Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Vers Imladris (Nilù et Zarielle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZarielleNombre de messages : 272
Age : 798
Date d'inscription : 08/10/2011

Feuille de personnage
Race: Elfe
Possessions: Épée et arc rohirrims
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Zarielle
Carto'noob

MessageSujet: Vers Imladris (Nilù et Zarielle)   Vers Imladris (Nilù et Zarielle) EmptyMer 9 Avr 2014 - 12:49
[Sujet précédent: ici]

[Edoras -> Imladris, 13 cases, à pied = 36 heures de trajet]


Vers Imladris (Nilù et Zarielle) 7tL2w

Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Koo10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Hurinu10
Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Feaub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Niluub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Poldiu10


Dernière édition par Zarielle le Mar 22 Avr 2014 - 7:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://rpglordoftherings.forumactif.com/t4775-zarielle
ZarielleNombre de messages : 272
Age : 798
Date d'inscription : 08/10/2011

Feuille de personnage
Race: Elfe
Possessions: Épée et arc rohirrims
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Zarielle
Carto'noob

MessageSujet: Re: Vers Imladris (Nilù et Zarielle)   Vers Imladris (Nilù et Zarielle) EmptyMer 9 Avr 2014 - 13:39

Lorsque le duo avait quitté la capitale du Rohan, l'aube pointait à peine. Anor était désormais haut dans le ciel et ses rayons baignaient les plaines rohirrims de toute sa splendeur. Edoras était à peine discernable derrière les deux voyageuses tandis que les montagnes blanches semblaient se rapprocher sur leur gauche. Zarielle avait décidé de passer par la trouée de Rohan avant de remonter les Monts Brumeux par l'ouest, évitant de ce fait les territoires elfiques de l'Est et un passage trop proche de la Lorìen à son goût.

- "On va longer les montagnes blanches jusqu'à atteindre le gouffre de Helm." annonça-t-elle à Nilù en désignant une direction le long des dites montagnes. "Si ça te convient nous y passerons la nuit et en profiterons pour acheter des provisions pour le reste du voyage. Je suppose que ce que nous avons récupéré sur le garde nous permettra de subvenir à ces dépenses. Demain, on franchira l'Isen et nous prendrons plein Sud pour rejoindre Imladris. Ça te convient?"

À vrai dire Zarielle ne comptait pas vraiment débattre avec Nilù sur le chemin à emprunter pour rejoindre la capitale de l'Eregion, cette dernière ayant accepté l'idée que l'elfe mène la marche. Mais lui demander son avis ne coûtait rien, après tout. D'autant plus qu'elles étaient parties du principe d'une confiance mutuelle. En théorie du moins... Parce que dans les faits, Zarielle n'arrivait toujours pas à accorder la sienne à sa compagne de route même si, quelque part, elle le désirait réellement. Elle affichait donc un visage serein et décontracté - bien qu'émaillé par des grimaces de douleur régulières - mais gardait constamment la main sur la garde de l'épée volée au soldat rohirrim. Le contact avec l'arme la rassurait même si ce n'était sûrement pas nécessaire. Après tout, Nilù s'était montrée digne de confiance à plusieurs reprises...

- "En fait, tu ne m'as pas dit ce que tu comptais faire à Imladris?" ajouta-t-elle après quelques minutes de silence.

Lorsque Zarielle s'était faite capturer, la Lorìen avait fermé ses frontières à cause de l'Empire de l'Est. Est-ce que c'était toujours le cas où les choses s'étaient détendues pendant les trois ans qu'elle avait passée en captivité? L'elfe était forcée de reconnaître qu'elle ne savait pratiquement rien du monde qui l'entourait à présent. Les choses changeaient parfois si vite...

- "Et pourquoi voyages-tu seule?" s'enquit-elle, trouvant curieux qu'une si jeune humaine ne soit pas accompagnée en temps normal, comme cette dernière l'avait laissé supposé. "Tu n'as plus de famille, c'est ça? Personne pour qui veiller sur toi?"

La question était posée sur le ton de la discussion et de l'indifférence. Les humains étaient condamnés à mourir, leur existence se résumant à un battement de cil dans la vie d'un elfe. Dès lors cette question était naturelle bien qu'un peu brusque peut-être...


Vers Imladris (Nilù et Zarielle) 7tL2w

Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Koo10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Hurinu10
Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Feaub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Niluub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Poldiu10
Revenir en haut Aller en bas
https://rpglordoftherings.forumactif.com/t4775-zarielle
NilùNombre de messages : 2621
Age : 20
Date d'inscription : 31/05/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Épée et bagage
Statut: Joueur(se) inactif(ve)
Nilù
Curio'Noob

MessageSujet: Re: Vers Imladris (Nilù et Zarielle)   Vers Imladris (Nilù et Zarielle) EmptySam 12 Avr 2014 - 19:51
La jeune gondorienne fut soulagée lorsqu'elle entendit des pas derrière elle et qu'elle reconnut ceux de l'adulte. Mais Nilù n'en abandonna pas son mécontentement pour autant que l'elfe l'eut rattrapée.
Quoi qu'ait dit l'adulte avant leur départ d'Edoras n'avait changé le comportement de l'humaine. Celle-ci ne répondit à rien de ce que l'elfe lui dit. Elle la laissa parler toute seule. De toute manière, selon la gondorienne, celle qu'elle pensait s'appeler Aëriel ne méritait aucune réponse. Nilù découvrit d'ailleurs par la suite qu'elle se nommait en fait Zarielle, ce qui fit hausser les sourcils de la petite. Elle détestait qu'on lui mente, pour n'importe quelle raison. Le mensonge était en quelque sorte une trahison, et la jeune fille en avait assez que l'elfe la trahisse sans arrêt. Seulement Nilù devait se montrait un peu plus mature que ça, maintenant. Elle décida donc d'arrêter de montrer son mécontentement et de hocher la tête lorsque Zarielle lui annonça la route qu'elles prenaient. Nilù lui expliqua ensuite ce qu'elle allait faire à Imladris :

"Vous connaissez peut-être Eldarion, le fils d'Aragorn...il se marrie avec Isil, la princesse de Mirkwood, c'est à leur mariage que je vais."

La jeune fille repensa à ses amis qu'elle n'avait pas vu depuis longtemps. Pour ce qui en était d'Eldarion, Nilù l'avait rencontré au petit village de Bree, et pas très longtemps plus tard elle s'était retrouvée en tant que son écuyère. Quand à Isil, elle avait volé des pommes à la jeune marchande au Rohan. L'elfe et l'humaine s'étaient d'abord détestées puis elles devinrent amies au fur et à mesure.
La Gondorienne avait été surprise qu'ils se connaissent et encore plus qu'ils se marient, mais elle fut aussi plus qu'heureuse d'apprendre cette nouvelle.
Lorsque Zarielle lui parla de sa famille, la fillette s'arrêta un instant le regard dans le vide, avant de répondre :

« Si...si j'ai une famille. Juste un frère. J'ai perdu mes parents... »

Elle fit tout ce qu'elle put pour cacher ses yeux emplis de larmes et reprit sa route en essayant de penser à autre chose.
Le duo arriva bientôt au Gouffre de Helm et y dormit, en profitant pour dérober quelques nourritures pour la suite du voyage.

<¤><¤><¤>

Quand elles reprirent la route, l'elfe et l'humaine continuèrent leurs conversations, et la jeune fille se rendit compte que Zarielle était plus agréable qu'elle n'en avait l'air. Nilù l'appréciait de plus en plus et se sentit même amie avec elle.
Le soir venu, elles s'installèrent dans un arbre. Nilù s'adossa au tronc, assise sur une grosse branche basse. La nuit tomba et elle resta là, sans pouvoir trouver sommeil car elle n'était absolument pas fatiguée. Ce fut au bout de quelques heures qu'elle entendit un bruit en-bas. La jeune fille se pencha tout en s'agrippant à la branche pour ne pas tomber et vit avec stupeur une créature qui bougeait et qui se dirigeait vers elles. La gondorienne sortit rapidement un couteau de son fourreau et le lança sur la chose mouvante qui gémit avant de tomber au sol. Nilù fronça les sourcils pour voir quel créature c'était, mais elle n'eut pas le temps qu'elle aperçut trois autres formes s'avancer vers elle à grande allure. Là, la jeune fille ne pouvait rien faire toute seule. Elle hurla de l'aide à Zarielle avant de grimper dans l'arbre jusqu'aux branches les plus hautes. L'elfe, elle, pouvait combattre à distance grâce à son arc, ce qui n'était pas le cas de Nilù. Celle-ci constata grâce aux sortes d'aboiement que c'était des wargs qui les attaquaient. Elle n'avait que deux couteaux, dont un qui venait de s'enfoncer dans la chair d'un warg. Le deuxième était encore accroché à sa ceinture, mais plus pour longtemps. La fillette le dégaina, ferma son œil gauche pour bien viser puis jeta avec toute sa force l'arme sur un des ennemis.
Elle essaya de chercher où était Zarielle, mais l'arbre était tellement touffu qu'elle ne vit rien. Nilù ouvrit la bouche pour l'appeler, mais la branche sur laquelle elle se tenait fut soudainement secouée et la jeune fille tomba. Elle sentit les branches lui taper les côtes lors de sa chute avant de perdre connaissance.



Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Feaub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Elroub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Eldaub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Bardeu10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Poldiu10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Zaza10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Sildau10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Xsnar10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Xtark10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Xthran10


Dernière édition par Nilù le Mer 16 Avr 2014 - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://rpglordoftherings.forumactif.com/t6073-nilu-enie
ZarielleNombre de messages : 272
Age : 798
Date d'inscription : 08/10/2011

Feuille de personnage
Race: Elfe
Possessions: Épée et arc rohirrims
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Zarielle
Carto'noob

MessageSujet: Re: Vers Imladris (Nilù et Zarielle)   Vers Imladris (Nilù et Zarielle) EmptyLun 14 Avr 2014 - 6:54


Deux journées s'étaient écoulées depuis que l'humaine et l'elfe avaient quitté Edoras. Elles avaient franchis les gués de l'Isen à la fin du deuxième jour et avaient choisi de passer la nuit dans un arbre de bonne taille. Zarielle savait que si d'éventuels ennemis passaient dans les environs, il était peu probable qu'ils regardent dans les feuillages des arbres qui les entouraient. Une erreur qui avait coûté la vie à nombre de visiteurs indésirables en Lorìen. L'elfe se laissa un instant étreindre par la puissance de ses souvenirs de son pays natal avant de poser son regard émeraude sur Nilù, un peu plus bas. Elle ne savait toujours pas quoi penser de l'humaine même s'il était indéniable que leur relation s'était améliorée pendant le voyage. La Galadhrim refusait toutefois de s'attacher à l'enfant puisqu'elles étaient destinées à se séparer. Elle tentait donc de garder une certaine distance avec Nilù même si c'était difficile, tant la fraîcheur de l'humaine était agréable.

Lorsqu'il Ithil fut haute dans le ciel, l'elfe s'éclipsa quelques instants pour retrouver un peu la solitude qu'elle avait appris malgré elle à apprécier. Elle laissa son regard vagabonder sur les montagnes blanches puis sur les monts brumeux avant de tendre l'oreille lorsque un bruit attira son attention. Ses yeux aiguisés d'elfe lui permirent de discerner quatre silhouette félines qui se dirigeaient vers l'arbre... et Nilù! Pourtant Zarielle ne bougea pas tout de suite malgré l'imminence du danger pour l'humaine. Au lieu de cela elle se mit à envisager les différentes possibilités qui s'offraient à elle. L'humaine était attachante mais pas indispensable. Ou, plutôt, plus indispensable... La Galadhrim avait reprit des forces et se sentait capable de voyager seule si le besoin s'en faisait sentir. D'un autre côté elle avait promis à Nilù de lui venir en aide si un danger se présentait... L'elfe serra les poings sans arriver à chasser l'hésitation qui s'était emparée d'elle. Puis, sa décision prise, elle tourna les talons et s'éloigna de quelque pas, décidée à ne pas risquer inutilement sa vie. Mais le grognement de douleur d'un warg suivit d'un bruis de chute la fit hésiter une nouvelle fois.

*Tout ce qu'il te reste, c'est la valeur de ta parole.* songea-t-elle. *Est-ce que tu es prête à sacrifier la seule chose qui te relie encore à celle que tu étais?*

Elle revint sur ses pas et rejoignit l'arbre aussi rapidement que ses blessures le lui permettaient avant d'encocher une flèche et tirer sur la première créature qu'elle vit. Le trait perfora l'encolure d'un warg qui s'écroula sur le flanc avec un jappement de surprise. Zarielle s'autorisa une rapide observation de la situation. Nilù semblait inanimée sur le sol au pied de l'arbre et deux autres wargs s'approchaient lentement d'elle, visiblement méfiants. Et pour cause: l'humaine avait déjà tué l'un des animaux.

L'arrivée de l'elfe détourna les deux prédateurs de leur proie initiales. Ils se tournèrent vers la nouvelle arrivante et humèrent l'air avec haine avant de se ruer sur elle. La Galadhrim eut le temps d'en abattre un second et poussa un léger soupire de souffrance lorsque le mouvement sollicita ses blessures. Zarielle eut à peine le temps de dégainer son épée que déjà le warg lui sautait dessus. L'elfe fit un pas de côté et évita un coup de patte mais fut projetée au sol. Elle lâcha son épée lorsque son poignet heurta un rocher et resta quelques instants sonnée avant de reprendre ses esprits. La Galadhrim décocha un coup de pied en pleine gueule de la créature lorsqu'elle essaya de la mordre avant de rouler sur le côté puis saisir à nouveau son épée. Les deux adversaires se firent face un instant, se défiant du regard avant de reprendre les hostilités.

Zarielle fut forcée de reculer jusqu'à l'arbre, le warg balayant constamment l'espace les séparant à coup de pattes rageurs. Elle fut rapidement acculée au tronc, en position d'infériorité. Le prédateur se rua pour porter le dernier assaut et l'elfe se glissa sur le côté et abattit son épée dans la nuque de son adversaire, l'entaillant presque à la moitié. L'animal s'effondra sur le sol et convulsa quelques courts instants avant d'être happé par la mort.

La Galadhrim soupira de soulagement avant de froncer les sourcils. Elle porta lentement une main à son ventre avant de découvrir du sang dans sa paume. Le dernier coup de patte du warg avait finalement atteint sa cible semblait-il. L'elfe lâcha son épée et tomba à genoux, amortissant sa chute en avant avec ses poings.

*J'aurais mieux fait de l'abandonner!* se reprocha-t-elle.

<-===<>===->

La matinée était bien avancée lorsque Nilù ouvrit enfin les yeux. Zarielle l'avait installée du mieux qu'elle le pouvait sur le sol, allant même jusqu'à utiliser des vêtements pour soutenir sa tête. Elle avait ensuite veillé sur l'humaine tout en soignant sa propre blessure. Les sillons sanglants sur son ventre étaient douloureux mais heureusement peu profonds. Du moins, pas assez pour la blesser sérieusement. Quoi qu'il en soit, elle n'était plus à ça près...

L'elfe décocha un semblant de sourire à Nilù et lui tendit leur outre d'eau. Elle lui laissa quelques instants pour reprendre ses esprits, consciente que la chute qu'elle avait faite avait sûrement été violente.

- "Tu as décidé de prendre un raccourci pour descendre de l'arbre?" fit-elle en guise de bonjour, un léger sourire au coin des lèvres. "Comment tu te sens?"

Zarielle s'adossa plus confortablement contre l'arbre au pied duquel elle était allongée et plissa les yeux comme pour mieux observer Nilù. Décidant qu'elle semblait aller bien, l'elfe se détendit quelque peu et désigna d'un signe de la main les cadavres des wargs autours d'elles.

- "On dirait que nous sommes quittes à présent!" ajouta-t-elle sur le ton de l'évidence. "Et dire qu'une certaine personne me disait qu'elle était parfaitement capable de voyager seule..."

La Galadhrim se moquait gentiment, consciente que si les rôles avaient été inversées elle n'aurait sans doute pas fait mieux dans son état. Mais l'occasion était trop belle pour ne pas la saisir, après tout c'était de bonne guerre. Et un peu d'humour ne pouvait que détendre un peu l'ambiance lourde de ces dernières heures.

- "Je ne veux pas être rabat-joie mais on ne peut pas s'attarder plus longtemps ici. Il y a certainement d'autres wargs, il faut quitter la région avant la tombée de la nuit. Anor est déjà haut dans le ciel et nous avons perdu un temps précieux. Tu te sens capable de marcher?"

Zarielle pressait sa compagne de route mais elle n'avait pas vraiment le choix vu la situation. Malgré tout elle pouvait bien accorder encore quelques minutes à Nilù pour que cette dernière se réveille complètement et mange ce qu'elle pouvait. Et, quitte à attendre, autant passer le temps en discutant un peu:

- "Dis-moi, comment se fait-il qu'une jeune humaine comme toi se rende à un mariage si prestigieux à Imladris? Tu as été invitée?" s'étonna l'elfe tout en portant une main à son ventre blessé. "Tu es quelqu'un d'important chez les Hommes?"


Vers Imladris (Nilù et Zarielle) 7tL2w

Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Koo10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Hurinu10
Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Feaub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Niluub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Poldiu10
Revenir en haut Aller en bas
https://rpglordoftherings.forumactif.com/t4775-zarielle
NilùNombre de messages : 2621
Age : 20
Date d'inscription : 31/05/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Épée et bagage
Statut: Joueur(se) inactif(ve)
Nilù
Curio'Noob

MessageSujet: Re: Vers Imladris (Nilù et Zarielle)   Vers Imladris (Nilù et Zarielle) EmptyMer 16 Avr 2014 - 18:13
Lorsque la jeune fille reprit connaissance, les paysages semblaient bouger autour d'elle. Elle cligna des yeux plusieurs fois avant de discerner ce qu'elle avait devant elle. Nilù distingua une ombre à côté d'elle et comprit que c'était celle de Zarielle. Elle se rendit compte aussi qu'elle était bien allongée sur le sol, avec un petit amas de vêtements sous sa tête. Apparemment l'elfe s'était occupée d'elle comme la gondorienne l'avait fait envers elle et Nilù lui en fut très reconnaissante.

A peine avait-elle ouvert les yeux que la fillette les referma. Ses paupières semblaient trop lourdes à soulever. Elle fit un gros effort pour écarquiller à nouveau ses yeux. Elle vit que Zarielle lui tendait quelque chose mais prit un bon moment avant de comprendre que c'était une gourde remplie d'eau. Nilù tendit lentement le bras pour la saisir avant de se redresser avec difficultés, puis elle but lentement tout le contenu de la bouteille.


« Je me sens...ça va...Le raccourci je l'ai pris un peu trop rapidement apparemment... »

Elle sourit pour répondre à l'ironie de Zarielle. Nilù tourna son regard vers les créatures que désignait l'elfe et reconnut son couteau enfoncé dans la chair de l'une d'entre elles. La jeune fille voulait se lever et aller le reprendre mais cela lui demandait trop de forces pour l'instant alors elle préféra attendre un peu.

« J'aurais pu...j'ai déjà fait plusieurs voyages et comme tu peux le remarquer je m'en suis toujours sortie vivante, aucun warg ne m'a tué en chemin, à croire que ce n'est pas à moi qu'ils en veulent... »

La jeune fille savait bien que les ennemis ne visaient pas spécialement si Zarielle ni elle, mais c'était une coïncidence qu'elle ne pouvait s'empêcher d'y faire allusion. De toute évidence, sans l'elfe à l'heure qu'il est Nilù serait certainement broyée dans un estomac de warg. A cette idée la jeune fille ne put s'empêcher de dire un mot qui fait toujours plaisir et qui brisa le long silence :

« Merci »

La Gondorienne se redressa et tendit le bout de tissu qui lui servait de repose-tête à Zarielle. Elle avait toujours mal au crâne mais elle savait que ça allait passer vite alors inutile d'y faire attention. Son premier réflexe lorsqu'elle fut debout fut de se diriger vers un cadavre de warg et de retirer son couteau de sa chair. Nilù essuya ensuite le sang de la créature sur le sol et remit le couteau dans son étui sur sa ceinture, puis elle revint vers l'elfe près de l'arbre :

« Oui oui, bien sûr je peux marcher ! »

Et sur ce, elles reprirent leur marche vers la bonne direction. Aux questions de l'elfe, la gondorienne lâcha un petit rire. Zarielle semblait étonnée qu'une si jeune fille soit invitée à prestigieux mariage à Imladris, ce qui était logique si on ne connaissait pas la situation de Nilù. Celle-ci répondit :

« Je suis l'écuyère d'Eldarion, voilà pourquoi je suis invitée à son mariage, mais je ne pense pas être quelqu'un d'important pour les hommes pour autant ! »

A ce moment-là elle se rendit compte que depuis le début, le duo ne parlait que de la situation de la jeune fille. Pourtant, celle-ci voulait aussi connaître le passé de l'elfe dont elle ne connaissait presque rien. Une question qui l'intriguait beaucoup était : pourquoi Zarielle avait eut une réaction étrange lorsque Nilù lui dit qu'elle se rendait à Imladris ? L'elfe venait-elle de cette cité ? Sans cacher plus longtemps sa curiosité, la fillette lui demanda :


« Et toi alors ? D'où viens-tu et pourquoi étais-tu si blessée lors de notre rencontre ? »

Elle commençait pas les deux questions primordiales bien qu'elle ait une infinité de choses à découvrir à propos de la vie de l'elfe. Mais patience, elle n'en découvrira sans doute pas la totalité et puis certainement pas tout de suite. En attendant Nilù pensait à la vue de l'individue que celle-ci avait eue une vie assez mouvementé, et surtout difficile récemment. Elle portait aussi un certain retrait envers la cité de Fondcombe. C'était peut-être un détail, mais qui gênait la jeune fille de ne pas en savoir l'origine.



Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Feaub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Elroub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Eldaub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Bardeu10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Poldiu10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Zaza10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Sildau10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Xsnar10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Xtark10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Xthran10


Dernière édition par Nilù le Dim 12 Oct 2014 - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://rpglordoftherings.forumactif.com/t6073-nilu-enie
ZarielleNombre de messages : 272
Age : 798
Date d'inscription : 08/10/2011

Feuille de personnage
Race: Elfe
Possessions: Épée et arc rohirrims
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Zarielle
Carto'noob

MessageSujet: Re: Vers Imladris (Nilù et Zarielle)   Vers Imladris (Nilù et Zarielle) EmptyMar 22 Avr 2014 - 6:42


"Merci!"

Zarielle leva les yeux vers Nilù, ne sachant pas vraiment quoi répondre. L'elfe se sentit coupable d'avoir envisagé d'abandonner sa compagne de route aux griffes des warg et l'ironie de la situation était quelque peu pesante. Elle détourna le regard de l'enfant et se contenta simplement d'un bref mouvement de la tête pour accepter le remerciement qu'on lui adressait, estimant cependant qu'elle ne le méritait pas.

La galadhrim attendit que l'humaine récupère son couteau avant de se redresser en s'appuyant sur le tronc de l'arbre, sentant ses jambes trembler un instant avant d'atteindre un semblant de stabilité. Elle jeta un regard rapide à la plaie sur son ventre et fut satisfaite en constatant que la blessure n'était pas aussi grave qu'elle l'avait redouté. Elle était certes douloureuse mais l'elfe avait appris à vivre avec la souffrance avec le temps. Elle faisait presque intégralement partie de sa vie. A son grand regret d'ailleurs...

Les deux voyageuses reprirent leur marche pour Imladris et Nilù expliqua donc à Zarielle qu'elle était l'écuyère d'Eldarion, l'Empereur de l'Ouistrenesse. L'elfe fut sincèrement surprise par cette déclaration, à tel point qu'elle marqua un temps d'arrêt dans sa progression. Elle avait soupçonné l'humaine d'être l'enfant d'une noble ou quelque chose dans ce genre-là mais n'avait même pas imaginé que Nilù puisse côtoyer l'un des Hommes les plus puissant de la Terre-du-Milieu. D'un autre côté ça expliquait pas mal de choses, comme l'habilité de l'écuyère avec une arme ou encore le fait qu'elle soit capable de voyager seule. Même si elle était jeune, il semblait également évident qu'elle était compétente. Très peu d'humains de son âge auraient pu tuer un warg comme elle l'avait fait par exemple. Nilù était décidément pleine de surprise...

- "Et bien, Nilù l'écuyère, je suis certaine que ton Empereur a fait un excellent choix en te prenant à ses côtés." approuva-t-elle en lui décochant un sourire. "Tu es peut-être jeune mais tu es vaillante et ton âme est noble..."

Zarielle se rendit compte que c'était le premier compliment qu'elle avait adressé à quelqu'un depuis bien des années et fut presque soulagée de voir qu'elle arrivait encore à faire preuve de gentillesse en certaines circonstances. Et cela lui fit un bien fou alors qu'elle prenait conscience que l'elfe qu'elle avait été dans le passé n'était peut-être pas morte finalement. Mais ces douces pensées furent rapidement balayées lorsque Nilù enchaîna avec ses propres questions, axées sur son passé et l'origine de ses blessures.

La galadhrim ne répondit pas tout de suite, peu désireuse de s'étaler sur le sujet. Elle devrait forcément se plonger dans la période la plus sombre de son existence pour offrir à l'enfant les réponses qu'elle désirait et elle ne se sentait pas encore prête à le faire. Mais Nilù lui avait sauvé la vie et, à ce titre, méritait toutefois un peu de considération. Zarielle soupira doucement et se résigna à se dévoiler quelque peu à son compagne de route.

- "Je viens de la Lorìen. J'ai étudié pendant quelques siècles la cartographie auprès d'un maître en ce domaine, Loronar, avant de quitter ma patrie pour découvrir le monde. J'étais pressée de découvrir Arda de mes propres yeux et plus seulement à travers de simples cartes. Mais... j'étais naïve et optimiste à l'époque. Je me suis focalisée sur les bonnes choses de ce monde, oubliant que le bien n'existe pas sans le mal. Quant à mes blessures..."

Zarielle marqua un temps d'arrêt dans ses propos, cherchant comment expliquer leur origine à Nilù sans toutefois entrer dans une conversation qu'elle imaginait déjà déplaisante. Il fallait qu'elle trouve quelque chose de suffisamment consistant à répondre pour contenter la curiosité de Nilù tout en étouffant dans l'oeuf d'autres questions du genre. Plus facile à dire qu'à faire quand on connaissant l'opiniâtreté des jeunes humains...

- "Si j'ai été blessée c'est parce que j'ai été assez stupide pour placer ma confiance en une personne qui ne la méritait manifestement pas. Ce n'est pas lui qui a meurtri ma chaire et mon âme mais, d'une certaine façon, c'est à lui que je dois ces plaies et ces brûlures."

Le ton que l'elfe avait employé indiquait clairement que Nilù devrait se contenter de cette réponse pour le moment. Fort heureusement, Zarielle trouva le moyen de changer de sujet lorsqu'elles arrivèrent au sommet d'une petite colline qui leur offrit une vue dégagée sur les environs. La galadhrim s'arrêta et observa la tour qui se détachait de la muraille naturelle qu'étaient les monts-brumeux.

- "Orthanc..." souffla-t-elle, ébahie par cette vision. "J'ai lu beaucoup de livres qui en parlent mais aucun d'eux ne lui rend vraiment hommage. La montagne qui la domine est appelée le Methredas. C'est le dernier sommet des Monts-Brumeux au Sud. Une fois qu'on aura contourné ses racines nous remonterons droit sur l'Eregion et tu seras enfin arrivée à destination. Espérons simplement que le destin ne nous réserve pas d'autres surprises déplaisantes..."


<-===<>===->


Une journée s'était écoulée depuis que le duo avait dépassé Orthanc et pour le moment le voyage se déroulait étonnamment bien. Aucune mauvaise rencontre n'était venu assombrir leur voyage et il n'y avait plus qu'a espérer que les choses continuent ainsi. L'elfe partageait ses connaissances de la région avec l'humaine et lui demandait en retour de lui parler du Gondor, de ses coutumes ou des événements marquants des dernières années en Terre-du-Milieu. Le contact était désormais plus facile entre les deux voyageuses même si l'elfe se murait peu à peu dans le silence alors qu'elles approchaient d'Imladris. C'était en quittant ce lieu que la vie de la Galadhrim avait basculé, quelques années plus tôt. Et elle redoutait que les souvenirs se fassent de plus en plus violents à mesure que ses pas la rapprochaient de la capitale de la Fédération Elfique.

Elles étaient maintenant arrivée quelques lieues au Sud de l'entrée Ouest de la Moria et Zarielle cherchait le meilleur moyen d'annoncer à l'humaine que leurs chemins allaient se séparer sous peu. Cet exercice se révélait plus difficile que prévu pour l'elfe qui avait d'abord vu en Nilù une simple accompagnatrice. Mais cette dernière s'était révélée une compagne de voyage agréable, digne de confiance et se rapprochait de plus en plus de ce qu'on appelait couramment une amie. La séparation était désormais redoutée alors que quelques jours auparavant Zarielle aurait été ravie de retrouver la solitude qu'elle avait appris à apprécier...

- "Nilù?" fit-elle pour attirer l'attention de l'humaine. "Tu te rappelles quand je t'ai dis à Edoras que je t'accompagnerais pour un temps seulement? Et bien le moment est..."

L'elfe ne termina pas sa phrase et observa les environs, aux aguets. Elle eut l'étrange sentiment d'être observée, décelant des bruits qui n'avaient rien de naturels. Ce qui se confirma lorsqu'une flèche vint se figer dans le sol, à quelques centimètres devant les deux voyageuses. Quatre hommes sortirent de l'ombre des arbres et les encadrèrent rapidement, armes aux poings. Il n'y avait pas besoin d'être des génies pour comprendre que ceux-là ne leur voulaient pas du bien. Zarielle croisa le regard de Nilù et porta la main à son épée sans toutefois la dégainer. Inutile d'envenimer la situation plus que nécessaire...

Un cinquième homme de taille impressionnante et aux muscles saillants fit alors son apparition et s'approcha des deux voyageuses:

- "Et bien, et bien... Qu'avons-nous là mes amis? Une elfe brûlée et une gamine à peine en âge de voyager..." Cette remarque stupide provoqua le rire des quatre autres humains jusqu'à ce que leur chef pose le regard sur le collier de Nilù. "Une gamine qui, d'ailleurs, porte quelque chose de très intéressant autours du cou..."

La convoitise qui se lisait dans le regard de l'homme ne laissait aucun doute quant à ses intentions. Après les wargs, voila qu'elles avaient désormais droit à de cupides voleurs de grands chemins...

- "Donnez-nous vos armes et vos objets de valeurs! Si vous vous montrez docile peut-être que nous vous laisserons la vie sauve. En revanche, s'il vous venait à l'idée de résister vous aurez largement le temps de le regretter. Et, croyez-moi, je ne profère jamais de menaces en l'air!" ajouta-t-il avec une assurance parfaite.

Zarielle posa la main sur l'avant-bras de Nilù pour lui demander de ne rien faire ou dire. L'elfe l'imita et la seule réponse qu'obtint le bandit fut la silence. Ce qui dû l'agacer puisque lorsqu'il reprit la parole ce fut sur un ton beaucoup moins amicale.

- "Vous êtes sourdes ou juste stupides? J'ai dis: donnez-moi vos..."

Un coup d'épée en revers de la part de l'elfe lui trancha grossièrement la gorge, projetant du sang sur le visage de Nilù. Les derniers propos de l'homme furent noyés dans le sang et il tomba à genoux en se tenant le cou de ses deux mains, tentant vainement de contenir le fluide vitale qui se déversait abondamment.

- "Nous avions très bien entendu la première fois..." fit simplement l'elfe avec un sourire mauvais.

Le chef s'était approché suffisamment prêt pour que l'elfe puisse lui porter un coup en dégainant rapidement son arme. La surprise s'était emparée du reste des voleurs mais ils reprirent bien vite leurs esprits. Une flèche siffla entre les deux voyageuses, les manquant de très peu. Puis les quatre hommes chargèrent à leur tour en poussant des cris haineux, visiblement décidés à venger la mort de leur camarade. Désormais il fallait vaincre ou périr...



Vers Imladris (Nilù et Zarielle) 7tL2w

Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Koo10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Hurinu10
Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Feaub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Niluub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Poldiu10
Revenir en haut Aller en bas
https://rpglordoftherings.forumactif.com/t4775-zarielle
NilùNombre de messages : 2621
Age : 20
Date d'inscription : 31/05/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Épée et bagage
Statut: Joueur(se) inactif(ve)
Nilù
Curio'Noob

MessageSujet: Re: Vers Imladris (Nilù et Zarielle)   Vers Imladris (Nilù et Zarielle) EmptySam 26 Avr 2014 - 23:18
La jeune fille apprit beaucoup de choses concernant Zarielle, des choses auxquelles on ne pourrait penser à la vue de l'elfe. Qui aurait pu penser que cette galadhrim fut une cartographe autrefois, et qu'elle ait simplement eut l'idée de découvrir Arda ? Nilù afficha un sourire quand l'elfe se qualifia de naïve et optimiste jeune. C'était tout le contraire de la Zarielle actuelle apparemment. Quand à ses blessures, la Gondorienne comprit par le ton de sa voix qu'elle devait se satisfaire de cette vague réponse. Elle fut pourtant tentée un instant de demander si cette personne qui a causé les blessures de Zarielle n'était pas le dénommé Loronar. Mais la Galadhrim ne la laissa pas prendre la parole qu'elle s'ébahit devant la vision d'Orthanc. Nilù écouta les paroles de l'elfe bien qu'elle ne répondit rien, trop concentrée encore sur le passé de Zarielle.

La jeune humaine remarqua bien vite que l'autre parlait de moins en moins au fur et à mesure du voyage. Elle supposa que l'elfe était de moins en moins heureuse de se rapprocher d'un pays elfique,  mais essaya tout de même de détendre l'atmosphère de temps en temps pour faire oublier à la Galadhrim tous les malheurs qui pouvaient l'attrister en revenant ici. D'ailleurs Nilù ne savait toujours pas quels étaient ces malheurs, mais elle n'osait toujours pas demander cela, et elle ne pensait même pas lui demander tout court.

Lorsque Zarielle l'appela, la fillette leva la tête vers l'adulte avec son sourire enfantin, bien qu'elle sentit au ton de la voix elfique que les paroles qu'elle allaient entendre ne soient pas des paroles faciles à exprimer. Elle écouta anxieusement les premiers mots de Zarielle avant d'imiter celle-ci lorsqu'elle observa les alentours. Nilù sursauta à l'arrivée de la flèche dans le sol, très près de ses pieds. Elle se pencha pour la ramasser, et quand elle se releva quatre hommes les entouraient. La jeune Gondorienne parût terrorisée, ce qui était une réaction compréhensible pour son âge. Elle le fut encore plus à l'arrivée du cinquième homme, d'une carrure plus forte que les autres. Si elle avait pu, Nilù aurait enfoncé la flèche qu'elle avait à la main dans le cou de l'homme lorsqu'il la défini de gamine. C'était un mot que la fillette appréciait très peu, surtout employé sur ce ton. Alors que l'homme paraissait intéressé par le pendentif de Nilù, celle-ci referma sa cape dessus. Elle y tenait à ce collier bien que ce ne soit pas un objet de haute qualité.

A l'écoute de l'ordre de l'homme, l'enfant hésita un instant, avant de remarquer la réaction de Zarielle qui lui indiqua de ne rien faire. Le voleur s'énerva avant de se faire trancher la gorge par l'elfe. Celle-ci avait fait cela si simplement, si rapidement que Nilù en fit un léger bond en arrière avant de ressentir sur son visage le sang qui y dégoulinait. Écœurée, elle saisit le bas de sa cape et essuya le liquide avec. Tout de suite après, elle releva le regard et vit que les quatre autres voleurs étaient fous de haine. La jeune fille déglutit difficilement avant d'entendre une flèche siffler à quelques centimètres seulement d'elle. Cela la fit réagir. Prenant son courage à deux mains, elle leva la flèche qu'elle avait toujours dans sa main droite et se lança sur un des hommes qui lui faisait dos, prêt à attaquer l'elfe. Immédiatement, elle lui enfonça le trait dans la nuque, tellement profond que la flèche réapparut de l'autre côté du cou. Le voleur se retourna avec difficulté vers l'humaine traumatisée, et lâcha un hurlement strident qui avait l'air de signifier quelque chose, pourtant Nilù ne distingua aucun mot dans ce cri. Seulement elle comprit bien vite que l'homme avait demandé aux autres de s'attaquer à la fillette, puisque les trois autres se retournèrent vers elle aussitôt.

Comptant sur Zarielle pour s'occuper de deux d'entre eux, la Gondorienne dégaina son épée et la glissa sous le cou du troisième. Malheureusement celui-ci fut réactif et sortit son épée aussi. Grâce à  sa force, il put repousser l'épée de Nilù et lui faire la même chose qu'elle lui avait faite. La jeune fille sentit le métal froid contre sa gorge. Elle essaya de se libérer mais en vain, son ennemi avait bien plus de force pour la retenir coincée. De plus, il leva de plus en plus sa lame, obligeant Nilù à hausser la tête. A présent, elle ne voyait plus ce qui se passait à côté, elle espérait seulement que Zarielle ait bientôt fini avec les deux autres et qu'elle puisse la sauver. La jeune fille se retrouvait incapable de rien faire, elle n'entendait plus rien, ne voyait que le ciel, qui d'ailleurs disparût rapidement car ses yeux s'emplirent de larmes. Le voleur lui lança d'un air sadique :

« Alors petite, tu essaies de résister, hein ? N'as-tu donc pas compris ce que le chef a dit ? »

Il relâcha très légèrement son emprise, juste assez pour permettre à Nilù de répondre, suffoquant :

« Non, j'en suis désolée...je veux bien vous donner tout ce que vous voulez à présent, tout ce que vous voulez... »

Autant jouer la comédie un instant, du moment que cela pouvait allonger la conversation pour trouver un moyen de s'en sortir, ou d'attendre que l'adulte l'aide. D'ailleurs ce fut une question que la fillette se posa. L'elfe lui viendra-t-elle en aide au fait, si la Gondorienne en ait besoin ? Elle supposa que oui, bien qu'elle n'en fut pas sûre car elle commençait à trouver le temps long. Nilù refusait de penser que la Galadhrim était peut-être morte à présent, qu'elle n'avait pas survécu face aux deux autres voleurs que la fillette lui avait laissé.

« Tout ce que nous voulons ? Que c'est aimable... »

La jeune fille ferma les yeux, manquant de plus en plus d'air à cause de la force de son ennemi. Ne pouvant plus retenir, se genoux fléchirent elle tomba au sol. Malheureusement, cela lui causa une coupure à la gorge, car la lame lui glissa sur la nuque. Par terre, Nilù saisit son cou entre ses mains, essayant d'empêcher le sang de couler. Elle estima la blessure peu profonde mais vu l'état qu'elle était, elle ne pouvait rien estimer très précisément. La fillette avait de plus en plus de mal à garder les yeux ouverts, cependant quand elle les ouvrait, elle ne voyait, qu'à son grand malheur, la silhouette de l'homme, toujours le même homme. Celui-ci prononça quelques mots mais ils parurent lointains à Nilù, qui eut la seule force de se gonfler les poumons et d'hurler de toutes ses forces le nom de Zarielle. Un appel au secours, cela ne pouvait que l'aider. Si l'elfe avait dans sa tête l'idée de quitter la Gondorienne, ce cri la fera peut-être revenir sur sa décision. Enfin pour l'instant, tout ce que ce hurlement apporta à Nilù, ce fut le coup de pied dans les côtes qu'elle reçut de son ennemi. Celui-ci n'avait pas franchement apprécier cet appel au secours, ce qu'il lui fit bien comprendre par cet acte de violence.

L'humaine était dans un état de demi-conscience lorsqu'elle sentit que quelqu'un lui arrachait son collier. Elle essaya de réagir à cela mais en fut totalement incapable.



Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Feaub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Elroub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Eldaub10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Bardeu10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Poldiu10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Zaza10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Sildau10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Xsnar10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Xtark10Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Xthran10
Revenir en haut Aller en bas
https://rpglordoftherings.forumactif.com/t6073-nilu-enie
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Vers Imladris (Nilù et Zarielle)   Vers Imladris (Nilù et Zarielle) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Vers Imladris (Nilù et Zarielle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vers une future proie [PV Garret Worfken / Selantis Shya] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Vers Imladris (Nilù et Zarielle) N448 :: Les archives :: Archives des Voyages-