendre froide dans les éclats de rire général. Alors que Vakalor reprenait une attitude moins risible, tenant sa main ensanglantée avec son autre main, Eoden, maréchal de la marche, lui tendit un linge.

« Relevez vous, capitaine, c’est indigne de votre rang. N’imaginez pas de vengeance, se serait votre mort assurée, notre bon prince est très épris de sa femme et ne la sous-estimez pas ! De plus, regardez autour de vous, ne croyez vous pas que votre situation est, pour le moins que l’on puisse dire, inconfortable. Partez avec le peu d’honneur qu’il vous reste, seul vos faits d’arme pourront vous faire remonter dans l’estime du peuple du Rohan, si tentait qu’il en ai pour vous ! Pour le Gondor, cela nous concerne point, c’est votre histoire que vous écrivez.
Je vous dit bon vent, que les jambes de votre destrier vous portes jusqu’à chez vous sans encombres. »


Eoden regarda Vakalor se relevait, à bonne distance, sa main posée sur la garde de son épée, entourée par les hommes intrigués et patibulaires, attirés par l’esclandre que Vakalor avait provoqué.

Pendant ce temps, Eodwyn se remettait de sa fureur, son mari la regardait d’une expression amusée. Elle ramassa le doigt de Vakalor et le roula dans un mouchoir, puis se retournant vers Eodred lui dit :

« Je le garde, nos pas rencontreront à nouveau ceux d’Elessar, soit assuré qu’il entendra parler de cet incident ! Malgré tout le respect que je lui porte, je ne peux me laisser insulter de la sorte, en présence de ma famille et sous notre tente royale. Excuse mon geste, Eodred, mais je sais que tu me comprends. J’espère que malgré cet incident, notre marche contre Saroumane sera un succès, parce qu’avec ce capitaine, j’ai des doutes sur son efficacité. Et sur sa loyauté envers nous, ou se croyait il, nous sommes éleveurs de chevaux, peut être, mais cela n’empêches pas une noblesse et un savoir faire guerrier. Petit prétentieux, osez s’adressait à moi ainsi, excuse moi encore, mon amour, mais il m’a mis dans une telle rage que je désirerai en finir si ce n’était pas un pion de Tär Elëssär. »

Son mari et son jeune beau-frère sourirent tous deux devant la colère d’Eodwyn, et Eodred passa son bras autour de son cou pour l’attirer à lui. Il l’embrassa à pleine bouche et la colère s’envola. Enfin, après ces heures de protocoles, elle retrouvait son homme.
Revenir en haut Aller en bas
EodredNombre de messages : 484
Age : 46
Date d'inscription : 24/10/2006
avatar
Personnage mort

MessageSujet: Re: Dunharrow   Dim 18 Mar 2007 - 13:39
Eodred ne dit rien alors qu’Eodwyn et Vakalor se lançaient des verbes. Alors que Vakalor avait dépassé les bornes, Eodwyn lui saisit la main la croisant dans le dos lui mettant sa lame sous la gorge. Elle lui indiqua qu’elle savait se battre bien avant lui et elle lui trancha le doigt avec lequel il l’avait désigné. Le jetant dehors, on entendit des rires. Alors elle revint vers son mari l’embrassant, lui demandant pardon :

« Pourquoi pardon certes tu est allé un peu trop loin, mais il commençait à me chauffer moi aussi. Tu as pris les devant. Je vais calmer le jeu, je reviens. »

Il se leva et sortit de la tente. Il vit alors Vakalor par terre les yeux remplis de haine. Eodred vit qu’il voulait se venger, il le devança :

« Je vous déconseille de vous venger, j’ai énormément de respect pour vous ainsi que l’empereur et le Rohan a une dette envers vous mais N’INSULTEZ PLUS JAMAIS MA FAMILLE SOUS SON TOI EST-CE QUE C’EST CLAIR ? Vous nous devez aussi le respect qui nous est du a notre rang. »

Il s’agenouilla et sortit une serviette blanche qu’il avait pris auparavant dans la tante et lui la mis sur sa main sanglante :

« Il y a un apothicaire dans le camps, demandez à Eoden de vous y conduire. Nous aurions besoin des numenoriens rapidement, faites les monter ici le plus rapidement possible ici. Nous laisserons des rohirrims en réserve si vous en avez besoin de soutient allumez les feux d’alarmes. Nous nous reverrons bientôt pour la victoire finale, je l’espère. Allez et qu’Eorl le jeune et les Valars vous guide jusqu'à votre destinée. Avez-vous d’autres questions avant que termine le briefing de mon état major ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Dim 18 Mar 2007 - 14:11
Vakalor ayant écouter les paroles de Eodred enleva son casque et tendis sa main



"Veuilliez m'escusez sir mais j'ai tellement de pression soudainement
que je ne sais pus trop me contenir apprendre tant de chose aussi
rapidement me donne une tache difficile et une nouvelle pleine
d'espoir. Mais sachez que pour les numénoriens j'ai envoyé un des 3.000
déja présent ici les chercher il sera la avec eux dans 2 jours voir 4
jours si il y a des complications."



Vakalor montra le petit camps des 3.000 numénoriens et ajouta



"Ils sont prés ceux la mais je préfere attendre les autres pour les préparer mentalement "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dunharrow   
Revenir en haut Aller en bas
 

Dunharrow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dunharrow
» Dunharrow - Description
» Dunharrow et le Chemin des Morts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu ::  :: Rohan-